English Français
Aidez maintenant !

Centre historique urbain de Cienfuegos

Urban Historic Centre of Cienfuegos

The colonial town of Cienfuegos was founded in 1819 in the Spanish territory but was initially settled by immigrants of French origin. It became a trading place for sugar cane, tobacco and coffee. Situated on the Caribbean coast of southern-central Cuba at the heart of the country’s sugar cane, mango, tobacco and coffee production area, the town first developed in the neoclassical style. It later became more eclectic but retained a harmonious overall townscape. Among buildings of particular interest are the Government Palace (City Hall), San Lorenzo School, the Bishopric, the Ferrer Palace, the former lyceum, and some residential houses. Cienfuegos is the first, and an outstanding example of an architectural ensemble representing the new ideas of modernity, hygiene and order in urban planning as developed in Latin America from the 19th century.

Centre historique urbain de Cienfuegos

La ville coloniale de Cienfuegos fut fondée en 1819, à l’époque où l’île était sous domination espagnole, mais elle fut d’abord colonisée par des immigrés d’origine française. Elle devint ensuite un centre de négoce de la canne à sucre, du tabac et du café. L’architecture de cette ville située sur la côte caraïbe, dans la partie centrale du sud de Cuba, au cœur de la zone de culture de la canne à sucre, de la mangue, du tabac et du café, fut d’abord de style néoclassique, puis devint plus éclectique, le paysage urbain conservant néanmoins une harmonie d’ensemble. Parmi les bâtiments les plus intéressants: le palais du gouvernement (Hôtel de Ville), l’école San Lorenzo, l’Evêché, le palais Ferrer, l’ancien Lycée et quelques demeures. Cienfuegos est le premier et l’un des plus remarquables exemples d’ensemble architectural traduisant les nouvelles notions de modernité, d’hygiène et d’ordre en matière d’urbanisme tel qu’il s’est développé en Amérique Latine à partir du XIXe siècle.

وسط سيانفويغوس التاريخي الأثري

تأسست مدينة سيانفويغوس المستعمرة عام 1819 يوم كانت الجزيرة خاضعةً للسيطرة الإسبانيّة ولكن استوطنها أوّلاً المهاجرون من أصلٍ فرنسي. وأصبحت في ما بعد مركزاً لتجارة قصب السكّر والتبغ والقهوة. وبنيت هندسة هذه المدينة القائمة على ساحل الكاريبي في الجزء الأوسط من جنوب كوبا في وسط منطقة زراعة قصب السكّر والمانغا والتبغ والقهوة على الطابع الكلاسيكي الجديد ثمّ تحوّلت إلى أسلوب انتقائي وحافظ المنظر الحضري على انسجام جماعي. ومن بين المباني الأكثر أهميّةً، القصر الحكومي (دار البلديّة)، مدرسة سان لورينزو، الأسقفيّة، قصر فيرير، الثانوية القديمة وبعض المنازل. وتشكّل مدينة سيانفويغوس أوّل الأمثلة عن مجموعة هندسيّة مميّزة وهي تعكس مفاهيم الحداثة والنظافة والتنظيم الحضري كما تطوّر في أمريكا اللاتينيّة بدءاً من القرن التاسع عشر.

source: UNESCO/ERI

西恩富戈斯古城

西恩富戈斯殖民小镇于1819年建在西班牙领土上,但最初在此定居的却是法国移民。这里是一个甘蔗、烟草和咖啡贸易中心,位于古巴甘蔗、芒果、烟草和咖啡生产中心——中南部的加勒比海岸,始建风格为新古典主义,随后风格有所折衷,但仍保留了和谐统一的小镇风貌。小镇最引人瞩目的建筑是市政府邸(市政大厅)、圣洛伦索学校、教区、费雷罗宫,前文化宫和一些住宅。西恩富戈斯是19世纪拉丁美洲发展起来的建筑群中的第一个杰出典型,体现了城市规划中现代化、卫生和秩序的新观念。

source: UNESCO/ERI

Исторический центр города Сьенфуэгос

Колониальный город Сьенфуэгос, основанный в 1819 г. в испанских владениях, изначально был заселен иммигрантами французского происхождения. Он стал центром торговли сахарным тростником, табаком и кофе. Расположенный на берегу Карибского моря, на юге центральной части Кубы, в самом сердце района, производящего сахарный тростник, манго, табак и кофе, город сначала развивался в классическом стиле. Позднее его архитектура стала более эклектичной, однако до наших дней здесь сохранился гармоничный и целостный городской ландшафт. Среди наиболее интересных зданий - Дворец правительства (ратуша), школа Сан-Лоренсо, Епархиальное управление, дворец Феррер, бывший лицей, ряд жилых домов. Сьенфуэгос – это первый выдающийся пример архитектурного ансамбля, в котором отразились распространившиеся с ХIХ в. в Латинской Америке идеи модернизации, коммунальной гигиены и упорядочения градостроительства.

