English Français

Système hydraulique de l'aqueduc de Padre Tembleque

Aqueduct of Padre Tembleque Hydraulic System

This 16th century aqueduct is located between the states of Mexico and Hidalgo, on the Central Mexican Plateau. This heritage canal system encompasses a water catchment area, springs, canals, distribution tanks and arcaded aqueduct bridges. The site incorporates the highest single-level arcade ever built in an aqueduct. Initiated by the Franciscan friar, Padre Tembleque, and built with support from the local indigenous communities, this hydraulic system is an example of the exchange of influences between the European tradition of Roman hydraulics and traditional Mesoamerican construction techniques, including the use of adobe.

Système hydraulique de l'aqueduc de Padre Tembleque

Construit au XVIe siècle, cet aqueduc est situé entre l’Etat de Mexíco et l’Etat d’Hidalgo, sur le plateau central mexicain. Ce réseau de canaux du patrimoine comprend notamment une zone de captage des eaux, des sources, des canaux, des réservoirs et des ponts-aqueducs à arcades. Le bien intègre la plus haute arcade sur un seul niveau jamais construite dans un aqueduc. Initié par le père franciscain Tembleque et construit avec le soutien des communautés locales, ce système hydraulique témoigne d’un échange d’influences entre tradition européenne, en matière de connaissance des systèmes hydrauliques romains notamment, et culture mésoaméricaine, représentée entre autre par l’utilisation de méthodes locales de construction en adobe.

قناة بادري تمبليكي، مجمع هيدرولوجي من عصر النهضة في أمريكا
تقع هذه القناة التي بُنيت في القرن السادس عشر بين ولايتَي مكسيكو وهيدالغو، في هضبة المكسيك الوسطى. وتشمل شبكة القنوات التراثية هذه على وجه التحديد حوضاً لتجميع المياه، ومصادر مياه، وقنوات فرعية، وصهاريج وجسور ذات قناطر. ويتخلل الموقع أعلى قنطرة في العالم بُنيت على مستوى واحد فوق قناة. ويشهد هذا النظام الهيدرولوجي الذي شيِّد بمبادرة من الأب الفرنسيسكاني تمبليكي وبمساعدة المجتمعات المحلية على التأثير المتبادل بين التقليد الأوروبي الذي يرتكز بصفة خاصة على مجموعة من المعارف المتعلقة بالنظم الهيدرولوجية الرومانية، وثقافة حضارات أمريكا الوسطى التي عُرفت بجملة أمور منها اعتمادها أساليب بناء محلية تقوم على استخدام الطوب.

source: UNESCO/ERI

腾布里克神父水道桥水利设施
这座十六世纪的水道桥位于墨西哥中部高原的墨西哥州和伊达戈之间,这个传统灌溉水系包括一个储水区,山泉、运河,分水槽,和带拱廊的水道桥。这里有现存水道桥上最高的单层拱廊。在圣方济各教派腾布里克神父的倡议下,当地社区合力修建了这些水道桥。这座水利设施体现了欧洲罗马水利工程建设传统和传统中美洲建筑技巧的融合,例如:土砖的应用。

source: UNESCO/ERI

Гидравлический комплекс «Акведук Падре Темблеке»
Этот гидрокомплекс, построенный в XVI веке, расположен на Центральном мексиканском нагорье, на территории штатов Мехико и Идальго. Комплекс включает зону водозабора, водные источники, каналы, водохранилища и арочные акведуки. Акведук Падре Темблеке отличается самыми высокими одноуровневыми арками, которые когда-либо использовались в сооружениях такого типа. Строительство акведука началось по инициативе францисканца падре Темблеке и велось при поддержке местных общин. Для данного гидрокомплекса характерно сочетание местных традиций и европейских методов строительства. При сооружении акведука использовались как знание принципов работы римских водопроводов, так и традиционные для Центральной Америки технологии, в частности, применение кирпича-сырца в качестве строительного материала.

source: UNESCO/ERI

Sistema hidráulico del acueducto del Padre Tembleque
Construido en el siglo XVI, este acueducto se halla en la meseta central mexicana entre los estados de México e Hidalgo. El complejo hidráulico está constituido principalmente por una zona de captación de aguas y fuentes, una red de canales, un conjunto de depósitos y una serie de puentes-acueductos. Uno de estos puentes posee la mayor arcada de un solo nivel construida en todos los tiempos para una obra de esta clase. Emprendida por iniciativa del fraile franciscano Tembleque, la realización de este complejo hidráulico fue obra de las comunidades locales. Los métodos utilizados para su construcción atestiguan la doble influencia de los conocimientos europeos en materia de sistemas hidráulicos –especialmente los romanos– y de las técnicas tradicionales mesoamericanas de utilización de cimbras de adobe.

