English Français

Monticello et Université de Virginie à Charlottesville

Monticello and the University of Virginia in Charlottesville

Thomas Jefferson (1743–1826), author of the American Declaration of Independence and third president of the United States, was also a talented architect of neoclassical buildings. He designed Monticello (1769–1809), his plantation home, and his ideal 'academical village' (1817–26), which is still the heart of the University of Virginia. Jefferson's use of an architectural vocabulary based upon classical antiquity symbolizes both the aspirations of the new American republic as the inheritor of European tradition and the cultural experimentation that could be expected as the country matured.

Monticello et Université de Virginie à Charlottesville

Thomas Jefferson (1743-1826), auteur de la Déclaration d'indépendance américaine et troisième président des États-Unis, était aussi un architecte de talent, auteur de bâtiments néoclassiques. Il a conçu Monticello (1769-1809), la résidence de sa plantation, ainsi que son « village académique » idéal (1817-1826), qui constitue toujours le cœur de l'université de Virginie. L'utilisation par Jefferson d'un vocabulaire architectural inspiré des antiquités classiques symbolise à la fois les aspirations de la nouvelle république américaine en tant qu'héritière des traditions européennes et l'expérimentation culturelle à laquelle on pouvait s'attendre à mesure que le pays parvenait à sa maturité.

مونتيشيلو وجامعة فيرجينيا في شارلوتفيل

كان توماس جيفرسون (1743-1826) كاتب إعلان الاستقلال الأمريكي ورئيس الولايات المتحدة الثالث ولكنّه كان أيضاً مهندساً مبدعاً أخرج العديد من المباني الكلاسيكيّة الجديدة. فلقد صمم مونتيشيلو (1769-1809)، موئله الطبيعي كما القرية الأكاديميّة المثاليّة (1817-1826) التي تشكّل اليوم قلب جامعة فيرجينيا. وفي استخدام جيفرسون لغةً هندسيّةً مستوحاة من العصور الغابرة الكلاسيكيّة خير رمز على طموح الجمهوريّة الأمريكيّة الجديدة كوريثةٍ للتقاليد الأوروبيّة والتجربة الثقافية المتوقعة سيّما مع سير البلاد في اتجاه سنّ البلوغ.

source: UNESCO/ERI

夏洛茨维尔的蒙蒂塞洛和弗吉尼亚大学

托马斯·杰佛逊(1743-1826年)是美国《独立宣言》的起草者,也是美国第三任总统,同时,他还是一位天才的新古典主义建筑设计师。1769年至1809年间,他亲自设计建造了自己的庄园——蒙蒂塞洛,在1817年至1826年间又设计建造了他的理想“学术村”,那里至今仍然是弗吉尼亚大学的中心。杰佛逊的设计在古典建筑基础上添加了许多新元素,这也代表了当时美国想要作为欧洲传统继承者的同时成为一个能够对文化进行再创新的成熟国家的渴望。

source: UNESCO/ERI

Усадьба Монтичелло и университет штата Виргиния в городе Шарлотсвилл

Томас Джефферсон (1743-1826 гг.), автор Американской Декларации Независимости и третий президент США, был также талантливым архитектором зданий классицизма. Он спроектировал Монтичелло (1769-1809 гг.), дом на своей плантации, и свою идеальную «академическую деревню» (1817-1826 гг.), которая до сих пор является сердцевиной университета штата Виргиния. Использование Джефферсоном языка архитектуры, основанного на античной классике, свидетельствует о том, что новая республика в Америке воспринимала себя в качестве наследника европейской традиции. Это также символизировало достижение страной зрелости, позволяющей ей эксперименты в области культуры.

source: UNESCO/ERI

Monticello y la Universidad de Virginia en Charlottesville

Thomas Jefferson (1743-1826), autor de la Declaración de Independencia y tercer presidente de los Estados Unidos de América, fue también un arquitecto neoclásico de talento. Diseñó Monticello (1769-1809), la mansión de su plantación, y la “aldea académica” ideal (1817-1826), que es todavía hoy el centro de la Universidad de Virginia. Su visión de la arquitectura, basada en la antigüedad clásica, refleja no sólo las aspiraciones a una nueva república americana heredera de la tradición europea, sino también el grado de experimentación cultural que podía esperarse del país en un momento en que este llegaba a su madurez.

source: UNESCO/ERI

シャーロットヴィルのモンティセロとヴァージニア大学

source: NFUAJ

Monticello en de Universiteit van Virginia in Charlottesville

Thomas Jefferson (1743-1826) schreef de Amerikaanse Onafhankelijkheidsverklaring en was de derde president van de Verenigde Staten. Daarnaast was hij een getalenteerde architect van neoklassieke gebouwen. Hij ontwierp tussen 1769 en 1809 zijn plantagehuis Monticello en van 1817 tot 1826 zijn ideale ‘academische dorp’ dat nog steeds het hart van de Universiteit van Virginia is. Jefferson baseerde zijn werk op de architectuur van de klassieke oudheid. Hiermee liet hij zien dat hij verwachtingen had ten aanzien van de nieuwe Amerikaanse republiek als erfgenaam van de Europese traditie, maar ook rekende op culturele experimenten die zouden ontstaan tijdens het volwassen worden van de natie.

