English Français
Aidez maintenant !

Décisions du Comité

37 COM 7B.31

Parc national de Coiba et sa zone spéciale de protection marine (Panama) (N 1138 rev)

Décision 37 COM 7B.31

Le Comité du patrimoine mondial,

1. Ayant examiné le document WHC-13/37.COM/7B.Add,

2. Rappelant la décision 36 COM 7B.33 , adoptée à sa 36e session (Saint-Pétersbourg, 2012),

3. Demande à l’État partie de finaliser d’urgence un projet de plan de gestion pour la zone spéciale de protection marine, de l’adopter et d’en lancer la mise en œuvre, et de démarrer l’évaluation indépendante d’efficacité de la gestion pour orienter la gestion effective du Parc national de Coiba et de sa zone spéciale de protection marine ;

4. Renouvelle sa demande à l’État partie d’élaborer et de mettre en œuvre une politique de conservation et d’aménagement de la zone côtière afin de s’assurer que les impacts cumulés de l’aménagement de la zone côtière sur la valeur universelle exceptionnelle du bien sont efficacement traités, et engage l’État partie à développer cette politique sur la base de l’évaluation stratégique environnementale du potentiel d’aménagement de la zone côtière ;

5. Se déclare préoccupé des impacts potentiels de la base navale sur la valeur universelle exceptionnelle du bien, et demande également à l’État partie de prendre les mesures nécessaires pour minimiser ces impacts, notamment :

a) mettre en place des mesures de biosécurité pour éviter que la base navale ne devienne une source d’introduction d’espèces exotiques,

b) éduquer le personnel pour veiller à ce qu’il ne s’engage pas dans le trafic de faune et de flore sauvages,

c) s’assurer que le personnel ne se lance pas dans la production agricole,

d) marquer clairement les limites, idéalement par un grillage aussi petit que possible, avec des restrictions sur les déplacements de personnes au-delà de ces limites,

e) s’assurer que les équipements côtiers soient construits et gérés de façon à ne pas détruire les fonds marins et à ne pas contribuer à l’érosion,

f)  ne pas laisser l’aéroport contribuer aux pressions du développement, comme le tourisme et les hôtels ;

6. Prie instamment l’État partie de finaliser la Déclaration rétrospective de valeur universelle exceptionnelle ;

7. Demande en outre à l’État partie d’inviter une mission de suivi réactif du Centre du patrimoine mondial/UICN pour étudier l’état de conservation du bien dans son ensemble, y compris concernant les impacts des aménagements d’une base navale, et de fournir des informations sur la mise au point d’un plan de gestion et d’une politique d’aménagement de la zone côtière ;

8. Demande par ailleurs à l’État partie de soumettre au Centre du patrimoine mondial, d’ici le 1er février 2014 , un rapport sur l’état de conservation du bien et sur les questions susmentionnées, pour examen par le Comité du patrimoine mondial à sa 38e session en 2014.

Documents
PDF Document original de la décision
Contexte de la décision
PDF WHC-13/37.COM/7B.Add
Thèmes : Conservation, Rapports
Etats Parties : Panama
Session : 37COM