English Français

Remparts romains de Lugo

Roman Walls of Lugo

The walls of Lugo were built in the later part of the 3rd century to defend the Roman town of Lucus. The entire circuit survives intact and is the finest example of late Roman fortifications in western Europe.

La description est disponible sous licence CC-BY-SA IGO 3.0

Remparts romains de Lugo

Les remparts de Lugo furent construits à la fin du IIe siècle pour défendre la ville romaine de Lucus. Tout le circuit demeure intact et constitue le plus bel exemple de fortifications romaines tardives en Europe occidentale.

La description est disponible sous licence CC-BY-SA IGO 3.0

أسوار لوغو الرومانية

شُيّدت أسوار لوغو الرومانيّة نهاية القرن الثاني للدفاع عن مدينة لوكوس الرومانيّة. ولا يزال تتابع السور على حاله ويُشكّل أبرز مثالٍ عن حصون رومانيّة شُيّدت لاحقاً في أوروبا الغربيّة.

source: UNESCO/ERI
La description est disponible sous licence CC-BY-SA IGO 3.0

卢戈的罗马城墙

卢戈城墙修建于公元3世纪末期,用于保卫罗马城镇卢戈斯。整个圆形城墙至今保存完好,是西欧罗马帝国晚期城堡的最完美样例之一。

source: UNESCO/ERI
La description est disponible sous licence CC-BY-SA IGO 3.0

Древнеримские стены в городе Луго

Эти крепостные стены были построены в конце III в. для защиты древнеримского города Лукус. Они сохранились неповрежденными по всему периметру, представляя собой превосходный пример древнеримских укреплений в Западной Европе.

source: UNESCO/ERI
La description est disponible sous licence CC-BY-SA IGO 3.0

Muralla romana de Lugo

La muralla de Lugo fue construida a finales de siglo II para defender la ciudad romana de Lucus. Su perímetro se ha conservado intacto en su totalidad y constituye el más bello arquetipo de fortificación romana tardía de toda Europa Occidental.

source: UNESCO/ERI
La description est disponible sous licence CC-BY-SA IGO 3.0

ルーゴのローマの城壁群
スペイン北西部、ビスケー湾に面するルーゴ州の州都。この城壁は2世紀後半、ケルト人の集落をローマが占領し、重要な軍事拠点として建設されたもので、地名はルークス・アウグスティと改称された。この堅塁はその後の相次ぐ攻撃や8世紀のムーア人の侵入にも耐えている。そのため保存上や夷が良く、一周2131mにおよぶ城壁全体が損傷なく残っており、西ヨーロッパで見られるローマ帝国時代の城砦建築技術を今に伝える貴重な例証になっている。

source: NFUAJ

Romeinse muren van Lugo

De muren van Lugo werden in het laatste deel van de 3e eeuw gebouwd om de Romeinse stad Lucus Augusti te verdedigen. Het hele bouwwerk is intact gebleven en vormt het mooiste voorbeeld van laat Romeinse vestingwerken in West-Europa. De muren hebben een Romeinse oorsprong, maar maakten ook de problematische middeleeuwen en vernieuwende 19e eeuw mee. Hierdoor verenigt deze monumentale constructie van meer dan 2 kilometer lang de bewijzen en facetten van de evolutie van een stad; van het oorspronkelijke Lucus Augusti naar de stad Lugo (zelf overigens ook een historisch en artistiek geheel).

Source : unesco.nl

  • Anglais
  • Français
  • Arabe
  • Chinois
  • Russe
  • Espagnol
  • Japonais
  • Néerlandais
Remparts romains de Lugo (Espagne) © Yvon Fruneau
Valeur universelle exceptionnelle

Brève synthèse

Les remparts romains de Lugo, une ville de la communauté autonome de Galicie au nord-ouest de l’Espagne, est un héritage archéologique, architectural et bâti exceptionnel de l’ingénierie romaine remontant aux IIIe et IVe siècles de notre ère. Les remparts sont construits avec des parements intérieurs et extérieurs en pierre, ardoise, et granit en faible quantité, avec un remplissage entre les deux, constitué d’un conglomérat de plaques d’ardoise et de morceaux de pierre taillée pris sur des édifices romains, un mortier à la chaux étant utilisé comme liant.

Les remparts d’une longueur totale de 2117 m et de forme rectangulaire occupent une superficie de 1,68 ha. Leur hauteur varie de 8 à 10 m, sur une épaisseur de 4,2 m pouvant atteindre 7 m à certains endroits. Les remparts comprennent encore 85 tours extérieures, 10 portes (dont cinq sont d’origine et cinq furent percées à une époque récente), quatre escaliers et deux rampes donnant accès au chemin de ronde en haut des remparts, l’une étant intérieure et l’autre extérieure. Chaque tour possède un escalier d’accès allant de l’intervallum au chemin de ronde des remparts, dont 21 ont été découverts au total jusqu’à ce jour.

Les défenses de Lugo sont l’exemple le plus complet et le mieux préservé de l’architecture militaire romaine dans l’Empire d’Occident.

Malgré les travaux de rénovation qui ont été effectués, les remparts conservent leur tracé d’origine et les caractéristiques de leur construction associées à leurs fins défensives, avec des murs, des murailles des créneaux, des tours, des fortifications, des portes et escaliers originaux et modernes, et un fossé.

