jump to the content

Décisions du Comité

CONF 208 VIII.9-11

Parc national du Manovo-Gounda-St.Floris (République centrafricaine (RC))

VIII.9 Le Comité a noté avec satisfaction que conformément aux recommandations de sa dernière session, une mission a été organisée sur le site du 5 au 13 mai 2001. Le Comité a pris note des conclusions et recommandations découlant de l'étude du rapport de mission par la vingt-cinquième session du Bureau tenue en juin 2001.

VIII.10 Le Comité a noté que le Centre et l'UICN avaient entamé un processus de collaboration avec l'Etat partie pour préparer un plan de collecte de fonds pour la mise en oeuvre de mesures urgentes de réhabilitation et un plan de travail réaliste précisant les responsabilités institutionnelles concernant la mise en oeuvre de ces mesures. Ces plans comprendront des données de référence permettant de signaler les améliorations de l'état de conservation du site et d'aider le Comité à prendre une décision concernant un éventuel retrait du site de la Liste du patrimoine mondial en péril. Dans le cadre de ce processus coopératif, un programme d'action de 24 mois en deux phases a été mis au point afin d'aborder les besoins les plus critiques et les plus urgents pour la conservation du site. La liste des mesures inclut des mesures nécessaires pour assurer la protection d'urgence du site et d'autres mesures destinées à favoriser le dialogue entre les acteurs concernés pour associer la protection du site et le développement socio-économique de l'ensemble de la région. Le Comité a pris note des mesures décrites aux pages 38 et 39 du document de travail WHC-01/CONF.208/20 dans le cadre de la description d'une demande d'assistance d'urgence au Fonds du patrimoine mondial présentée par l'Etat partie.

VIII.11 Le Comité a été informé que conformément aux recommandations de la vingt-cinquième session du Bureau, le Directeur général a écrit aux Délégations permanentes de tous les pays voisins de la République centrafricaine, les invitant à coopérer à la lutte contre le braconnage transfrontalier. Le Comité a invité l'Etat partie à rechercher activement la coopération de tous ses voisins pour lutter contre les braconneurs entrant par les pays voisins. Le Comité a demandé au Centre et à l'UICN de coopérer avec l'Etat partie pour recenser les sources de financement potentielles qui s'ajouteraient aux sommes que le Comité pourrait envisager d'approuver au titre du Fonds du patrimoine mondial, afin de mettre en oeuvre les mesures urgentes de réhabilitation et les actions de conservation à long terme concernant ce site. Le Comité a décidé de maintenir ce site sur la Liste du patrimoine mondial en péril.

Thèmes : Conservation
Etats Parties : République centrafricaine
Session : 25COM