English Français

Centre historique de Florence

Historic Centre of Florence

Built on the site of an Etruscan settlement, Florence, the symbol of the Renaissance, rose to economic and cultural pre-eminence under the Medici in the 15th and 16th centuries. Its 600 years of extraordinary artistic activity can be seen above all in the 13th-century cathedral (Santa Maria del Fiore), the Church of Santa Croce, the Uffizi and the Pitti Palace, the work of great masters such as Giotto, Brunelleschi, Botticelli and Michelangelo.

Centre historique de Florence

Construite sur un site étrusque, Florence, symbole de la Renaissance, a joué un rôle économique et culturel prépondérant sous les Médicis aux XVe et XVIe siècles. Ses six siècles d'une créativité artistique extraordinaire sont avant tout illustrés dans sa cathédrale du XIIIe siècle, Santa Maria del Fiore, l'église Santa Croce, le palais des Offices et le palais Pitti qui sont l'œuvre d'artistes comme Giotto, Brunelleschi, Botticelli et Michel-Ange.

وسط فلورنسا التاريخي

أدت فلورنسا التي بنيت على موقع أتروريّ وترمز إلى عصر النهضة، دورًا اقتصاديًا وثقافيًا مزدهرًا في عهد آل ميديسيس في القرنين الخامس عشر والسادس عشر. أما قرون الإبداع الفني المذهل الستة التي ميزت هذه المدينة فتظهر أولاً في كاتدرائيتها العائدة إلى القرن الثالث عشر، وهي كاتدرائية "سانتا ماريا دل فيوري، وكذلك كنيسة الصليب ، وقصر الأوفيس وقصر بيتي وهي كلها من أعمال فنانين كبار مثل دجوتو، وبرونيلّيسكي، وبوتيتشيلّي ، وميكال أنجلو.

source: UNESCO/ERI

佛罗伦萨历史中心

佛罗伦萨是在一个意大利古国伊特鲁里亚的定居点上建立起来的。作为文艺复兴的象征,佛罗伦萨在15世纪和16世纪的梅迪奇(Medici)时代达到它在经济和文化上的顶峰。600年来佛罗伦萨的艺术活动异常活跃,这首先可以从它13世纪的菲奥里的圣玛利亚教堂中就可以看出,当然也包括圣十字教堂、乌菲齐宫、皮蒂宫,以及乔托、布鲁内莱斯基、博蒂切利和米开朗基罗等大师的杰作等。

source: UNESCO/ERI

Исторический центр Флоренции

Основанная на месте поселения этрусков Флоренция, символ эпохи Возрождения, достигла экономического и культурного расцвета в XV-XVI вв. во времена Медичи. 600-летний период необычайной художественной активности в этом городе представляют, прежде всего, кафедральный собор XIII в. (Санта-Мария-дель-Фьоре), церковь Санта-Кроче, дворцы Уффици и Питти, и творения таких великих мастеров как Джотто, Брунеллески, Боттичелли и Микеланджело.

source: UNESCO/ERI

Centro histórico de Florencia

Construida en el sitio de un asentamiento etrusco, Florencia, la ciudad símbolo del Renacimiento, desempeñó un papel económico y cultural preponderante en los siglos XV y XVI bajo el gobierno de los Médicis. Seiscientos años de creatividad de genios del arte como Giotto, Brunelleschi, Botticelli y Miguel Ángel han dejado su impronta en la catedral del siglo XIII, las iglesias de Santa Maria del Fiore y la Santa Croce, el Palacio de los Oficios y el palacio Pitti, entre otros monumentos.

source: UNESCO/ERI

フィレンツェ歴史地区

source: NFUAJ

Historisch centrum van Florence

Florence – gebouwd op een Etruskische nederzetting – is het symbool van de Renaissance. De stad steeg tot economische en culturele superioriteit onder leiding van de De Medici-familie in de 15e en 16e eeuw. De artistieke creativiteit die zich 600 jaar lang ontwikkelde, is zichtbaar in de 13e-eeuwse kathedraal Santa Maria del Fiore, de kerk van Santa Croce, het Uffizi en het Palazzo Pitti. De stad bereikte haar hoogtepunt in de 15e eeuw, mede dankzij genieën als architecten Filippo Brunelleschi en Leon Battista Alberti, schilders Masaccio, Paolo Uccello en Sandro Botticelli, en beeldhouwers Donatello, Lorenzo Ghiberti en Luca della Robbia, en de onvergetelijke Michelangelo Buonarotti en Leonardo da Vinci.

