jump to the content

Décisions du Comité

CONF 208 VII.C.47/45

SOC : Châteaux et parcs de Potsdam et Berlin (Allemagne)

VII.45 Châteaux et parcs de Potsdam et Berlin (Allemagne)

Le Comité a étudié en détail le troisième rapport sur l'état de conservation de Potsdam présenté par le ministre des Sciences, de la Recherche et de la Culture du Land de Brandebourg.

Le Comité a également écouté les observations formulées par le consultant de l'UNESCO qui a effectué diverses missions à Potsdam pour s'entretenir de manière exhaustive avec les autorités allemandes au niveau fédéral, du Land et local. Le consultant a informé le Comité qu'au moment où il a entamé les discussions, la planification du projet intitulé "Potsdam Center" était déjà achevée. Il avait estimé que le concept retenu par la Ville de Potsdam, les autorités responsables et les investisseurs était en contradiction avec les principales caractéristiques du paysage culturel de Potsdam. Au terme de discussions approfondies, les autorités allemandes ont accepté de lancer un concours international pour la zone (à l'exception des zones constructibles 9-12 dont la construction a été interrompue au-dessus du point zéro du niveau du sol) pour élaborer un nouveau projet mieux adapté. Le projet qui a remporté le concours respecte de manière plus satisfaisante les caractéristiques topographiques et historiques de Potsdam. Il a analysé l'efficacité de divers moyens de protection d'une zone étendue, qu'il s'agisse de la protection des monuments ou d'un mécanisme de planification tel qu'un plan directeur. Il a conclu qu'un plan directeur pour la Ville de Postdam englobant les zones protégées, serait la meilleure solution et qu'il devrait être élaboré dans le cadre d'un dialogue constructif entre les autorités allemandes et le Comité du patrimoine mondial. Le consultant a insisté sur la participation active du Comité du patrimoine mondial et du Centre aux processus de planification, comme dans le cas de Potsdam, en particulier s'ils prennent part aux phases de planification initiales, comme le stipulent les Orientations.

Le Comité a fait les observations suivantes sur les différentes questions abordées dans ces rapports.

1. Extension du site du patrimoine mondial

Le Comité a noté avec satisfaction que les autorités allemandes allaient traiter la demande d'extension du site et que, selon les informations de l'Observateur de l'Allemagne, celle-ci serait présentée au début de l'année prochaine. Le Comité a cependant regretté que, contrairement à la proposition initiale (présentée dans le premier rapport sur Potsdam au Comité à sa vingtième session) cette extension n'incluait qu'une petite partie du "Städtchen" entre le Pfingstberg et le Nouveau Jardin. Le Comité a vivement engagé les autorités à réétudier cette question. Il s'est félicité de l'inclusion du village de Bornstedt en tant que partie intégrante du site du patrimoine mondial, mais s'est inquiété que cela n'affecte encore plus le caractère rural en attendant l'extension et l'adoption d'un plan directeur. Le Comité a recommandé fermement que des mesures soient prises pour éviter des aménagements qui auraient de nouveaux effets néfastes.

2. Elaboration d'un plan directeur pour le paysage culturel de Potsdam

Le Comité s'est félicité de la décision de la ville de Potsdam d'élaborer un plan directeur pour le paysage culturel de Potsdam et a exprimé l'espoir qu'il fournirait un mécanisme et des dispositions adaptés en vue de la protection du site du patrimoine mondial. Il a admis que la préparation d'un plan directeur prendrait un certain temps s'il devait refléter une vision urbaine appropriée. Dans l'intervalle, le Comité a demandé que la première phase de ce plan soit soumise au Bureau à sa vingt-deuxième session et il a engagé les autorités à ne pas prendre de mesures irréversibles préjudiciables au paysage culturel de Potsdam d'ici l'entrée en vigueur du plan.

3. Résultats du concours de développement urbain du "Grüne Mitte-Alter Markt/Lustgarten"

Le Comité s'est montré satisfait du concours et de ses résultats. Il a toutefois considéré qu'il fallait prendre de nouvelles mesures pour reconstruire le centre historique et en définir le rôle. Le Comité a encouragé la ville de Potsdam à poursuivre ce processus.

4. Résultats du concours de développement urbain du "Quartier am Bahnhof"

Le Comité s'est félicité que les autorités allemandes et les investisseurs aient inversé leur décision concernant le projet intitulé "Potsdam-Center" qui aurait eu un sérieux impact sur le site du patrimoine mondial. Le Comité a considéré que le projet gagnant du concours d'urbanisme pour cette zone, qui s'appelle maintenant le "Quartier am Bahnhof", constituait un compromis acceptable permettant une meilleure intégration du projet dans le paysage culturel de Potsdam. Il a souhaité que les plans de construction des zones 9-12 soient étudiés en tenant compte de leur compatibilité avec les résultats du concours.

5. Autres projets de construction

Le Comité a constaté une fois de plus avec inquiétude que l'existence d'autres projets de construction représentait des menaces potentielles pour le paysage urbain et culturel de Potsdam, en particulier les nouveaux bâtiments érigés à Babelsberg ("Potsdam Fenster"), Gewoba (Alt-Nowawes), ainsi que les immeubles d'habitations et de bureaux de la Ribbeckstrasse, Bornstedt.

6. Conclusion

Conformément à la recommandation du Bureau à sa vingt et unième session, le Comité a étudié les menaces auxquelles était confronté le site du patrimoine mondial. Le Comité a constaté que des progrès considérables avaient été accomplis, mais que des menaces persistaient toujours. Le Comité a donc décidé de différer à sa prochaine session la discussion sur l'inscription éventuelle de Potsdam sur la Liste du patrimoine mondial en péril. Le Comité a prié les autorités allemandes de présenter un nouveau rapport d'ici le 15 septembre 1998, pour le soumettre à l'examen du Comité à sa vingt-deuxième session.

 

Thèmes : Conservation
Etats Parties : Allemagne
Session : 21COM