English Français
Aidez maintenant !

Lieu historique national de L’Anse aux Meadows

L’Anse aux Meadows National Historic Site

At the tip of the Great Northern Peninsula of the island of Newfoundland, the remains of an 11th-century Viking settlement are evidence of the first European presence in North America. The excavated remains of wood-framed peat-turf buildings are similar to those found in Norse Greenland and Iceland.

Lieu historique national de L’Anse aux Meadows

À la pointe de la péninsule Great Northern de l'île de Terre-Neuve, les vestiges d'un établissement viking du XIe siècle confirment la première présence européenne en Amérique du Nord. Les vestiges mis au jour d'édifices en mottes de tourbe entre des charpentes de bois sont similaires à ceux trouvés au Groenland et en Islande.

موقع لانس أو ميدوز الوطني التاريخي

في رأس شبه جزيرة غريت نورثرن التابعة لجزيرة نيوفوندلاند، تدلّ الآثار المتبقية من مستوطنة للفيكينغ تعود إلى القرن الحادي عشر على أولّ وجود بشري أوروبي في أميركا الشمالية. وتشبه آثار هذه الأبنية المشيّدة من وحل التربة والمحفورة بين هياكل خشبية تلك المكتشفة في الغرونلاند وإيسلندا.

source: UNESCO/ERI

拉安斯欧克斯梅多国家历史遗址

在纽芬兰岛北部半岛的一角,有11世纪维京人(Viking)的聚落遗址,这是欧洲人踏足北美大陆的最早证据。遗址出土的木结构泥草房屋遗迹同在格陵兰岛和冰岛发现的十分类似。

source: UNESCO/ERI

Национальный исторический парк Л’Анс-о-Медоус

Остатки поселения викингов XI в. на оконечности Большого Северного полуострова острова Ньюфаундленд являются свидетельством первого появления европейцев в Северной Америке. Раскопанные остатки зданий из торфа с деревянным каркасом похожи на аналогичные, найденные в Северной Гренландии и в Исландии.

source: UNESCO/ERI

Sitio histórico nacional de l“™Anse aux Meadows

Situado en el extremo de la Gran Pení­nsula del Norte de la isla de Terranova, este parque alberga los vestigios de un asentamiento vikingo del siglo XI, que prueban una primera presencia de los europeos en el continente americano desde esa época. Las excavaciones han puesto al descubierto vestigios de edificios construidos con terrones de turba y armazones de madera, aní¡logos a los encontrados en Groenlandia e Islandia.

source: UNESCO/ERI

ランス・オ・メドー国定史跡

source: NFUAJ

Nationaal historisch gebied L’Anse aux Meadows

L’Anse aux Meadows is een 11e-eeuwse Vikingnederzetting op het noordelijkste puntje van Newfoundland. Het is het bewijs van de eerste Europese menselijke aanwezigheid in Noord-Amerika. De opgegraven resten van met hout omlijste veenturfgebouwen zijn vergelijkbaar met de gebouwen die gevonden zijn bij de Noorse kolonie van Groenland en IJsland. Het vroegste teken van menselijke activiteit in dit gebied gaat ruwweg 5.000 jaar terug. L'Anse aux Meadows is de eerste en enige bekende nederzetting opgericht door Vikingen in Noord-Amerika en het vroegste bewijs van Europese nederzetting in de Nieuwe Wereld. Om deze reden is het een unieke mijlpaal in de geschiedenis van menselijke migratie en ontdekking.

Source : unesco.nl

  • Anglais
  • Français
  • Arabe
  • Chinois
  • Russe
  • Espagnol
  • Japonais
  • Néerlandais
Lieu historique national de L’Anse aux Meadows © Dick Houghtton
Valeur exceptionnelle

Ce site archéologique à la pointe de la péninsule Great Northern de l’île de Terre-Neuve, contient les vestiges mis au jour d’un établissement viking du XIe siècle composé d’édifices en pans de bois et mottes de tourbe (maisons, ateliers, etc.) qui sont identiques à ceux trouvés au Groenland et en Islande à la même époque. Le site est donc un témoignage unique de la toute première présence européenne connue sur le continent américain.

