jump to the content

Kalwaria Zebrzydowska : ensemble architectural maniériste et paysager et parc de pèlerinage

Kalwaria Zebrzydowska: the Mannerist Architectural and Park Landscape Complex and Pilgrimage Park

Kalwaria Zebrzydowska is a breathtaking cultural landscape of great spiritual significance. Its natural setting – in which a series of symbolic places of worship relating to the Passion of Jesus Christ and the life of the Virgin Mary was laid out at the beginning of the 17th century – has remained virtually unchanged. It is still today a place of pilgrimage.

Kalwaria Zebrzydowska : ensemble architectural maniériste et paysager et parc de pèlerinage

Kalwaria Zebrzydowska est un paysage culturel d'une grande beauté et d'une grande importance spirituelle. Son cadre naturel, dans lequel s'inscrivent des lieux symboliques de dévotion relatifs à la Passion de Jésus-Christ et à la vie de la Vierge Marie, est resté quasi inchangé depuis le XVIIe siècle. C'est encore aujourd'hui un lieu de pèlerinage.

كالفاريا زيبرزيدوفسكا : مجموعة هندسية متكلّفة ومقلّدة للطبيعة ومنتزه للحجّ

يُعتبر كالفاريا زيبرزيدوفسكا منظراً طبيعيًّا ثقافيًّا في غاية الجمال ويتمتّع بأهميّة روحيّة كبيرة جدًا. أما اطاره الطبيعي الذي يضمّ أماكن العبادة الرمزية المتعلّقة بآلام المسيح وحياة العذراء مريم، فحافظ على هيئته كما هي تقريبًا منذ القرن السابع عشر. وهو حتى اليوم يُعتبر أحد أماكن الحجّ.

source: UNESCO/ERI

卡瓦利泽布日多夫斯津:自成一家的建筑景观朝圣园

卡瓦利泽布日多夫斯津是一处将美丽风景和宗教内涵融于一身的文化景观。它的自然布景几乎完美地保留下来,其中包括一系列建于17世纪初具有象征意义的宫殿,它们反映了耶酥受难以及圣母玛丽亚的生平。至今它仍然是人们朝圣礼拜的场所。

source: UNESCO/ERI

Кальвария-Зебжидовска: монастырский архитектурно-парковый комплекс в стиле маньеризма

Кальвария-Зебжидовска – это выдающийся культурный ландшафт большого духовного значения. Природная обстановка, в которой в начале XVII в. был создан комплекс молитвенных мест, символизирующих отдельные события Страстей Господних и Жития Богоматери, осталась практически неизменной. Это место до сих пор привлекает паломников.

source: UNESCO/ERI

Kalwaria Zebrzydowska: conjunto arquitectónico manierista y paisajístico y lugar de peregrinación

Kalwaria Zebrzydowska es un paisaje cultural de gran belleza y trascendencia espiritual. Su entorno natural, en el que están emplazados diversos santuarios y lugares simbólicos creados en el siglo XVII para recordar la pasión de Cristo y la vida de la Virgen María, ha permanecido prácticamente intacto. Hoy en día sigue siendo un lugar de peregrinación.

source: UNESCO/ERI

カルヴァリア・ゼブジトフスカ:マニエリスム様式の建築と公園の景観複合体と巡礼公園

source: NFUAJ

Kalwaria Zebrzydowska: maniëristisch architectuur- en parkcomplex en bedevaartspark

Kalwaria Zebrzydowska is een cultuurlandschap van grote spirituele betekenis. In deze regio werden in het begin van de 17e eeuw enkele symbolische plaatsen van aanbidding aangelegd, gericht op het lijden van Jezus Christus en het leven van de maagd Maria. Het landschap van Jeruzalem ten tijde van Jezus werd als model gebruikt voor het complex, waaronder de Calvarieberg (Golgotha, de plaats van Jezus' kruisiging). Veel voorname koninklijke en adellijke bezoekers en talloze pelgrims hebben het bedevaartspark bezocht, mede vanwege de religieuze voorstellingen en rituelen die er werden opgevoerd. Kalwaria Zebrzydowska is vandaag de dag nog steeds een bedevaartsoord.

Source : unesco.nl

  • Anglais
  • Français
  • Arabe
  • Chinois
  • Russe
  • Espagnol
  • Japonais
  • Néerlandais
Kalwaria Zebrzydowska : ensemble architectural maniériste et paysager et parc de pèlerinage © Ludwig schneider
Justification d'inscription

Critère (ii) : Kalwaria Zebrzydowska est un monument culturel exceptionnel dans lequel le paysage naturel a été utilisé comme cadre d’une représentation symbolique de la Passion du Christ sous la forme de chapelles et d’avenues. C’est donc un paysage culturel d’une grande beauté et d’une grande qualité spirituelle dans laquelle les éléments naturels et ceux dus à l’homme se marient harmonieusement.