source: UNESCO/ERI

テンブレーケ神父の水道橋水利施設

source: NFUAJ

Hydraulisch systeem van het aquaduct van Padre Tembleque

Tussen de staten Mexico en Hidalgo, op het centraal Mexicaanse plateau, bevindt zich een 16e eeuws aquaduct. Het waterbouwkundige systeem bestaat uit een plaats om het water op te vangen, bronnen, kanalen, distributietanks en een aquaduct met arcaden. Het bevat de hoogste enkelvoudige arcade in een aquaduct ooit. Initiatiefnemer van het bouwwerk was de franciscaner monnik Padre Tembleqe. Het hydraulisch systeem is gebouwd door lokale, inheemse gemeenschappen en is daardoor een voorbeeld van de uitwisseling van de Europese traditie van Romeinse hydraulica en de traditionele Midden-Amerikaanse constructietechnieken, waaronder het gebruik van in de zon gedroogde kleisteen (adobe).

Source : unesco.nl

  • Anglais
  • Français
  • Arabe
  • Chinois
  • Russe
  • Espagnol
  • Japonais
  • Néerlandais
Vue de l'arcade principale © Espacio de la Imagen
Valeur universelle exceptionnelle

Brève synthèse

L’aqueduc de Padre Tembleque (qui porte le nom du frère Francisco de Tembleque), construit entre 1555 et 1572, constitue un système hydraulique situé entre l’État de Mexico et l’État d’Hidalgo, sur le plateau central mexicain. Le système de canaux du patrimoine comprend une zone de captage des eaux, des sources, des canaux principaux et secondaires, des réservoirs de distribution, des ponts-aqueducs à arcades, des réservoirs et autres éléments auxiliaires, qui s’étendent sur une distance maximale de 48,22 kilomètres. Les structures de l’aqueduc ont été bâties grâce à des structures de soutènement en adobe, dans la tradition de construction mésoaméricaine, mais elles font aussi référence aux modèles européens d’acheminement de l’eau élaborés à l’époque romaine.

Le système hydraulique est un exemple exceptionnel d’acheminement de l’eau dans les Amériques, et intègre, le long de ses 48 kilomètres d’étendue, des structures architecturales impressionnantes, comme le principal aqueduc à arcades, à Tepeyahualco, qui atteint une hauteur totale de 39,65 mètres, avec son arche centrale de 33,84 mètres de haut. Le système a été bâti par des frères franciscains, avec le soutien des communautés locales, et est donc une représentation unique de la fusion ingénieuse de traditions de construction mésoaméricaines et européennes, associant la tradition mestizo et la tradition des systèmes hydrauliques romains. En tant qu’ensemble de canaux et de structures auxiliaires, le système est exceptionnellement bien conservé, et un embranchement reste opérationnel encore aujourd’hui.

Puisque c’est la complexité du système, et les échanges humains à l’origine de ce système, qui contribuent à la valeur universelle exceptionnelle, toutes les caractéristiques du système hydraulique, y compris les sources, les canaux principaux et secondaires, les réservoirs de distribution, plusieurs ponts-aqueducs à arcades, les réservoirs et autres éléments auxiliaires, sont des attributs documentant cette construction exceptionnelle. Les techniques élaborées et les échanges culturels sont particulièrement perceptibles dans la maîtrise de l’arcade monumentale, formée de 68 arches en plein cintre, qui enjambe le ravin de Tepeyahualco et la rivière Papalote.

Critère (i) : Le pont-aqueduc de Tepeyahualco est un chef-d’œuvre architectural qui intègre la plus haute arcade sur un seul niveau jamais construite dans un aqueduc, depuis l’époque romaine jusqu’au milieu du XVIe siècle, arcade réalisée grâce à l’emploi ingénieux d’un coffrage en adobe à la place d’échafaudages. Bien que l’emploi de briques d’adobe, au lieu de bois, ait été appliqué ailleurs au Mexique, cela n’a pas été fréquemment le cas, et certainement pas avec un effet aussi spectaculaire que dans l’aqueduc qui enjambe le ravin de Tepeyahualco et la rivière Papalote.

Critère (ii) : Le système hydraulique de Padre Tembleque témoigne d’un échange d’influences important entre tradition européenne (du point de vue de la conjonction du patrimoine romain des aqueducs en maçonnerie, et des techniques de gestion hydraulique inspirées du savoir-faire arabo-andalou) et traditions autochtones préhispaniques, et culture mésoaméricaine (représentées par l’emploi d’une organisation sociale traditionnelle du travail collectif, l’utilisation et l’adaptation de méthodes locales de construction avec de l’adobe, ainsi que la présence de glyphes illustrant des symboles et une cosmologie préhispaniques dans plusieurs structures d’arcades). C’est un monument qui combine les idéaux humanistes de l’ordre franciscain et les traditions collectives locales, dans le but de promouvoir le bien-être commun par le biais de la réalisation d’une construction impressionnante en 17 années.

