English Français
Aidez maintenant !

Grottes de Longmen

Longmen Grottoes

The grottoes and niches of Longmen contain the largest and most impressive collection of Chinese art of the late Northern Wei and Tang Dynasties (316-907). These works, entirely devoted to the Buddhist religion, represent the high point of Chinese stone carving.

Grottes de Longmen

Les grottes et niches de Longmen abritent le plus grand et le plus impressionnant ensemble d'œuvres d'art chinoises des dynasties des Wei du Nord et Tang (316 - 907). Ces œuvres, dont les sujets touchent exclusivement à la religion bouddhiste, représentent l'apogée de l'art chinois de la sculpture sur pierre.

كهوف لونغمن

تأوي كهوف لونغمن المجموعة الأكبر والأعظم للتحف الفنيّة الصينيّة لسلالتي واي الشماليّة وتانغ (316-907). وتمثّل هذه التحف، التي تعالج مواضيعها حصراً الديانة البوذيّة، ذروة الفنّ الصيني للنحت على الصخر.

source: UNESCO/ERI

龙门石窟

龙门地区的石窟和佛龛包含北魏晚期至唐代(公元316至907年)期间最具规模和最为优秀的中国艺术藏品。这些艺术作品全部反映佛教宗教题材,代表了中国石刻艺术的最高峰。

source: UNESCO/ERI

Пещерные храмы Лунмэнь

Гроты и каменные ниши Лунмэнь содержат крупнейшее и наиболее впечатляющее собрание китайского искусства, относимое к периоду правления династий Северная Вэй и Тан (316 – 907 гг.). Эти произведения, неразрывно связанные с религией буддизма, демонстрируют расцвет искусства резьбы по камню в Китае.

source: UNESCO/ERI

Grutas de Longmen

Las grutas y nichos de Longmen albergan el mayor y más impresionante conjunto de obras de arte de la dinastía de los Wei del Norte y la dinastía Tang (316-907). Inspiradas exclusivamente por la religión budista, estas obras son una magnífica muestra del apogeo del arte de la escultura rupestre en China.

source: UNESCO/ERI

龍門石窟

source: NFUAJ

Longmen grotten

De grotten en nissen van Longmen bevatten de grootste en meest indrukwekkende verzameling van de Chinese kunst van de noordelijke Wei en Tang Dynastieën (316 tot 907). De kunst is geheel gewijd aan de boeddhistische religie en vormt het hoogtepunt van het Chinese steenhouwen. De grotten liggen 12 kilometer ten zuiden van de Chinese stad Luoyang. In totaal zijn er 2.345 nissen of grotten geteld. Ze omvatten meer dan 100.000 boeddhistische sculpturen, 2.500 gedenkstenen en graveringen en meer dan 60 boeddhistische pagodes. De oudste en grootste grot is Guyangdong. Hierin bevinden zich drie meer dan levensgrote boeddhistische standbeelden: Sakyamuni, met twee bodhisattvas aan zijn zij.

Source : unesco.nl

  • Anglais
  • Français
  • Arabe
  • Chinois
  • Russe
  • Espagnol
  • Japonais
  • Néerlandais
Grottes de Longmen © Ko Hon Chiu Vincent
Valeur universelle exceptionnelle

