English Français
Aidez maintenant !

Conservation et préservation de la ville de Constantine, Algérie

© UNESCO
Du 1 janv. 2004 Au 31 déc. 2006
Catégories Conservation culturelle Contexte urbain Gestion de site Partenariats Villes

Le projet s’inscrivait dans la stratégie de Réduction de la pauvreté par la mise en valeur et la gestion des ressources culturelles. Constantine est l’une des plus anciennes cités du monde.

Fondée par les Phéniciens, elle deviendra sous le nom de Cirta la capitale du royaume Numide. Totalement détruite par Maxence en 311 ap-J.C., elle sera reconstruite peu de temps après par l’empereur Constantin qui lui donnera son nom. Constantine a conservé les témoignages historiques de trois millénaires de présences numide, romaine, musulmane, ottomane et coloniale. Sa vieille ville est classée patrimoine national algérien depuis décembre 2004.

Les Villes de Constantine et Grenoble sont jumelées depuis 1999. Depuis 2002, elles sont engagées dans des actions techniques de coopération décentralisée qui se sont étendues au fil des ans à cinq volets : coopération institutionnelle, développement économique, société civile, jeunesse et santé. En 2003, une mission conjointe Ville de Grenoble - UNESCO a pointé la nécessité d’ajouter un nouveau volet Patrimoine à la coopération décentralisée entre Grenoble et Constantine, et de concentrer les actions de celui-ci sur la vieille ville de Constantine, patrimoine exceptionnel menacé de disparition. En janvier 2005, une autre mission a permis d’identifier les partenaires susceptibles de porter le projet-pilote « Patrimoine et lutte contre la pauvreté » à Constantine. Outre le ministère des Affaires étrangères impliqué dans l’élaboration du projet, le Président de l’Assemblée populaire communale de Constantine et la Ville de Grenoble ont témoigné leur intérêt ; l’Université de Rome III a établi un plan de conservation urbaine en liaison avec la Cellule de réhabilitation de la vieille ville. L’équipe italienne a réalisé un inventaire du bâti du centre historique ancien et proposé un périmètre de sauvegarde. La mission, enfin, a insisté sur le besoin urgent de mettre en place à Constantine un outil de planification territoriale de type SCOT (Schéma de Cohérence Territoriale), afin que les nouvelles constructions sur les flancs de colline ne portent pas atteinte à la valeur paysagère de ce site spectaculaire et afin, également, d’améliorer les liaisons entre Constantine et les villes satellites. Enfin, la ville de Grenoble a effectué une mission technique en janvier 2006 pour évaluer l’état d’avancement des différents volets en cours réalisés dans le cadre de la coopération décentralisée. Concernant le volet patrimoine, les autorités municipales ont transmis à la Ville de Grenoble le plan de sauvegarde réalisé par l’université de Rome III. 

Etats parties (1)
Objectifs stratégiques
  • Communautés
  • Conservation
  • Développement des capacités