Critère (iv) : L’aqueduc de Padre Tembleque représente un exemple exceptionnel d’architecture hydraulique, basée sur une connaissance approfondie de l’ingénierie hydraulique romaine et de la Renaissance, qui a été associée à des connaissances mésoaméricaines locales en matière de construction. Les techniques spécifiques et les matériaux régionaux utilisés dans la construction ont donné naissance à un type de système hydraulique unique à l’époque des rencontres entre Mésoaméricains et Européens.

Intégrité

Le complexe hydraulique de l’aqueduc de Padre Tembleque conserve la totalité du système hydraulique sur une distance d’environ 48 kilomètres. Son environnement paysager, principalement rural, est caractérisé par des plantations d’agaves typiques, le système de canaux étant soit traditionnellement enfoui ou encloisonné par des pierres, soit à ciel ouvert ou recouvert. Les six ponts-aqueducs impressionnants, avec 137 arches visibles, représentent moins de cinq pour cent du système hydraulique total, et donc la présence de tous les éléments auxiliaires du système est la clé de son intégrité.

À l’heure actuelle, les menaces pesant sur l’aqueduc de Padre Tembleque dues au développement ou à l’occupation des sols semblent rares. Le paysage rural environnant assure un haut degré d’intégrité, avec seulement quelques interruptions dues à des routes ou des lignes électriques. Il est important que cette intégrité paysagère soit maintenue à l’avenir. De nouvelles constructions peu respectueuses ont empiété sur les centres urbains historiques de Zempoala et Otumba, mais ces constructions ont heureusement eu peu d’impact sur les attributs du système hydraulique. À l’avenir, toutes les constructions dans ces centres historiques devraient être examinées du point de vue de l’impact négatif potentiel qui pourrait se produire.

Authenticité

Les manifestations physiques du système hydraulique sont bien conservées dans les divers éléments de ce système, y compris les ojos de agua (sources), apantles (canaux), aljibes (citernes), les arches, fontaines, réservoirs d’eau, et autres caractéristiques liées à l’eau. Ces manifestations conservent leur authenticité dans leur leur forme et leur conception, leurs matériaux et leur substance, ainsi que leur emplacement et leur environnement. Le système hydraulique conserve également en partie son authenticité en matière d’usage et de fonction dans le tronçon de six kilomètres de Zempoala, qui achemine à l’heure actuelle de l’eau non potable destinée à des usages tels que le lavage du linge, l’irrigation, etc. Il est prévu qu’il retrouve une authenticité complète d’usage et de fonction quand le passage de l’eau sera de nouveau rendu possible à travers l’autre embranchement du système, qui est relié à la ville d’Otumba, à une distance de 39 kilomètres. Cependant, une telle réactivation devrait être supervisée avec soin par des professionnels du patrimoine, et évaluée en ce qui concerne son impact négatif potentiel sur l’authenticité du bien.

L’authenticité en termes de traditions, techniques et système de gestion est illustrée par l’entretien et la gestion continus assurés par les communautés locales, à l’occasion desquels des réparations sont effectuées avec des techniques de construction et des matériaux traditionnels. Dans une certaine mesure, le site produit encore des impressions qui pourraient être reliées à son époque de construction initiale. Ceci s’applique en particulier là où les arches du système subsistent, et où l’on peut voir les centaines de glyphes apparents qui ont été intégrés dans la construction de l’aqueduc par les populations autochtones, soulignant que cet ouvrage de génie civil spectaculaire était un effort collaboratif entre la population autochtone et le clergé espagnol.

Eléments requis en matière de protection et de gestion

Le bien est protégé par la loi fédérale sur les monuments et zones archéologiques, artistiques et historiques promulguée en 1972 en tant que monument historique. Cela implique que pour engager toute modification de l’état actuel du bien et de son environnement immédiat, une autorisation de la Coordination nationale des monuments historiques de l’INAH et des Centres de l’INAH dans l’État d’Hidalgo et dans l’État de Mexico est nécessaire. L’environnement immédiat a été défini comme la zone tampon, ce qui vise à préserver le paysage d’agaves caractéristique. Le bien dépend de deux États et de cinq municipalités, qui se partagent l’administration du système hydraulique. Une unité de gestion chargée de la coordination interinstitutionnelle et du suivi du plan de gestion coordonne les niveaux fédéral, étatique et municipal, ainsi que les associations agricoles et citoyennes. La gestion ainsi que l’entretien du bien s’appuient fortement sur la coopération avec les communautés locales et les associations citoyennes. Toute infrastructure destinée aux visiteurs qu’il est prévu de créer pour le bien doit être soigneusement choisie, et être respectueuse des caractéristiques du site et de son environnement.