Brève synthèse

Les grottes de Longmen, situées sur les deux rives de la rivière Yi, au sud de l’ancienne capitale de Luoyang, dans la province de Henan rassemblent plus de 2.300 grottes et niches sculptées dans d’abruptes falaises calcaires, le tout sur une longueur d’un kilomètre. Elles présentent environ 110.000 statues en pierre de Bouddha, plus de 60 stupas et 2.800 inscriptions gravées sur des stèles. Luoyang a été la capitale de la fin de la dynastie des Wei du nord et aux débuts de la dynastie des Tang. La période la plus intense de sculpture date de la fin du 5e siècle au milieu du 8e siècle. Les premières grottes sculptées remontent à la fin du 5e siècle et au début du 6esiècle, dans les falaises de la colline occidentale. Parmi celles-ci, on trouve la grotte de Guyangdong et les trois grottes de Binyang, contenant toutes de grandes représentations de Bouddha. La grotte de Yaofangdong renferme 140 inscriptions décrivant les traitements de nombreuses maladies et affections. Le travail de sculpture dans cette grotte s’est poursuivi sur une période de 150 ans et illustre des évolutions de style artistique. Les styles de sculptures découverts dans les grottes décorées de Bouddhas datant de la dynastie des Tang des 7e et 8e siècles, en particulier les sculptures géantes de la grotte de Fengxiansi, sont, dans leur ensemble, les exemples les plus représentatifs de l’art des temples des grottes royales, art qui a été imité par d’autres artistes originaires de différentes régions. Des deux styles de sculpture artistique, le plus récent, le «style de la Chine centrale» et le plus ancien, le « grand style tang » ont exercé une grande influence tant à l’intérieur du pays que dans le monde et ont grandement contribué au développement des arts de la sculpture dans d’autres pays d’Asie.

Critère (i): Les sculptures des grottes de Longmen sont une manifestation exceptionnelle de la créativité artistique humaine.

Critère (ii): Les grottes de Longmen illustrent la perfection d’une forme artistique séculaire, qui joua un rôle prépondérant dans l’évolution culturelle de cette région d’Asie.

Critère (iii): Le haut niveau culturel et la sophistication de la Chine de la dynastie Tang sont contenus dans les exceptionnelles sculptures sur pierre des grottes de Longmen.

Intégrité

Les grottes, les statues de pierre, les stèles et les inscriptions réparties entre les collines orientale et occidentale de Longmen ont été bien conservées. La zone du bien et sa zone tampon ont su conserver les paysages naturels et l’environnement écologique qui existent depuis la fin du 5e siècle. Les travaux des humains et l’œuvre de la nature se sont harmonieusement unis et les paysages ont un haut degré d’intégrité.

Authenticité

Au cours de l’évolution constante qu’ont connu les grottes de Longmen, les éléments et les caractéristiques esthétiques de l’art chinois des temples de grottes, ainsi que la disposition, les matériaux, la fonction, les techniques traditionnelles et l’emplacement, et le lien intrinsèque entre la disposition et les divers éléments, ont été sauvegardés et transmis.  D’énormes efforts ont été entrepris pour maintenir l’apparence historique des grottes et pour sauvegarder et transmettre la culture bouddhiste originelle et ses fonctions spirituelles et esthétiques tout en appliquant le principe de « conservation de la condition historique » du lieu.

Eléments requis en matière de protection et de gestion

En tant que « Site de protection prioritaire de l’état chinois », les grottes de Longmen ont pu bénéficier d’une protection au niveau national dans le cadre de la Loi de la République populaire de Chine sur la protection des reliques culturelles. Les instruments de protection locaux tels que les Réglementations de la ville de Luoyang sur la protection et la gestion des grottes de Longmen ont garanti la mise en œuvre d’un système de protection légal. L’Agence de gestion du Ministère de la culture de la RPC travaille en collaboration avec l’Institut de recherche de la ville de Luoyang avec des équipes de professionnels spécialisés dans la protection, la publicité, l’éducation et la présentation des grottes. L’Agence de gestion a rédigé le Plan de conservation des grottes de Longmen et, selon ce document, les capacités de recherche ont été renforcées, y compris l’analyse du mécanisme de détérioration des grottes, le suivi environnemental, les matériaux de conservation et les mesures de contrôle. Sur la base des résultats d’une recherche sur la capacité d’accueil touristique, la capacité d’accueil de l’aire du bien est bien contrôlée ; les impacts négatifs sur le patrimoine causés par divers types de facteurs négatifs ont été réduits, le cadre des grottes est protégé et un équilibre raisonné et efficace entre protection et développement du lieu de patrimoine est maintenu.