Source : unesco.nl

  • Anglais
  • Français
  • Arabe
  • Chinois
  • Russe
  • Espagnol
  • Japonais
  • Néerlandais
Monticello et Université de Virginie à Charlottesville (États-Unis d'Amérique) © UNESCO
Valeur universelle exceptionnelle

Brève synthèse

Monticello fut la résidence de la plantation de Thomas Jefferson (1743–1826), auteur de la Déclaration d’indépendance américaine et troisième Président des États-Unis. Il a conçu sa résidence (1769-1809) ainsi que son village académique idéal (1817-28), situé à 8 km de Charlottesville, au centre de la Virginie. Le village académique constitue toujours le cœur de l’Université de Virginie et présente un plan en U exceptionnel, dominé par la Rotonde, avec des pavillons, des résidences, les chambres des étudiants et les jardins disposés en rang au sud du bâtiment principal. Les bâtiments sont des exemples remarquables et hautement personnalisés de néoclassicisme, dans leur relation avec l’environnement naturel et leur fusion du fonctionnalisme et du symbolisme. Ils furent inspirés par une étude approfondie des exemples classiques et contemporains et reflètent les aspirations de Jefferson pour le caractère de la nouvelle république américaine. Ces deux œuvres ont attiré l’attention internationale dès l’époque de leur construction.

Monticello et le village académique de Jefferson sont remarquables par l’originalité de leur plan et de leur conception et par le raffinement de leurs proportions et de leur décor. L’ensemble de la demeure de Monticello, avec son dôme, ses portiques soutenus par des colonnes doriques, ses corniches et ses frises inspirées des bâtiments classique romains, et du village académique, avec sa Rotonde réalisée sur le modèle du Panthéon et ses dix pavillons offrant chacun une leçon des ordres classiques ainsi que l’architecture inspirée de modèles classiques publiés, évoque les idéaux de la Rome antique pour la liberté, la noblesse, l’auto-détermination et la prospérité liées aux valeurs de l’éducation et de l’agriculture. 

Critère (i) : Monticello, comme l’Université de Virginie, témoignent des nombreuses lectures de Jefferson des œuvres classiques et ultérieures sur l’architecture et l’aménagement ainsi que de son étude approfondie de l’architecture de la fin du XVIIIe siècle en Europe. Ainsi, ces œuvres illustrent la grande diversité de ses intérêts.

Critère (iv) : À travers ces bâtiments, Thomas Jefferson a contribué de manière significative au néo-classicisme, ce mouvement du XVIIIe siècle qui adapta les formes et les détails de l’architecture classique aux bâtiments contemporains.

Critère (vi) : Monticello et les principaux bâtiments de l’Université de Virginie sont directement et matériellement associés aux idées et idéaux de Thomas Jefferson. Les bâtiments universitaires ainsi que Monticello ont été directement inspirés par des principes issus de sa profonde connaissance de l’architecture et de la philosophie classiques. 

Intégrité

Dans les limites du site de Monticello et Université de Virginie à Charlottesville se trouvent tous les éléments nécessaires à comprendre et exprimer la valeur universelle exceptionnelle du bien, y compris, à Monticello, la résidence et le cœur du domaine qui préserve l’environnement de la demeure dans le paysage montagneux du sud-ouest du Piedmont de Virginie, ainsi qu’à l’Université de Virginie, tous les bâtiments importants du village académique de Jefferson et les caractéristiques du paysage associé. Le bien est par conséquent d’une taille suffisante pour permettre une représentation complète des caractéristiques et des processus qui expriment l’importance de ce bien. Le bien ne possède pas de zone tampon.

La demeure de Monticello est intacte et inchangée, en dehors que quelques travaux réalisés au milieu du XXe siècle, notamment la pose de poutrelles en acier pour soutenir les planchers et l’ajout de dispositifs de contrôle de la température et de l’humidité. Des terrains ont été acquis, dont une grande partie sont placés en servitude de conservation afin de garantir les perspectives sur le sommet des montagnes. L’Université de Virginie continue de relever ses exigences pour l’intendance de la Cité de Jefferson et a institué des actions systématiques pour conserver et entretenir les bâtiments. L’intégrité globale des nombreux éléments constitutifs est remarquablement bonne, compte tenu de leur utilisation continue. Le bien ne souffre pas d’effets négatifs dus au développement et/ou à l’abandon. 

