English Français
Aidez maintenant !

Château de l’ordre Teutonique de Malbork

Castle of the Teutonic Order in Malbork

This 13th-century fortified monastery belonging to the Teutonic Order was substantially enlarged and embellished after 1309, when the seat of the Grand Master moved here from Venice. A particularly fine example of a medieval brick castle, it later fell into decay, but was meticulously restored in the 19th and early 20th centuries. Many of the conservation techniques now accepted as standard were evolved here. Following severe damage in the Second World War it was once again restored, using the detailed documentation prepared by earlier conservators.

Château de l’ordre Teutonique de Malbork

Ce monastère fortifié de l'ordre Teutonique datant du XIIIe siècle a été largement agrandi et embelli après 1309, quand le siège du grand maître de l'ordre a été transféré de Venise à Malbork. Exemple suprême du château médiéval en brique, il s'est ensuite délabré mais a été méticuleusement restauré au XIXe siècle et au début du XXe . C'est là qu'ont été élaborées nombre de techniques de conservation qui sont maintenant de règle. Après de graves dégâts subis lors de la Seconde Guerre mondiale, le château a été de nouveau restauré à partir de la documentation détaillée préparée par les précédents spécialistes de sa conservation.

قصر مالبورك المبني وفقًا للنمط التوتوني

لقد تمّ توسيع هذا الدير المحصّن المبني على النمط التوتوني في القرن الثالث عشر، وتم تحسينه بعد العام 1309، حين تم نقل مقر سيد هذا النمط الأعظم من البندقية الى مالبورك. إنّه المثال الاسمى عن القصر القرميدي القروسطي. غير أنه هُدّم وأُعيد بناؤه بدقّةٍ كبيرة في القرن التاسع عشر وفي بداية القرن العشرين. من هنا تطوّر عدد من تقنيات الحفظ التي أصبحت اليوم قواعد رائجة. بعد الخسائر الجسيمة التي أحدثتها الحرب العالمية الثانية، رُمّم القصر من جديد استنادًا الى وثائق مفصّلة أعدّها الخبراء السابقون في حفظها.

source: UNESCO/ERI

马尔堡的条顿骑士团城堡

这个13世纪带有堡垒防御功能的修道院属于当时的条顿骑士团,当国王的居所于1309年从威尼斯移到这里后,这个城堡也得以扩建和重修。它是中世纪砖制城堡的杰出代表。在以后的数年里,城堡日渐衰败,到19世纪和20世纪初期,细致地修复了原貌。当今作为标准被接受的许多文物保护技巧是从这里演变而来的。该城堡在二战时期又被严重毁坏,但是后人根据第一次修复时留下来的详细资料再次修复了这个文化遗产。

source: UNESCO/ERI

Замок Тевтонского Ордена в городе Мальборк

Этот укрепленный монастырь XIII в., принадлежавший Тевтонскому ордену, был значительно расширен и богато оформлен после 1309 г., когда сюда была перенесена из Венеции резиденция Великого Магистра. Являясь особенно ярким примером средневекового кирпичного замка, он позднее пришел в упадок, но был тщательно отреставрирован в XIX - начале XX вв. Многие методы консервации, вошедшие ныне в широкую практику, впервые были применены именно здесь. После жестоких разрушений во время Второй мировой войны замок был отреставрирован еще раз, с использованием детальной документации, подготовленной предыдущими реставраторами.

source: UNESCO/ERI

Castillo de la Orden Teutónica en Malbork

Ampliado y embellecido a partir de 1309, año en que la sede del Gran Maestre de la Orden Teutónica fue transferida de Venecia a Malbork, este antiguo monasterio fortificado del siglo XIII llegó a ser el ejemplo más acabado de castillo medieval construido en ladrillo. Deteriorado con el correr del tiempo, fue meticulosamente restaurado en el siglo XIX y a principios del XX con técnicas que hoy se han convertido en normas en materia de restauración. Tras los graves desperfectos sufridos durante la Segunda Guerra Mundial, se restauró de nuevo sobre la base de la detallada documentación elaborada por los especialistas en conservación que efectuaron la primera restauración.