source: UNESCO/ERI

Centro histórico urbano de Cienfuegos

La ciudad de Cienfuegos fue fundada el año 1819 por colonos franceses, cuando Cuba se hallaba todavía bajo la dominación española. Con el correr del tiempo se convirtió en un centro comercial de productos como la caña de azúcar, el tabaco y el café. Bañada por las aguas del Caribe y situada en la parte central del sur de la isla, Cienfuegos se halla en medio de una región productora de café, tabaco, mango y caña de azúcar. Su arquitectura, neoclásica en un principio, evolucionó hacia formas más eclécticas, sin que por ello el paisaje urbano perdiera nunca su armonía de conjunto. Los edificios más notables son: el Palacio de Gobierno, el Colegio San Lorenzo, el Obispado, el Palacio Ferrer, el antiguo Liceo y algunas mansiones. Cienfuegos es el primer y notable ejemplo de conjunto arquitectónico y urbanístico en el que se plasmaron las nuevas ideas de modernidad, higiene y urbanismo surgidas en América Latina en el siglo XIX.

source: UNESCO/ERI

シエンフェゴスの都市歴史地区

source: NFUAJ

Historisch stadscentrum van Cienfuegos

Cienfuegos werd in 1819 gesticht op Spaans grondgebied, maar in eerste instantie gekoloniseerd door Franse immigranten. De stad ligt aan de Caribische kust in het hart van het productiegebied van suikerriet, mango, tabak en koffie en werd al snel een handelsplaats hiervoor. De stad ontwikkelde eerst een neoklassieke stijl, werd later meer eclectisch, maar behield een harmonieus stadsbeeld. Bijzondere gebouwen zijn het stadhuis, de San Lorenzo School, de bisschoppelijke kantoren, het Ferrer paleis, het voormalige lyceum en een aantal woonhuizen. Cienfuegos is de eerste stad die de nieuwe ideeën weerspiegelt van moderniteit, hygiëne en ordelijke stedelijke planning, zoals deze zich ontwikkelden in Latijns-Amerika vanaf de 19e eeuw.

Source : unesco.nl

  • Anglais
  • Français
  • Arabe
  • Chinois
  • Russe
  • Espagnol
  • Japonais
  • Néerlandais
© M & G Therin-Weise
Valeur universelle exceptionnelle

Brève synthèse

Cienfuegos fut fondée  en 1819 sur la côte caraïbe dans la région sud centrale de Cuba. Bien que située en territoire espagnol, beaucoup de ses premiers colons étaient d'origine française, venant de Bordeaux et de colonies françaises comme la Louisiane. Ville portuaire et commerçante, située au cœur d'une région agricole fertile produisant de la canne à sucre, de la mangue, du tabac et du café, sa prospérité est principalement liée à l'essor de sucre du XIXe siècle. Dans les années 1860, Cienfuegos était la troisième ville de Cuba pour la richesse économique.

Le centre d'origine de la ville est formé de vingt-cinq pâtés de maisons, selon un plan en damier d’une régularité géométrique absolue, inspiré par le siècle des Lumières espagnol. Cette ville planifiée illustre  l'urbanisme moderne espagnol américain, et reflète les nouvelles tendances socio-économiques et culturelles liées à l'ordre urbain, sur le rôle des espaces publics et la nécessité d’un éclairage et d’une ventilation naturels pour favoriser l’hygiène publique.

Les activités publiques étaient concentrées sur le Parque José Martí (l’ancienne place d’Armes,) le site de l'église ainsi que les bâtiments publics et gouvernementaux. Parmi les bâtiments néoclassiques du XIXe siècle on mentionnera la Santa Iglesia Catedral de la Purísima Concepción (la Cathédrale de la Sainte Eglise de la pure Concepción), le Théâtre Tomás Terry, le Casino espagnol, la taverne Palatine (ou Palais blanc), le Lions House, "L'Union" Hôtel, la maison-entrepôt du commerçant espagnol José García de la Noceda, et le bâtiment des douanes.

Les bâtiments datant du début du XXe siècle sont de conception plus éclectique mais conservent certaines proportions, matériaux de construction et caractéristiques stylistiques créant une harmonie d’ensemble. Les bâtiments résidentiels, par exemple, comportent un ou deux étages, avec des façades simples, généralement sans porches. Une ferronnerie d’acier forgée et moulée par des maîtres artisans ornemente élégamment les grilles, les rampes et les clôtures.

Le centre historique inscrit couvre 70 ha entourés d'une zone tampon de 105 hectares qui s'étend vers la partie est du port.