Critère (vi) : L’Anse aux Meadows est le seul et unique site connu, établi par les Vikings en Amérique du Nord, et le tout premier témoignage d’un établissement européen dans le Nouveau Monde. En tant que tel, c’est une étape unique dans l’histoire de la découverte et de la migration humaine.

Description longue

À la pointe de la péninsule Great Northern de l'île de Terre-Neuve, les vestiges d'un établissement viking du XIe siècle confirment la première présence européenne en Amérique du Nord. Les restes d'édifices en mottes de tourbe à charpentes de bois mis au jour sont similaires à ceux trouvés au Groenland et en Islande.

Identifié en 1960, fouillé entre 1961 et 1968, puis de 1973 à 1976, et protégé par les Parcs Canada depuis 1977, le site archéologique de la baie des Épaves, qui se trouve près de l'anse aux Meadows, à l'extrémité septentrionale de Terre-Neuve, est d'une grande importance pour l'histoire du site de Rwarica. Les plus anciens signes d'une présence humaine y remontent à 5 000 ans environ ; les populations préhistoriques et protohistoriques qui s'y sont succédé comptent notamment une branche bien définie des Esquimaux (les Dorset), dont l'existence est établie entre 400 et 700 apr. J.-C. Station temporaire de pêcheurs, ce site côtier, qui se trouve sur une côte couverte de marais de tourbe semble avoir été abandonné pendant un siècle environ. Au cours du IXe siècle, il fut réoccupé par une population autochtone semblable à celle dont descendaient les Indiens Beothuk, à l'époque historique.

Jusque vers 1500, cette population est demeurée sur place de manière presque permanente. De nombreuses traces de sa présence ont été relevées dans la baie, et tout autour de celle-ci. Cette occupation, saisonnière ou continue, ne fut pas la seule dans cette zone. L'Anse aux Meadows présente un intérêt exceptionnel du fait de la découverte d'un village viking occupé de manière temporaire, qui comportait huit maisons, une forge et quatre ateliers. Les fouilles ont apporté des informations précises sur l'habitat, les instruments utilisés, et le style de vie de ses occupants. Les grandes maisons (les plus spacieuses d'entre elles mesurent respectivement 24 x 4,5 m et 19 x 14 m) sont construites selon une technique caractéristique, semblable à celle en usage en Norvège au cours de cette même période : l'édifice, couvert en tourbe, avec un toit à comble très aigu, présente d'épaisses cloisons en tourbe sur des sols de terre battue, et une disposition constante des salles, des cheminées et des ouvertures. Parmi les objets découverts, certains appartiennent manifestement à la culture matérielle des Vikings : une lampe à huile en pierre, un peson, une gaine en écorce de bouleau pour pierre de lest, etc.

Un dépôt de scories a été découvert près de la forge, dont le bas fourneau est partiellement conservé. La cinquantaine d'objets de fer forgé (clous, rivets, boucles) qui ont été retrouvés, aussi bien dans les maisons que dans les ateliers, sont identiques à ceux des habitats des Vikings sur la côte de la Norvège.

La fouille de l'Anse aux Meadows, menée sur un site vulnérable, a été suivie par une étude de laboratoire approfondie. L'étude paléobotanique, réalisée à partir de graines et de pollens fossiles, a permis de reconstruire l'évolution du paysage sur le long terme, et l'environnement spécifique de cet habitat. Compte tenu du caractère extraordinaire de ses vestiges archéologiques, l'Anse aux Meadows est un bien important pour le patrimoine mondial. C'est une pierre milliaire unique, à ce jour, de l'histoire des migrations de l'homme et de la découverte du monde, le plus ancien site occupé par des Européens en Amérique.

Source : UNESCO/CLT/WHC