source: UNESCO/ERI

マルボルクのドイツ騎士団の城
ドイツ騎士団が当時のマリエンブルクへ遷ったとき、初期の城郭は拡大されより華麗なものとなった。それは中世の煉瓦積城郭の見事な例証である。のちに崩壊したが、19~20世紀初期に正確に修復された。この地においては多くの保存技術が開発され、第2次世界大戦による全壊後の修復も、以前の修復者による詳細な記録に基づく成果であった。

source: NFUAJ

Kasteel van de Teutoonse orde in Malbork

Dit 13e-eeuwse versterkte klooster behoort tot de Teutoonse orde. Het werd aanzienlijk uitgebreid en verfraaid na 1309 toen de zetel van de Grote Meester hierheen verhuisde vanuit Venetië. Het is een bijzonder mooi voorbeeld van een middeleeuws kasteel, gebouwd van baksteen. Het kasteel raakte later in verval, maar het werd zorgvuldig gerestaureerd in de 19e eeuw en het begin van de 20e eeuw. Veel van de conserveringstechnieken die nu standaard zijn, werden hier ontwikkeld. Na zware schade in de Tweede Wereldoorlog werd het kasteel opnieuw hersteld met behulp van gedetailleerde documentatie opgesteld door eerdere conservatoren.

Source : unesco.nl

  • Anglais
  • Français
  • Arabe
  • Chinois
  • Russe
  • Espagnol
  • Japonais
  • Néerlandais
Château de l’ordre Teutonique de Malbork © Malbork Castle Museum
Valeur exceptionnelle

Le château de Malbork est l’exemple le plus complet et le plus élaboré de château gothique en briques bâti dans le style caractéristique et unique de l’ordre teutonique, qui évolua indépendamment des châteaux contemporains de l’Europe occidentale et du Proche-Orient. Cette forteresse spectaculaire incarne l’État monastique de Prusse, fondé au XIIIe siècle et développé au XIVe siècle par les communautés germaniques de moines militaires qui livrèrent bataille aux Prusses païens sur la côte sud de la Baltique. Le monastère fortifié sur la Nogat illustre le drame de la chrétienté au Moyen Âge tardif, écartelée entre deux extrêmes de quête de sainteté et de violence.

Pendant deux cents ans, depuis le XVIIIe siècle, le château de Malbork est resté un immense objet de fascination pour l’Europe, férue d’histoire médiévale et de ses vestiges matériels. Il est aussi devenu un symbole de la tendance à traiter l’histoire et ses monuments comme des instruments au service d’idéologies politiques.

À partir du XIXe siècle, le château de Malbork a fait l’objet de travaux de restauration qui ont apporté une contribution exceptionnelle au développement de la théorie et de la pratique de l’étude et de la conservation. Parallèlement, on redécouvrait quantité de techniques artistiques et artisanales du Moyen Âge oubliées. De vastes travaux de conservation ont été réalisés au XIXe siècle et au début du XXe siècle. Après les graves dégâts qu’il subit à la fin de la Seconde Guerre mondiale, le château fut à nouveau restauré.

Critère (ii) : Le château de Malbork est une œuvre architecturale unique. Beaucoup des méthodes utilisées par ses constructeurs pour aborder les difficultés techniques et artistiques eurent une immense influence non seulement sur les châteaux postérieurs de l’ordre teutonique, mais aussi sur d’autres édifices gothiques dans une grande partie de l’Europe du nord-est. Le château est aussi une parfaite preuve de l’évolution de la philosophie et des pratiques modernes de restauration et de conservation. À ce titre, c’est un monument historique à la conversation elle-même, à la fois dans son aspect social et en tant que discipline scientifique et artistique.

Critère (iii) : Le château de Malbork, symbole de puissance et de traditions culturelles, est le plus important monument de l’État monastique des chevaliers teutons, phénomène unique dans l’histoire de la civilisation occidentale. Le château est à la fois la principale manifestation matérielle des Croisades en Europe orientale, de la conversion forcée des peuples baltes et de la colonisation de leurs territoires tribaux, qui joua un rôle fondamental dans l’histoire de l’Europe.