Description longue

Le niveau culturel élevé et le raffinement de la société de l'époque de la Chine des Tang se reflètent dans les gravures rupestres des grottes de Longmen, qui témoignent de la perfection à laquelle avait atteint une forme d'art pratiquée de longue date, et qui devait jouer un rôle extrêmement important dans l'évolution culturelle de cette région d'Asie.

C'est en 493 que les travaux commencèrent dans les grottes de Longmen, lorsque l'empereur Xiaowen, de la dynastie des Wei du Nord, transféra sa capitale à Luoyang ; ils s'y poursuivirent au cours des quatre siècles suivants, et peuvent être répartis en quatre phases distinctes. La première phase de travaux importants dans les grottes peut être datée entre 493 et 534 : la première grotte décorée fut Guyangdong (également connue sous le nom de temple Shiku). Cette période d'activité intense a été suivie par une période comprise entre 524 et 626 au cours de laquelle très peu de grottes, et toutes assez petites, furent creusées, essentiellement en raison des guerres civiles qui opposaient les différentes régions de la Chine, et qui durèrent sous la dynastie des Sui (581-618) et au début de la dynastie des Tang (618-907).

La troisième phase commença en 626 seulement, à l'apogée de la dynastie des Tang, lorsque le bouddhisme chinois commença à refleurir. Ce fut à nouveau une période de travail intensif dans les grottes, qui connut son apogée artistique à Longmen, spécialement au cours du règne de l'empereur Gaozang et de l'impératrice Wuzetian, qui vivaient de manière permanente à Luoyang. Le groupe de statues géantes de la grotte de Fengxiansi est le plus représentatif de cette phase de l'art chinois à Longmen ; on s'accorde à y reconnaître des chefs-d'œuvre artistiques d'une portée universelle.

La phase finale, de 755 à 1127, de la fin de la dynastie des Tang à celle des Song du Nord, se traduisit par un déclin marqué de la sculpture rupestre à Longmen. Ce phénomène commença avec la rébellion qui aboutit à la prise de Luoyang au milieu du VIIIe  siècle, événement dont cette région ne devait jamais complètement se relever. Le déclenchement de la guerre, au cours des dynasties Jin et Yuan, provoqua la fin de la sculpture rupestre.

Les grottes de Longmen se trouvent à 12 km au sud de la ville historique chinoise de Luoyang. Deux collines flanquent le cours de la Yishui, à un emplacement qui présente à la fois un intérêt stratégique considérable et un paysage naturel d'une grande beauté. Les pentes des collines ouest et est forment des falaises très abruptes à proximité de la vallée de la rivière ; c'est là que le calcaire, facile à travailler, a été creusé pour créer les grottes de Longmen. Au total, 2 345 niches ou grottes ont été recensées de part et d'autre de la rivière. Elles renferment plus de 100 000 statues bouddhiques, près de 2 500 stèles et inscriptions et plus de 60 pagodes bouddhiques. Les falaises de la colline ouest conservent plus de 50 grottes de taille moyenne ou grande, ouvertes sous les dynasties du Nord, Sui et Tang (316-907) ; les grottes des falaises de la colline est sont exclusivement de la dynastie des Tang (618-907).

La plus ancienne et la plus vaste des grottes de Longmen est Guyangdong, au centre de la terrasse sud de la colline ouest. Créée par l'empereur Xiaowen, elle renferme des sculptures commanditées par beaucoup de nobles de sa Cour, d'officiers et de dignitaires religieux qui approuvaient sa politique de réformes. Le mur principal est occupé par trois statues plus grandes que nature, érigées par l'empereur ; la position centrale est occupée par le patriarche bouddhiste Shakyamuni, flanqué de deux bodhisattvas .

Huangfugong (également connue sous le nom de Shikusi), l'une des mieux conservées des principales grottes de Longmen, se trouve au sud de la colline ouest. Une inscription indique qu'elle a été terminée en 527. Face à la grotte se trouve un toit sculpté imitant une construction en bois dont le linteau est occupé par sept bouddhas. Son mur principal est décoré de sept statues plus grandes que nature.

