jump to the content

Décisions du Comité

CONF 204 IV.A.4

Parc national Sangay (Equateur)

Le Bureau a rappelé que le Comité, à sa dernière session (Kyoto, 1998), a été informé que la construction de la route Guamote-Macas constitue le problème principal de ce Parc et que l’on n’a pas réalisé d'évaluation d'impact environnemental. Le chantier avance lentement mais cause de très graves dommages à l'environnement. Seul un court tronçon de la route est situé à l'intérieur du site du patrimoine mondial ; le reste de son tracé constitue la limite sud du Parc. Le Comité a noté qu’au cours du second semestre 1998, les contraintes économiques avaient abouti à un arrêt des activités liées à la construction de la route. Il a également noté l’évidence de certains faits nouveaux concernant l’état de conservation de Sangay : l’arrêt de la colonisation et des modestes activités d'exploitation minière depuis 1997 ; et le démarrage d’un projet de conservation d'un million six cent mille dollars EU sur cinq ans, financé par le gouvernement néerlandais et mis en œuvre conjointement par le WWF et la Fundación Natura. Le délégué de l'Equateur a informé le Comité que son gouvernement avait adressé au Centre plusieurs nouveaux documents dont le "Plan de gestion stratégique pour le Parc national de Sangay" et qu’il n’avait délivré aucun permis de prospection pétrolière à Sangay. Le délégué s’est félicité de l’envoi d’une mission Centre/UICN à Sangay en 1999.

Le Bureau a été informé qu'en réponse à une invitation du gouvernement équatorien adressée au Centre par lettre du 4 mars 1999, une mission dirigée par des experts de l'UICN et comprenant des participants du WWF, de la Fundación Natura et du ministère équatorien de l'Environnement avait visité le Parc national de Sangay du 10 au 14 juin 1999. Le rapport de la mission a été présenté dans le document d'information INF.17. Ce rapport signale une évolution positive sur le site mais considère que celui-ci doit être maintenu sur la Liste du patrimoine mondial en péril. Le Bureau a noté que le rapport de mission n'avait été disponible qu'au moment de sa session et que l'Etat partie avait besoin de temps pour étudier le rapport et répondre à ces conclusions et recommandations.

Le Bureau a invité l'Etat partie à soumettre au Centre sa réponse aux conclusions et recommandations du rapport de la mission, avant le 15 septembre 1999. Le Bureau a demandé au Centre et à l'UICN d'étudier la réponse de l'Etat partie et de présenter un ensemble de recommandations sur l’état de conservation de Sangay, y compris sur le retrait possible ou non de Sangay de la Liste du patrimoine mondial en péril, pour étude par le Comité à sa vingt-troisième session à Marrakech, Maroc, du 29 novembre au 4 décembre 1999.

Documents
PDF Document original de la décision
Contexte de la décision
PDF WHC-99/CONF.204/15
Thèmes : Conservation
Etats Parties : Équateur
Session : 23BUR