Critère (iv) : Le château de Malbork est l’exemple exceptionnel des châteaux de l’ordre teutonique qui se développèrent au sein des frontières de l’Europe occidentale médiévale. C’est une création architecturale unique, parfaitement pensée, sans équivalent dans l’architecture gothique. Pour sa construction, le riche répertoire des méthodes de construction médiévales fut employé, sur une échelle exceptionnellement grande, pour donner naissance au magnifique siège du grand-maître des chevaliers de l’ordre teutonique.

Description longue
[Uniquement en anglais]

Malbork Castle is generally accepted as an architectural work of unique character. Many of the methods used by its builders in handling technical and artistic problems (among them the design and construction of the vaulting and portals and the use of architectural sculpture) greatly influenced Gothic buildings in a wide region of north-eastern Europe. The castle was built so as to make use of the rich repertoire of medieval defensive architecture on an exceptionally large scale. At the same time it was an architecturally perfectly planned economic, military, and administrative centre not only of the extensive Teutonic Order with branches all over Europe but also of the mighty state that it founded here. It was also the social residence of the Master of the Order, who was also head of state. Taking all these functions into account, the castle must be recognized as a unique creation, with no equivalent in Gothic architecture.

The castle is situated on a peninsula on the right bank of the Nogat River. To the south lay the Polish state, which had accepted Christianity in the 10th century. The missions organized by Polish rulers to bring Christianity to the Prussians had little success, and led to the martyrdom of St Adalbert (997) and St Bruno (1009). In 1215 Pope Innocent III created a missionary bishopric to the Prussians. The Polish Prince Conrad called upon the Teutonic Order for assistance, granting them lands on the frontier of his territory. The order established itself there, but the resistance of the Prussians lasted for half a century

The castle at Malbork (or Marienburg, its German name), work on which began after 1270, was among the most important of the many castles built by the order. Its importance increased greatly after 1309, when the seat of the Grand Master of the Order was moved there from Venice. The original Fore Castle was adapted as his residence and administrative headquarters, the impressive palace of the Grand Masters being built in its south-west comer. The Great Refectory was built to the north of the palace; the north side of the Middle Castle was closed with a wing housing the hospital and the residence of the commander, and the chapel in the High Castle was enlarged, with a mortuary chapel of the Grand Masters dedicated to St Anne beneath the new presbytery. After the first partition in 1772, Malbork Castle became part of the Kingdom of Prussia and was promptly modified to serve as a barracks. A number of artists and intellectuals had begun to take an interest in the castle, and as a result of their pressure it was designated a historic monument in 1804. It was partly destroyed at the end of the Second World War, and since 1947 there have been continuous campaigns for its reconstruction and restoration.

The High Castle was the convent of the Teutonic Order in the final phase. It is square in plan, with a central courtyard, and it contained living accommodation for the knights, with dormitories, refectories, kitchens and extensive storage facilities. Attached to it is the Conventual Church of the Blessed Virgin Mary, originally on the first floor of the eastern wing and extended outside the perimeter of the High Castle with a new presbytery. The main portal, the Golden Gate, retains much of its original polychrome decoration.

The Middle Castle and the High Castle were surrounded by fortifications of walls, ramparts and moats. When Malbork became the seat of the Grand Master of the Order, a new three-sided enclosure was created, communicating with the High Castle by a drawbridge. The entrance gate to the High Castle and the Great Refectory are outstanding examples of High Gothic, with slender vaulting and large windows providing an atmosphere of soaring space and light. This section also houses the infirmary, the quarters of the military commander, and a guest wing used by visiting dignitaries of the order and secular knights.

When the 14th-century enlargement took place, a new Fore Castle was created, and the fortifications extended to defend the entire complex. A monumental gateway in the north wing of the Middle Castle gives access to the central open space of the Fore Castle. The buildings in this section were quarters for the servants of the order, workshops, armouries, cannon foundries, other services, a stable and wagon house complex, and a chapel dedicated to St Lawrence. The whole complex is surrounded by an intricate system of defensive works, including massive walls and bastions, wet and dry moats and ditches, earthen ramparts and ponds (which also served to supply the castle with water).