Critère (ii): La ville historique de Cienfuegos montre un important échange d'influences basé sur les idées du siècle des Lumières espagnol ; c’est un exemple remarquable de l’application précoce de ces idées à la planification des villes d’Amérique latine au XIXe siècle.

Critère (iv): Cienfuegos est le premier exemple remarquable d'ensemble architectural représentant les nouvelles idées de modernité, d'hygiène et d'ordre appliquées à l'urbanisme, telles qu’elles se sont développées en Amérique latine à partir du XIXe siècle.

Intégrité

Le centre historique de Cienfuegos a conservé à un degré élevé son tissu urbain du début du XIXe siècle. Son plan en damier, qui définit l’organisation formelle de la ville et la structure spatiale des places et des larges avenues, a été respecté et prolongé quand  la ville s’est étendue au-delà de sa  conception originale de vingt-cinq pâtés de maisons.  L'intégrité est également manifeste dans le maintien de nombreux bâtiments du XIXe siècle avec des modifications minimales au parc immobilier d'origine. En outre, les constructions ultérieures ont largement respecté les proportions existantes en matière de hauteur et de conception générale,  créant une harmonie d'ensemble.

L'une des plus grandes menaces pour le centre historique est le rythme de la croissance urbaine, même si à ce jour le centre historique a conservé son aspect et n'a pas subi de changements drastiques. En raison de sa situation de ville côtière dans une région tropicale, Cienfuegos est soumise à des risques de catastrophes naturelles comme les cyclones.

Authenticité

Le centre historique de Cienfuegos continue de remplir les fonctions d’une zone urbaine vitale et du cœur d’une ville moderne. Il a conservé son plan d'origine reflétant les idées philosophiques du siècle des Lumières espagnol sur lequel il fut fondé. La continuité de la trame urbaine est visible dans la structure spatiale actuelle des  grandes et petites places, des larges avenues et du paysage urbain de résidences classiques.

L’authenticité du parc immobilier dans la zone inscrite a été maintenu en partie grâce à l'utilisation de matériaux et de techniques de construction traditionnels tant dans la réhabilitation et la rénovation des bâtiments d'origine que pour de nouvelles constructions. La cohérence d'utilisation est évidente dans toute la  zone, en particulier grâce au maintien des installations portuaires et des entrepôts qui reflètent son importance actuelle comme port de commerce.

Seule ville de l'île dont les fondateurs étaient français, Cienfuegos a conservé un lien culturel avec ces premiers colons, non seulement par le tissu urbain visible, mais aussi de façon intangible dans un mélange ethnique qui comprend également  un héritage espagnol, africain et chinois.

Eléments requis en matière de protection et de gestion

Le bien bénéficie d’une  protection juridique à la fois aux niveaux national et municipal. Au niveau national, la réglementation principale inclut la protection du patrimoine culturel (1977), la loi sur les monuments locaux (1977) et nationaux, et le classement du  Centre historique urbain de Cienfuegos 1995 comme monument national. Une protection supplémentaire est prévue par le Plan de classement territorial et urbain (2001) et la préservation et la conservation des sites archéologiques par la Commission nationale des monuments du ministère de la Culture (1979). La municipalité est également responsable de la surveillance régulière du centre historique avec la participation de plusieurs organisations au niveau provincial.

Le plan de gestion de Cienfuegos, achevé en 2004, prévoit des mesures pour traiter des domaines de la croissance urbaine et du tourisme. Le «programme d'interventions» comprend plusieurs niveaux d'interventions tels que la restauration des bâtiments historiques avec de nouveaux usages compatibles et la construction sur des  terrains non occupés. Le Bureau des Monuments et des Sites Historiques  gère l’application de la réglementation municipale ainsi que les plans de développement et de gestion qui mettent l'accent sur ​​les actions d'inventaire, de conservation et de restauration. Plus précisément, cet organisme apporte son soutien à tous les niveaux de réhabilitation, qui vont de la recherche à l’appui à des formations en matière de  techniques  et de matériaux de construction traditionnels.

Description longue

La ville historique de Cienfuegos révèle un important échange d'influences inspiré par le mouvement des Lumières en Espagne, et représente un remarquable témoignage précoce de leur application à un plan urbain en Amérique latine dans le courant du XIXe  siècle. C'est un superbe exemple, et le premier, d'ensemble architectural représentant les nouvelles conceptions de modernité, d'hygiène et d'ordre dans la planification urbaine, qui étaient appelées à se développer en Amérique latine à partir du XIXe  siècle.

Cienfuegos se trouve sur la côte des Caraïbes au centre sud de Cuba, au cœur de la zone de production du pays en canne à sucre, mangue, tabac et café. La ville a été fondée en 1819 sous le nom de colonie Fernandina de Jagua, en territoire espagnol, mais elle a été peuplée de colons venus de Bordeaux, de Louisiane, de Philadelphie et de Guarico. Cette fondation suivait une série de tentatives analogues faites dans cette région où l'économie reposait sur l'élevage et la culture du tabac. La ville a été planifiée comme un damier formé de 25 îlots qui formaient à l'origine son centre, et que limitent aujourd'hui les rues Santa Elena au nord, Santa Clara au sud, Velazco à l'ouest et Hourruitiner à l'est.

