jump to the content

Décisions du Comité

34 COM 7B.103

Kiev : cathédrale Sainte-Sophie et ensemble des bâtiments monastiques et laure de Kievo-Petchersk (Ukraine) (C 527 bis)

Le Comité du patrimoine mondial,

1. Ayant examiné le document WHC-10/34.COM/7B,

2. Rappelant la décision 33 COM 7B.125, adoptée à sa 33e session (Séville, 2009),

3. Prend note des travaux de réparation et activités de suivi des principaux monuments de la Zone nationale de conservation«Sainte-Sophie de Kiev» ainsi que des catacombes du site de La Laure ;

4. Note également qu'un programme complexe de réhabilitation des «Grottes varègues» est en préparation et demande à l'Etat partie d'envoyer un exemplaire de ce programme au Centre du patrimoine mondial pour étude par les Organisations consultatives;

5. Regrette profondément qu'aucun moratoire n'ait été mis en place pour plusieurs projets jusqu'à ce qu'un plan d'aménagement urbain ait étudié les utilisations appropriées pour ces sites, et réitère sa demande à l'Etat partie de mettre un terme à ces projets, compte tenu de leur absence de conformité aux réglementations et de leur impact négatif potentiel sur la valeur universelle exceptionnelle du bien:

a) Bâtiments sur le territoire qui entoure l'Arsenal et les remparts en terre, à la suite du concours international,

b) Complexe hôtelier autour de l'église du Sauveur à Bérestovo,

c) Complexe hôtelier et résidentiel sur le site des anciennes usines d'armement près de l'Arsenal,

d) Bâtiments dans la zone tampon de la Cathédrale Sainte-Sophie,

e) Constructions de grande hauteur susceptibles d'avoir un effet négatif sur le panorama du paysage monastique historique le long du Dniepr;

6. Prie instamment l'Etat partie d'adopter la «Loi amendant certains actes législatifs d'Ukraine sur la protection du patrimoine culturel», et demande également à l'Etat partie d'adopter d'urgence un nouveau plan directeur d'urbanisme pour la ville, incluant un plan directeur de conservation pour le bien et sa zone tampon;

7. En outre, prie instamment l'Etat partie de fournir trois exemplaires en version papier et une version électronique du projet de plan de gestion intégrée du bien, pour étude par le Centre du patrimoine mondial et les Organisations consultatives;

8. Réitère également sa demande à l'Etat partie d'envisager d'étendre la limite est de la zone tampon du site de Sainte-Sophie, pour inclure la place de l'Indépendance (Maïdan Nezalejnosti) qui est un élément important de la structure urbaine, et de lancer une étude sur les perspectives visuelles du bien, dans le contexte général du paysage fluvial monastique;

9. Demande également à l'Etat partie de transmettre au Centre du patrimoine mondial, conformément au paragraphe 172 des Orientations, une description de toute intention d'entreprendre ou d'autoriser des projets de restaurations importantes ou de nouvelles constructions susceptibles d'affecter la valeur universelle exceptionnelle du bien;

10. Demande en outre à l'Etat partie d'inviter une mission commune de suivi réactif Centre du patrimoine mondial/ICOMOS sur le bien pour en évaluer l'Etat général de conservation, ainsi que la mise en œuvre des décisions du Comité du patrimoine mondial;

11. Demande enfin à l'Etat partie de soumettre au Centre du patrimoine mondial, d'ici le 1er février 2011, un rapport sur l'Etat de conservation du bien et sur les mesures prises pour mettre en œuvre les recommandations figurant aux paragraphes ci-dessus, pour examen par le Comité du patrimoine mondial à sa 35e session en 2011.