jump to the content

Décisions du Comité

32 COM 7A.4

Parc national des Virunga (République démocratique du Congo) (N 63)

Le Comité du patrimoine mondial,

1. Ayant examiné le document WHC-08/32.COM/7A

2. Rappelant la décision 31 COM 7A.4, adoptée à sa 31e session (Christchurch, 2007),

3. Exprime ses plus sincères condoléances aux familles des gardes qui ont été tués au cours d'opérations liées à la protection du bien;

4. Regrettequ'en dépit des opérations de pacification menées par l'État partie dans l'est du pays et malgré la Conférence de paix, l'insécurité permanente régnant à l'intérieur et autour du bien continue d'entraver les activités de conservation;

5. Note avec inquiétude les résultats et les conclusions de la mission de suivi renforcé d'août 2007 indiquant que la valeur universelle exceptionnelle pour laquelle le bien a été inscrit sur la Liste du patrimoine mondial est de plus en plus menacée et que l'accumulation des menaces pourrait avoir un impact irréversible sur le bien et son intégrité;

6. Prie instamment l'État partie, en coopération avec la Mission de l'Organisation des Nations Unies en République démocratique du Congo (MONUC), de mettre en application l'Acte d'engagement adopté le 23 janvier 2008 à l'issue de la Conférence de Goma sur la paix et le développement dans les deux Kivus, qui prévoit le désarmement de tous les groupes armés nationaux et étrangers dans cette région;

7. Demande à l'État partie de mettre en oeuvre les mesures urgentes recommandées par la mission de suivi renforcé d'août 2007, en particulier:

                        a) Arrêter toute production de charbon de bois sur le site et promouvoir les sources d'énergie alternatives;

                        b) Effectuer le retrait des positions militaires non stratégiques;

                        c) Prendre des mesures pour améliorer la sécurité dans le périmètre du bien et à la périphérie et, ce faisant, rechercher tout renforcement possible en matière de coopération avec la MONUC, dans le cadre de son mandat et de ses capacités;

                        d) Assurer une gestion transparente des revenus issus du tourisme, et développer et mettre en oeuvre une stratégie de partage des bénéfices avec les communautés locales ;

                        e) Renforcer les actions de communication et de sensibilisation auprès des autorités concernées et des communautés locales;

8. Demande également à l'État partie de mettre en oeuvre les autres recommandations de la mission de suivi renforcé d'août 2007, en particulier celles qui ont trait au renforcement institutionnel de l'organe de gestion des aires protégées, l'ICCN, ainsi que les mesures correctives adoptées par le Comité du patrimoine mondial à sa 30e session (Vilnius 2006);

9. Porte à l'attention de l'État partie le fait que la présence des camps de réunification et d'entraînement de l'armée de Nyaleke à l'intérieur du bien, ainsi que l'allocation de concessions de prospection minière et pétrolière menacent l'intégrité du bien;

10. Demande en outre à l'État partie, en concertation avec le Centre du patrimoine mondial et l'UICN, de développer un projet de Déclaration de valeur universelle exceptionnelle incluant les conditions d'intégrité ainsi qu'une proposition sur l'Etat de conservation souhaité en vue du retrait du bien de la Liste du patrimoine mondial en péril, pour examen par le Comité du patrimoine mondial à sa 33e session, en 2009;

11. Demande également à l'État partie de soumettre au Centre du patrimoine mondial, avant le 1er février 2009, un rapport sur l'état de conservation du bien, incluant une mise à jour sur le désarmement des groupes armés à l'intérieur du parc et des informations sur le statut des espèces menacées, l'étendue des empiètements et de la déforestation dans la région, et le niveau de braconnage, ainsi que les progrès accomplis dans la mise en oeuvre des recommandations de la mission de suivi renforcé et les mesures correctives, pour examen par le Comité du patrimoine mondial à sa 33e session en 2009;

12. Décide de continuer à appliquer au bien le mécanisme de suivi renforcé ;

13. Décide également  de maintenir le Parc national des Virunga (République démocratique du Congo) sur la Liste du patrimoine mondial en péril.

 

Documents
PDF Document original de la décision
Contexte de la décision
PDF WHC-08/32.COM/7A
Thèmes : Conservation, Liste du patrimoine mondial en péril
Session : 32COM