Depuis leur construction les remparts ont influencé le tracé et la croissance de la ville, déclarés ensemble historico-artistique en 1973, ces remparts faisant partie de la ville et devenant une structure emblématique sur laquelle on peut se promener librement. Les habitants et, aussi, les visiteurs l’ont utilisé durant des siècles en tant que lieu d’agrément et élément intégré dans la vie urbaine.

Critère (iv): Les remparts romains de Lugo sont le plus bel exemple survivant de fortifications militaires romaines de la fin de l’Empire.

Intégrité

Les remparts de Lugo conservent visiblement leur tracé d’origine et plus de la moitié de leurs tours et structures défensives, portes, escaliers et autres éléments d’origine, en même temps qu’un grand nombre de vestiges archéologiques de cette période, permettant de situer la structure dans son contexte historique, et d’apporter un témoignage sur sa création et son évolution. Les délimitations du bien comprennent l’ensemble des fortifications, tandis que les zones intra- et extra-muros sont comprises dans une zone tampon.

Très peu d’ensembles monumentaux présent les mêmes authenticité historique et intégrité archéologique, en ce qui concerne leur taille et leur intégration dans un cadre urbain, ainsi que leur utilisation continue en tant qu’élément faisant partie d’un contexte plus large et de mieux en mieux connu, montrant un grand nombre de vestiges archéologiques associés au monument. Son originalité a été confirmée par les découvertes qui ont été faites et les études réalisées sur l’ensemble de son tracé et de sa structure, sur le fossé, ou sur la récupération de ses portes et escaliers d’origine, qui sont tous des preuves solides de ses origines romaines (entre le IIIe et le IVe siècle de notre ère).

L’utilisation de matériaux locaux, comme l’ardoise, le granit et autres pierres, qui furent réutilisées dans le processus de construction, donne à ce rempart impérial tardif un aspect singulier, encore renforcé par le fait que son périmètre et son chemin de ronde supérieur sont complètement intacts.

Les pressions affectant le rempart romain d’infrastructure de transport, les effets de l’eau et d’une humidité relative, mais ceux-ci sont mineurs et sous contrôle.

Authenticité

L’authenticité des remparts romains de Lugo réside dans la manière dont ils sont resté intacts pendant dix-huit siècles. Au cours de cette longue période, il y a eu de nombreuses interventions sur différents parties des remparts pour des raisons pratiques et esthétiques, ce qui signifie que les remparts n’ont pas survécu dans leur forme originale exacte, ce qui dans une certaine mesure, selon une interprétation restrictive, pourrait être considéré comme un manque d’authenticité. Toutefois, l’authenticité de ces remparts, en tant qu’ensemble, est impeccable.

Éléments requis en matière de protection et de gestion

Le cadre juridique qui contrôle les interventions effectuées sur le monument trouve son origine dans la constitution espagnole, dans le statut de l’autonomie de la Galicie, loi organique 1/1981 du 6 avril, et dans le décret royal 2434/1982 du 24 juillet sur le transfert de fonctions et services des autorités nationales à la communauté autonome de Galicie en matière d’affaires culturelles. Les remparts romains de Lugo sont considérés comme un bien d’intérêt culturel par l’arrêté royal du 16 avril 1921, accordant la protection juridique la plus élevée à ses valeurs culturelles.

Toute intervention concernant les remparts ou leur zone environnante doit se conformer à la réglementation spécifique sur la protection du patrimoine culturel au niveau national, comme énoncé dans la loi 16/1985 sur le patrimoine historique espagnol, et à la réglementation régionale comme énoncé dans la loi 8/1995 sur le patrimoine culturel de Galicie.

Ce cadre réglementaire implique la collaboration de trois autorités publiques qui sont responsables de la protection du monument : les autorités nationales centrales, les autorités régionales de la Xunta de Galicia et les autorités locales du Conseil municipal de Lugo. Cette collaboration entre les différentes autorités est la base de la gestion directe du monument qui est mise en œuvre, dans la communauté autonome, par la Xunta de Galicia, en tant que propriétaire et autorité responsable de l’entretien et de la conservation.

Tous les travaux de restauration et d’entretien des remparts romains sont effectués dans le plus strict respect des directives du plan intégral préalable pour la conservation et la restauration du rempart de Lugo.

Le Conseil municipal de Lugo est responsable des actions menées sur les remparts conformément aux stipulations du Plan Especial de Protección, Rehabilitación y Reforma Interior del Recinto Amurallado de Lugo plan spécial pour la protection, la réhabilitation et le développement et la mise en valeur de l’enceinte fortifiée de la ville de Lugo et de son aire d’influence. La municipalité a entamé une série d’interventions visant à préserver le monument, qui consistent essentiellement à le protéger vis‑à‑vis du trafic et de la pollution en transformant la route qui fait le tour du rempart en une allée piétonnière et en créant une promenade piétonne intérieure, qui soulage les structures adjacentes et est agrémentée d’une série d’espaces verts sur toute sa longueur. Tous ces plans sont centrés sur un processus de rénovation, de réhabilitation et de mise en valeur du patrimoine culturel de Lugo, présenté le centre des visiteurs ds remparts dans un bâtiment spécialement construit à ce cet effet.
Actualités rss (1)