La production de cire, de bois et de sucre se développa à partir du XVIIIe  siècle. Vers 1830, la colonie bénéficia du développement de la production sucrière, mais aussi de sa position géographique favorable. Le site fut alors rangé dans la catégorie de la « Villa », ce qui confirme son caractère urbain, et il fut autorisé à commercer aussi bien à l'intérieur que vers l'étranger.

Vers la fin du XIXe  siècle, de nouvelles activités s'implantèrent dans cette ville commerçante portuaire en plein développement, qui poursuivit sa croissance. Le damier d'origine essaima vers l'intérieur des terres et le long de la côte.

Après la fin de la guerre d'indépendance du joug espagnol, de nouveaux capitaux affluèrent du nord de l'Amérique. En 1914, les investisseurs américains étaient propriétaires des plus importantes usines sucrières de la province. Le commerce de développa alors essentiellement en direction des États-Unis, qui étaient le principal débouché de Cienfuegos. En 1976, avec la nouvelle subdivision administrative, la ville devint la capitale de la province homonyme, ce qui favorisa ultérieurement son expansion. L'administration locale est demeurée concentrée au centre-ville. Dans son ensemble, cette zone a conservé son aspect historique, à l'abri des changements drastiques que subissent le plus souvent les villes historiques. La ville se développe encore aujourd'hui, et compte quelque 167 000 habitants.

La zone centrale du site classé sur la Liste du patrimoine mondial compte 70 hectares, qui couvrent une partie de la ville du XIXe  siècle. La zone tampon, de 105 hectares, occupe un îlot urbain sur la terre ferme et deux îlots sur la péninsule, et s'étend le long de la côte en direction du sud.

La place centrale de la première ville, la Plaza de Armas, a été agrandie d'un îlot supplémentaire vers l'ouest en 1830. Cette zone était réservée aux activités publiques : elle comporte des édifices gouvernementaux, une église, les douanes et d'autres bâtiments de ce type. La ville s'est développée comme un organisme compact, d'abord en style néoclassique, puis éclectique, en conservant son unité d'ensemble. La plupart des édifices comptent un ou deux étages. Les façades sont généralement simples, dépourvues de porches.

Les édifices les plus remarquables sont le palais du Gouvernement (l'hôtel de ville, siège actuel de l'Assemblée provinciale du pouvoir populaire), l'église San Lorenzo, l'évêché, le palais Ferrer, l'ancien lycée et différentes maisons. Le centre historique actuel comporte six édifices remontant à la première moitié du XIXe  siècle et 327 de sa seconde moitié. Il compte aussi 1 188 édifices du XXe  siècle, la plupart de sa première moitié. Parmi eux, 300 sont publics, tandis que les autres sont pour la plupart des maisons privées.

Source : UNESCO/CLT/WHC
Description historique

La ville de Cienfuegos fut fondée en 1819 sous le nom de colonie Fernandina de Jagua. Les premiers habitants étaient en partie espagnols, en partie de diverse origine, comme des colonies françaises et venaient de Bordeaux, de la Louisiane, de Philadelphie et de Guarico. La création de cette ville fut précédées de plusieurs tentatives d'installation dans la région dont l'économie était basée sur l'élevage et la culture du tabac. Au XVIIIe siècle, la région produisait de la cire, du bois et du sucre. Dans les années 1830, la colonie prospéra grâce à l'expansion de la production du sucre mais aussi en raison de sa situation géographique favorable. Le peuplement fut classé dans la catégorie « Villa », confirmant ainsi son aspect urbain. Elle reçut l'autorisation de faire du négoce localement et avec l'étranger. En 1840, la ville comptait déjà des sociétés commerciales et la croissance économique se poursuivit dans les décennies suivantes. Dans les années 1860, elle était la troisième ville du pays. Après la fin de la guerre d'indépendance contre l'Espagne, de nouveaux capitaux furent investis en provenance de l'Amérique du Nord. En 1914, les investisseurs américains avaient racheté la plupart des sucreries de la province. Le commerce se développa essentiellement avec les Etats-Unis, principal marché de Cienfuegos. Après la nouvelle division administrative de 1976, la ville de Cienfuegos devint la capitale de la province du même nom et continua de prospérer. L'administration locale demeura au centre-ville. Globalement, cette zone a conservé son tissu urbain historique sans subir de changements radicaux comme cela s'est produit fréquemment dans de nombreux centres historiques.

Source : évaluation des Organisations consultatives