Source : unesco.nl

  • Anglais
  • Français
  • Arabe
  • Chinois
  • Russe
  • Espagnol
  • Japonais
  • Néerlandais
Centre historique de Florence (Italie) © Tim Schnarr
Valeur universelle exceptionnelle

Brève synthèse

Florence fut construite sur le site d’un établissement étrusque et à l’emplacement de la dernière colonie romaine de Florentia (fondée en 59 av. J.C.). Cette ville toscane devint le symbole de la Renaissance au début de la période des Médicis (entre le XVe et le XVIe siècle), atteignant des niveaux de développement économiques et culturels extraordinaires. Le centre historique actuel couvre une superficie de 505 ha et est délimité par les vestiges des murs d’enceinte du XIVe siècle. Ces murs sont représentés par les portes, les tours et les deux places-fortes des Médicis, le fort de Saint-Jean Baptiste au nord, communément appelée “da Basso”, et le fort de San Giorgio del Belvedere situé dans les collines au sud de la ville. Le fleuve Arno traverse la ville d’est en ouest et une série de ponts relient les deux rives, parmi lesquels le Ponte Vecchio et le Ponte Santa Trinita.

Sept cents ans d’une créativité artistique et culturelle exceptionnelle sont illustrés par sa cathédrale du XIVe siècle, Santa Maria del Fiore, l'église Santa Croce, le Palazzo Vecchio, la galerie des Offices et le palais Pitti. L’histoire de la ville se reflète également dans les œuvres artistiques des grands maîtres tels que Giotto, Brunelleschi, Botticelli et Michel Ange.

Le centre historique de Florence peut être perçu comme une réalisation urbaine et sociale exceptionnelle, le résultat d’une créativité durable et persistante, qui comprend des musées, des églises, des édifices et des œuvres d’art d’une valeur inestimable. Florence eut une influence prépondérante sur le développement de l’architecture et des beaux-arts, d’abord en Italie, puis en Europe. C’est dans le contexte de Florence que naquit le concept de Renaissance. Ce patrimoine confère à Florence des qualités historiques et esthétique exceptionnelles.

Critère (i) : L’ensemble urbain de Florence est en soi une réalisation artistique unique, un chef d’œuvre absolu, le fruit d’une création continue sur plus de six siècles. En plus de ses musées (le musée archéologique, le musée des Offices, le musée du Bargello, le musée Pitti, la Galleria dell’Accademia), c’est là que se trouve la plus grande concentration au monde d’œuvres d’art universellement connues – la cathédrale de Santa Maria del Fiore, le baptistère et le campanile de Giotto, la Piazza della Signoria dominée par le Palazzo Vecchio et le palais des Offices, San Lorenzo, Santa Maria Novella, Santa Croce et la chapelle des Pazzi, Santo Spirito, San Miniato, et le couvent de San Marco qui abrite les peinture de Fra Angelico.

Critère (ii) : Depuis le Quattrocento, Florence a exercé une influence prépondérante sur le développement de l’architecture et des arts monumentaux – d’abord en Italie, puis à travers toute l’Europe : c’est là que les principes artistiques de la Renaissance furent définis à partir du début du XVe siècle par Brunelleschi, Donatello et Masaccio. C’est dans le milieu florentin que deux génies universels des arts - Leonard de Vinci et Michel Ange – furent formés et confirmés.

Critère (iii) : Le centre historique de Florence atteste de manière exceptionnelle, et par une cohérence unique, son pouvoir de ville marchande au cours du Moyen Âge et de la Renaissance. De son passé, Florence a préservé son réseau viaire, ses palais fortifiés (Palazzo Spini, Palazzo del Podestà, Palazzo della Signoria), ses loggia (Loggia del Bigallo, Loggia dei Lanzi, Loggia degli Innocenti et del Mercato Nuovo), ses fontaines, un magnifique pont du XIVe siècle bordé d’échoppes, le Ponte Vecchio. Plusieurs corporations, organisées en Arti prospères, ont laissé plusieurs monuments tels que l’église d’Or San Michele.

Critère (iv) : Florence, une puissance économique et politique de premier plan en Europe du XIVe au XVIIe siècle, se couvrit, pendant cette période, d’édifices prestigieux qui traduisaient la magnificence des banquiers et des princes : palais Rucellai, Palais Strozzi, Palais Gondi, Palais Riccardi-Medici, Palais Pandolfini, Palais Pitti et les jardins de Boboli – ainsi que la sacristie de San Lorenzo, la chapelle funéraire des Médicis et la bibliothèque laurentienne, entre autres.