Critère (iv) : La Contre-Réforme à la fin du XVIe siècle conduisit à la multiplication des calvaires en Europe. Kalwaria Zebrzydowska est un exemple exceptionnel de ce type de paysage à grande échelle, qui intègre la beauté naturelle, les objectifs spirituels et la conception d’un parc selon l’idéal baroque.

Description historique

Les travaux de construction du Calvaire commencèrent en 1600 sur ordre de Mikolaj Zebrzydowski, seigneur de Cracovie. Il y fit construire la chapelle de la Crucifixion et un petit ermitage sur les pentes du mont Zar où il avait l'habitude de se retirer pour méditer.

Puis les moines bernardins (franciscain), Tomasz Bucki et Ludwig Boguski, le persuadèrent d'agrandir son projet d'origine et d'édifier dans le paysage de nombreuses chapelles dont la forme et l'idée s'inspireraient de Jérusalem. Ce lieu serait destiné non seulement aux habitants de la région mais aussi aux croyants de toute la Pologne et des pays voisins.

Les plans du site sont dus à l'éminent mathématicien, astronome et topographe Feliks Zebrowski. Il se basa sur le paysage de Jérusalem au temps du Christ, utilisant un système de mesure qu'il avait mis au point afin de reproduire symboliquement le paysage urbain de Jérusalem sur le paysage naturel. Il fit usage de la topographie naturelle. Ainsi le mont Lackaranska représente-t-il le Mont des Oliviers et le mont Zar, le Golgotha.

Les sites choisis pour les chapelles, qui retracent les étapes de la vie de Jésus et les stations du chemin de croix, étaient reliés par des chemins tracés à travers la forêt et furent d'abord marqués par une simple croix. Celles-ci furent remplacées par des chapelles, dont la quasi-totalité fut construite entre 1605 et 1632. L'architecte des chapelles, le belge Paul Baudarth, a transmis l'influence de l'architecture Maniériste des Pays-Bas. En 1632 un mur encercla le site - il n'existe plus aujourd'hui - pour symboliser les limites de la Ville Sainte, de même qu'un réseau de chemins qui reliait les dix chapelles consacrées à la vie de la Vierge Marie.

Seules quatre chapelles furent ajoutées - celles dédiées à la troisième chute du Christ (1754), aux saintes Femmes (1782), à saint Jean Népomucène (1824) et à l'ange (1836). Le premier pont des Anges a été remplacé en 1907 par une nouvelle structure.

L'église de Notre-Dame-des-Anges et le monastère des bernardins sont l'oeuvre de l'architecte italien Giovanni Maria Bernardoni. Toutefois, il ne termina pas les travaux qui furent repris par Baudarth en 1609. Le monastère fut considérablement agrandi en 1654-1656 et prit l'apparence d'un château baroque. Une chapelle des pèlerins, de style baroque, fut ajoutée à l'église en 1658-1667 afin de recueillir l'icône miraculeuse de la Vierge. L'église n'a pas été modifiée depuis le XVIIe siècle, mais le monastère fut encore agrandi au début du XIXe siècle.

Lorsque le monastère fut fondé en 1617, les habitants de la ville de Kalwaria Zebrzydowska qui s'était agrandie eurent la possibilité de louer une partie des terres appartenant au parc du calvaire. Ils commencèrent par défricher pour créer des pâtures et, au milieu du XVIIIe siècle, ils eurent l'autorisation de construire des maisons sur leurs parcelles. Un processus de reboisement a été entamé au début du XIXe siècle.

Au début du XVIIIe siècle, la famille Czartoryski, propriétaire du parc, construisit un palais près de l'église des pèlerins, qui fut en grande partie détruit au XIXe siècle. A la fin de la Deuxième Guerre mondiale, la parcelle sur laquelle se trouvait cette demeure ainsi que certains bâtiments annexes qui avaient survécu, devinrent propriété de l'Etat qui y construisit un séminaire.

Les archives historiques montrent que Kalwaria Zebrzydowska a reçu de nombreux nobles et royaux visiteurs ainsi que des pèlerins. Beaucoup étaient attirés par les représentations religieuses et les cérémonies qui y étaient organisées. Dès 1613 Mikolaj Zebrzydowski avait reçu l'autorisation de fonder une confrérie religieuse pour organiser des cérémonies religieuses de ce type. Les paysans de la région se joignaient aux moines bernardins à Pâques pour prendre part aux représentations théâtrales de la Passion du Christ. Ces manifestations religieuses furent réprimées pendant l'occupation autrichienne, mais elles furent ranimées en 1947. En plus de la procession de la Passion à Pâques, une cérémonie semblable se déroule lors de la fête de l'Assomption de la Vierge Marie en août.

Source : évaluation des Organisations consultatives
Activités (1)