Source : UNESCO/CLT/WHC
Description historique

Malbork (Marienburg en allemand) se trouve au sud-ouest d'un territoire peuplé depuis des temps préhistoriques par les Prussiens (Pruzzi), tribu d'origine balte qui vécut dans le paganisme jusqu'au 13ème siècle. Au sud, se trouve l'état de Pologne qui adhère au christianisme au 10ème siècle. Peu concluantes, les missions organisées par les souverains polonais pour convertir les Prussiens au christianisme vont conduire au martyre de saint Adalbert (997) et de saint Bruno (1009). Au début du 12ème siècle, une intensification des activités missionnaires polonaises aboutit à des incursions prussiennes dévastatrices en territoire polonais. En 1215, le pape Innocent à crée un évêché missionnaire auprès des Prussiens et, deux années plus tard, son successeur Honorius ill décrète qu'une croisade vers leurs territoires équivaudrait à celles entreprises à destination de la Terre Sainte.

Le prince Conrad de Pologne sollicite l'aide des membres de l'Ordre teutonique et leur octroie des terres en bordure de son territoire. En 1230, l'Ordre s'y établit mais la résistance farouche des Prussiens durera encore pendant un demi-siècle. Profitant de ses excellentes relations avec le Saint Empereur romain Frédéric il, et de son influence au sein de la cour papale, le Grand Maître de l'Ordre (Hermann von Salza) garantit l'attribution de l'ensemble du territoire conquis et l'indépendance par rapport au contrôle ecclésiastique polonais.

Les chevaliers teutoniques font élever de nombreux châteaux dans les territoires saisis, avec une fonction à la fois politique et religieuse. Le château de Malbork, dont les travaux vont débuter peu après 1270, fait partie des plus importants de ceux-ci. Son importance s'accroît considérablement après 1309, lorsque le siège du Grand Maître de l'Ordre y est transféré depuis Venise. Le château bas initial est aménagé pour en faire sa résidence et servir de quartiers administratifs, l'impressionnant palais des Grands Maîtres étant édifié dans son angle sud-ouest. Le Grand Réfectoire sera construit au nord du palais et l'on fermera la face nord du château moyen par une aile abritant l'hôpital et la résidence du commandeur du château tandis que la chapelle du château haut sera agrandie par la chapelle mortuaire des Grands Maîtres dédiée à Sainte-Anne et située sous le nouveau presbytère.

En 1457, lorsque le traité de Torun met fin aux guerres entre la Pologne et l'Ordre teutonique, le château de Malbork passe aux mains de la Couronne Polonaise et sera encore utilisé pendant trois siècles ; sa structure médiévale est alors pratiquement inchangée et il va servir, selon les époques, de quartiers administratifs, d'arsenal central et de résidence royale temporaire. Il subit quelques dégâts au cours des guerres successives de Trente Ans (1618-1648), de la guerre qui opposa la Pologne à la Suède (1655-1660) et de la guerre nordique (1700- 1721). Toutefois, sa robuste structure de base resta intacte.

En 1772, suite à la première division de la Pologne (entre l'Autriche, la Prusse et la Russie), le château de Malbork fait partie du royaume de Prusse et il est rapidement modifié afin de servir de caserne. De 1799 à 1803, plusieurs démolitions et ajouts indésirables sont entrepris. Toutefois, un certain nombre d'artistes et d'intellectuels ont commencé à s'intéresser à ce château qui, grâce à leurs pressions, est classé monument historique en 1804. Entamés en 1815, les travaux de conservation se poursuivront jusqu'en 1939.

Le château est en partie détruit à la fin de la Seconde Guerre mondiale, après quoi il se retrouve de nouveau à 1' intérieur des frontières de la nouvelle Pologne. Depuis lors, ce monument fait l'objet de campagnes de reconstruction et de restauration permanentes.

Source : évaluation des Organisations consultatives