Critère (vi) : Florence est matériellement associée à des événements d’importance universelle. Ce fut dans le milieu de l’académie néoplatonicienne que naquit le concept de Renaissance. Florence est le berceau de l’humanisme moderne inspiré par Landino, Marsile Ficin, Pic de la Mirandole et d’autres.

Intégrité

Le centre historique de Florence comprend tous les éléments nécessaires pour exprimer sa valeur universelle exceptionnelle. Entourée des murs arnolfiens datant du XIVe siècle, la ville comprend le « quadrilatero romano » qui est formé de l’actuelle Plazza della Repubblica, des étroites rues pavées de la ville médiévale et de la ville Renaissance.

L’environnement urbain du centre historique demeure presque intact et les collines environnantes offrent un paysage parfait et harmonieux qui conserve ses caractéristiques toscane et ajoute à la valeur du bien.

Bon nombre des menaces qui pèsent sur le centre historique sont liées à l’impact du tourisme de masse, tel que la pollution de l’air due au trafic urbain, et à la diminution du nombre des habitants. Les catastrophes naturelles, en particulier les risques d’inondation, ont été identifiés comme étant une menace pour le patrimoine culturel et le paysage. Le plan de gestion de 2006 traite ce problème en définissant des mesures d’urgence à prendre en cas d’inondation.

Authenticité

Le site de Florence, entouré par les collines toscanes et traversé par l’Arno, est resté inchangé au fil des siècles. Les Florentins, sensibles à leur propre passé architectural, ont su préserver les techniques de construction d’origine en utilisant les matériaux de construction traditionnels tels que la “pietra forte”, la “pietra serena”, les plâtres et les fresques. Le centre historique de Florence a préservé ses caractéristiques distinctives, à la fois en termes de volume de construction et d’ornementation. La ville a respecté ses racines médiévales dans sa forme urbaine, avec ses ruelles étroites, et son identité Renaissance, illustrée par la structure imposante du Palais Pitti. Ces valeurs sont encore perceptibles dans le centre historique, malgré les transformations du XIXe siècle entreprises lorsque Florence servit de capitale à l’Italie.

Les boutiques d’artisanat et traditionnelles typiques de Florence dans le centre historique témoignent concrètement du passé local, garantissant ainsi la continuité des traditions remarquables qui perpétuent l’image historique de la ville.

Eléments requis en matière de protection et de gestion

Les éléments constituant le bien situés dans les limites de ses 505 ha sont détenus selon différents modes de propriété, privé, religieux et public, et soumis à un certain nombre de mesures de protection. Des dispositions nationales garantissent la protection et la préservation du patrimoine culturel (D.lgs 42/2004), qui réglementent, pour le compte du « Ministero dei Beni et delle Attività Culturali e del Turismo », toutes les actions susceptibles d’affecter le patrimoine culturel du site.

Depuis 2006, le centre historique de Florence est doté d’un plan de gestion désignant la Municipalité de Florence en tant que partie responsable du bien du patrimoine mondial.

En outre, dans le cadre du plan directeur de la ville, Florence a mis en place un outil de planification urbaine qui identifie le centre historique en tant que lieu de préoccupation culturelle et environnementale. Dans cette zone, seules les pratiques de restauration et de conservation sont mises en œuvre. En particulier, le plan structurel souligne les stratégies et les innovations identifiées pour l’avenir de la ville : il prévoit une amélioration des conditions de vie des habitants, une amélioration du tourisme ainsi que des initiatives afin de d’accroître la sensibilisation à l’égard du centre historique en tant que bien du patrimoine mondial. Une politique de construction qui contrôle les activités dans le centre historique est associée à cette initiative.

La municipalité, en tant que partie responsable du site, a créé un bureau ad hoc chargé du plan de gestion et de mener les tâches de conservation et de développement du site. Ce bureau identifie et développe les orientations avec d’autres parties gestionnaires, des plans d’actions conjointes, et supervise les progrès réalisés.

Le plan de gestion agit pour la sauvegarde et la conservation de la structure urbaine et pour le maintien et l’intensification des relations entre les pratiques socio-économiques traditionnelles et le patrimoine culturel de la ville.

Actualités rss (1)