English Français

30e anniversaire de la Convention du patrimoine mondial Congrès Virtuel : Patrimoine mondial à l’ère numérique. Conférences, ateliers et évènements spéciaux (Chine, Égypte, France, Mexique, Sénégal)

A l’occasion du 30e anniversaire de la Convention du patrimoine mondial, la Convention France-UNESCO a apporté son soutien à l’organisation de conférences et de séminaires comme l'atelier d'Urbino (11-12 novembre, Pesaro, Italie) sur les « Partenariats pour les villes du patrimoine mondial » et a contribuée à l'organisation d'un congrès virtuel pour valoriser les potentialités de l’outil électronique pour la valorisation du patrimoine, dont le point fort était une conférence inaugurale au Sénat à Paris, France.

La Convention concernant la protection du patrimoine mondial, culturel et naturel a été signée le 16 novembre 1972. Les célébrations du 30e anniversaire ont vu l’organisation d’un congrès international sur le thème « Patrimoine mondial 2002 : héritage partagé, responsabilité commune » du 14 au 16 novembre à Venise, en Italie, auquel plus de 600 experts venus du monde entier ont participé. À l’occasion de cet événement s’est tenue du 11 au 16 novembre 2002 une série de neufs ateliers organisés dans différentes villes italiennes au cours desquels environ 400 experts de 63 nationalités se sont réunis pour étudier les points suivants :

  • Outils juridiques pour la conservation du Patrimoine mondial, Sienne
  • Paysages culturels : les enjeux de la conservation, Ferrare
  • Vers des partenariats innovants pour le Patrimoine mondial, Venise
  • Partenariats pour les villes du Patrimoine mondial, Urbino-Pesaro
  • Pour un suivi du Patrimoine mondial, Vicence
  • Partenariats pour la protection de la nature et de la biodiversité, Trieste
  • Enjeux de l’éducation, de la formation et de la recherche dans le domaine du Patrimoine mondial, Feltre
  • Gestion des sites du Patrimoine mondial, Padoue
  • Mobiliser les jeunes pour le Patrimoine mondial, Trévise

Parallèlement, aux mois d’octobre et novembre 2002, un congrès virtuel a été organisé, cofinancé par les Pays-Bas et la Convention France-UNESCO.

Il était destiné à inscrire les problèmes de protection du Patrimoine mondial dans le contexte du développement durable. Composé d’une série de journées-conférences à travers le monde, il a permis d’aborder les thèmes suivants :

  • Cartographie de la gestion du patrimoine : système SIG (système d’information géographique) et multimédia, Alexandrie, Égypte, 21-23 octobre
  • Architecture, tourisme durable et patrimoine, Beijing, Chine, 15-17 octobre
  • L’enseignement du Patrimoine mondial et les nouvelles technologies de l’information et de la communication en Afrique, Dakar, Sénégal, 15-17 octobre
  • La gestion du patrimoine des villes historiques : planification pour l’usage mixte et l’équité sociale, Mexico, Mexique, 6-8 novembre
  • Le Patrimoine mondial, enjeu de la décentralisation, Paris, France, 16 octobre
  • Application des technologies spatiales à la conservation du patrimoine, Strasbourg, France, 5-8 novembre
  • Les grands fleuves du Patrimoine mondial : de la crise à la culture du risque, Tours, France, 21-24 octobre

La conférence inaugurale du congrès virtuel s’est tenue au Sénat français à Paris. Elle a proposé aux nombreux élus internationaux une réflexion sur le thème « Patrimoine mondial, enjeu de la décentralisation ». Les différents intervenants ont pu sensibiliser un grand nombre d’élus (locaux, nationaux, européens et internationaux) aux problématiques du Patrimoine mondial : identification, protection, valorisation. Quelles sont les compétences des élus en matière de protection du Patrimoine mondial ? Quels programmes d’aides sont mis à leur disposition à l’échelle nationale, européenne et internationale ? Comment fonctionne la coopération internationale et quel est le rôle de la coopération décentralisée dans ces domaines ?

Les actes du colloque « Patrimoine mondial, enjeu de la décentralisation » sont disponibles en ligne sur le site du Sénat français.

La Convention France-UNESCO a également apporté un soutien spécifique à l’atelier régional sur le patrimoine matériel et le développement économique et social intitulé « Gestion du patrimoine des Centres historiques : Planification pour l’usage mixte et l’équité sociale » qui s’est déroulé du 6 au 8 novembre 2002 à Mexico City, Mexique. Cet atelier régional à Mexico city avait pour objectif de démontrer l’utilité de la technologie SIG (Système d’information géographique). Cette technologie permettait entre autres, l’amélioration de la planification intégrée pour le développement urbain, à travers une collecte de données sur des facteurs socio-économiques, ainsi que sur d’autres caractéristiques urbaines de centres historiques dans leur relation à la ville entière et son environnement.

Ces villes doivent, tout en conservant la valeur universelle exceptionnelle pour laquelle elles ont été inscrites, répondre aux aspirations à la vie moderne de leurs habitants, et permettre d’accueillir un nombre croissant de visiteurs. Les autorités locales et les investisseurs ont un rôle décisif à jouer en décidant le futur des zones urbaines qui dépendent du choix de la stratégie de développement.

Une première session a été organisée par l’INAH (Institut national d’anthropologie et d’histoire du Mexique), l’Association mexicaine des villes du Patrimoine mondial, le ministère de l’Éducation du Mexique et la Division du patrimoine culturel. La deuxième session, d’une durée de trois jours, organisée par le Centre du patrimoine mondial dans le cadre de la Convention France-UNESCO et les partenaires mexicains, a permis de présenter six études de cas provenant de six pays différents. Quatre ateliers thématiques ont permis aux participants de confronter leurs opinions et expériences (Gestion intégrée, Indicateurs et Suivi et Contrôle, Inventaires, Impact du tourisme et Planification régionale).

Les actes du colloque « La gestion du patrimoine des Centres Historiques: planification pour l’usage mixte et l’équité sociale » (Mexico City, 6-8 novembre 2008) sont consultables en ligne.

En complément (1)
Objectifs stratégiques
  • Conservation