Li Zhi, de la dynastie des Tang, fit creuser la grotte de Fengxiansi sur la terrasse sud de la colline ouest. Achevée en 675, c'est la plus grande de toutes, et celle qui offre le meilleur exemple de la sculpture rupestre tang de Longmen. Elle contient neuf statues colossales dominées par celle du Bouddha Vairocana, qui présente des traits potelés et une expression compatissante. Cette forme de représentation naturaliste est commune aux autres grandes statues dont l'expression est clairement différenciée selon les caractéristiques des personnages qu'elles figurent.

Source : UNESCO/CLT/WHC
Description historique

Les ouvrages des grottes de Longmen ont débuté en 493, quand l'empereur Xiaowen de la dynastie Wei du Nord déplaça sa capitale à Luoyang. Sur les quatre siècles suivants, le travail se poursuivit ; il peut se diviser en quatre phases distinctes.

La première phase d'excavation intensive des grottes se déroula entre 493 et 534. La première fut la grotte Guyang (également dénommée temple de Shiku) ; il semble que plus de deux cents personnes s'attelèrent à cette tâche. Cela marqua le début d'un programme majeur de creusement des grottes par les souverains Wei du Nord. L'empereur Xuanwu en creusa trois, deux en mémoire de son père, Xiaowen, et une à celle de sa mère Wenzhao. Ce sont les trois qui portent aujourd'hui le nom des Trois Grottes Binyang (Binyangsandong), et les travaux durèrent plus de 24 ans. Plusieurs autres grottes de toutes tailles furent creusées à cette époque sur la colline occidentale : elles représentent 30 % du total.

Cette phase d'intense activité fut suivie d'une période, entre 524 et 626, où très peu de grottes furent creusées, et celles-ci étaient relativement petites. La raison réside principalement entre les dissensions civiles entre différentes régions de Chine qui persistèrent sous toute la dynastie Sui (581-618) et le début de la dynastie Tang (618-907).

Ce n'est donc qu'en 626 que commença la troisième phase, à l'apogée de la dynastie Tang, alors que le bouddhisme chinois connaissait une nouvelle jeunesse. Ce fut encore une fois une période de creusement intensif des grottes ; sur le plan artistique, ce fut aussi le temps fort de Longmen, particulièrement sous les règnes de l'empereur Gaozang et de l'impératrice Wuzetian, dont la demeure permanente était installée à Luoyang. Le groupe de statues géantes de la grotte de Fengxian est totalement représentatif de cette phase de l'art chinois à Longmen ; on les considère généralement comme des chefs d'œuvre artistiques d'une réelle valeur mondiale.

Beaucoup d'autres grottes de toutes tailles furent excavées pendant cette période, sur la colline occidentale comme sur l'orientale. Elles constituent 60 % des grottes de Longmen. En outre, plusieurs beaux temples bouddhistes furent construits sous la dynastie Tang dans ce magnifique paysage naturel. La majorité d'entre eux ne subsistent plus que sous forme de ruines, mais ils n'en demeurent pas moins une composante capitale de l'ensemble culturel de Longmen.

La dernière phase, de 755 à 1127, de la fin de la dynastie Tang à la dynastie des Song du Nord, fut le témoin d'un brusque déclin du creusement de grottes à Longmen. Cela commença avec la prise de Luoyang pendant une rébellion, au milieu du VIIIe siècle. La région ne s'en remit jamais. Mais c'est avec la guerre entre les dynasties Jin et Yuan que le creusement des grottes prit véritablement fin.

Sous les dynasties Ming (1368-1644) et Qing (1644-1912), le grand trésor artistique et culturel que représentaient les grottes de Longmen gagna peu à peu la reconnaissance nationale puis internationale, et fit l'objet de nombreuses études. Dans les années 40, certaines des sculptures de pierre furent dérobées et vendues à l'étranger, mais elles sont protégées et conservées depuis l'instauration de la République populaire de Chine, en 1949.

Source : évaluation des Organisations consultatives