Authenticité

Monticello et l’Université de Virginie à Charlottesville est authentique du point de vue de sa forme et de sa conception, de ses matériaux et substances, de son site et de son environnement ; le village académique de l’Université est également authentique du point de vue de ses utilisations et de ses fonctions.

Le bien détenu par la Fondation Thomas Jefferson à Monticello recouvre pratiquement le domaine d’origine qui était la propriété de Jefferson. Monticello ne fut jamais vraiment modifié après sa mort. De plus, la Fondation a entrepris des recherches archéologiques pour retrouver le tracé des routes, des jardins et autres caractéristiques du paysage.

Le village académique de l’Université de Jefferson a conservé en permanence son usage d’origine depuis sa construction. Seule la Rotonde a été largement modifiée : à la suite d’un incendie qui faillit détruire le bâtiment en 1895, l’architecte Stanford White procéda à sa restauration et entreprit une reconfiguration dans la pleine compréhension de la source d’inspiration de Jefferson. Un intérieur jeffersonien a été recréé dans la Rotonde dans les années 1970. Des extensions ont été ajoutées à l’arrière de la plupart des pavillons ; les jardins derrière les pavillons ont été redessinés au milieu du XXe siècle, dans le style Colonial Revival sur la base des aménagements de jardins du XIXe siècle, et plantés de variétés de plantes traditionnelles.

Les principales menaces qui pèsent sur le bien sont les développements commerciaux dans les perspectives et les vues depuis Monticello et, pour le village académique, l’humidité relative, la pollution et les espèces envahissantes.

La Fondation Thomas Jefferson traite les problèmes de développement ; l’Université traite les problèmes persistants d’humidité, elle a installé des épurateurs sur sa centrale à charbon pour diminuer les émissions et traite les arbres contre l’agrile du frêne. 

Éléments requis en matière de protection et de gestion

Monticello est la propriété de la Fondation Thomas Jefferson, une organisation privée à but non-lucratif, qui la gère. Le village académique de Jefferson, administré dans le cadre de l’Université de Virginie, est la propriété du Commonwealth de Virginie. Monticello et le district historique de l’Université de Virginie (qui comprend le village académique et la Rotonde de l’Université) ont été classés par le Secrétaire de l’Intérieur comme Sites historiques nationaux en 1960 et 1971 respectivement. La Rotonde a également été classée indépendamment en 1965.

Le but précis de la Fondation Thomas Jefferson est de préserver et d’entretenir Monticello en tant que mémorial national ; son personnel qualifié participe à ce travail. Un plan stratégique détaillé (2012), comprenant un plan pour le tourisme, vient compléter un Rapport sur les structures historiques (1991) et un plan directeur de restauration (1996). La Fondation entretient aussi des relations de travail avec les organes gouvernementaux locaux. Un centre pour les visiteurs offre des services et l’interprétation ainsi la vente des billets et des commodités pour les visiteurs. L’Université de Virginie, une agence du Commonwealth de Virginie, est conseillée par le département des Ressources historiques de Virginie qui, au titre de la loi fédérale, examine toutes les modifications importantes apportées au village académique ; c’est aussi le rôle du Conseil d’examen d’art et d’architecture de Virginie. L’Université emploie une équipe pluridisciplinaire de professionnels de la conservation et de gens de métier chargés de planifier, gérer et exécuter les travaux sur les bâtiments et le paysage du village académique historique. Le Comité de conseil pour la préservation historique comprend des professionnels de la conservation et des membres de la faculté de l’Université de Virginie et conseille l’Architecte de l’Université sur les projets proposés. Il existe un Rapport sur les structures historiques du village académique ; d’autres rapports de ce type ont été commandés pour neuf des bâtiments individuels du village académique. La première partie du Rapport sur le paysage culturel du village académique a été réalisée. Des recherches archéologiques préventives sont réalisées avant tout travaux de construction ou projets paysagers. L’Université a adopté en 2011 un Cadre de planification et des Orientations pour la conception appliqués au village académique. Le Plan cadre pour la préservation historique de l’Université de Virginie (2007) fournit des orientations pour les structures construites après la phase jeffersonienne. Ni le village académique ni le bien du patrimoine mondial dans son ensemble ne dispose d’un plan de gestion formel. Il existe néanmoins une relation de coopération et de collaboration forte entre Monticello et l’Université de Virginie. Pour conserver la valeur universelle exceptionnelle du bien dans la durée, il faudra adopter une approche de planification intégrée et garantir l’authenticité et l’intégrité du bien face à des menaces identifiées ou potentielles, notamment dues au développement et aux problèmes environnementaux.