jump to the content

Grotte ornée du Pont-d’Arc, dite Grotte Chauvet-Pont-d’Arc, Ardèche

Decorated Cave of Pont d’Arc, known as Grotte Chauvet-Pont d’Arc, Ardèche

Located in a limestone plateau of the Ardèche River in southern France, the property contains the earliest-known and best-preserved figurative drawings in the world, dating back as early as the Aurignacian period (30,000–32,000 BP), making it an exceptional testimony of prehistoric art. The cave was closed off by a rock fall approximately 20,000 years BP and remained sealed until its discovery in 1994, which helped to keep it in pristine condition. Over 1,000 images have so far been inventoried on its walls, combining a variety of anthropomorphic and animal motifs. Of exceptional aesthetic quality, they demonstrate a range of techniques including the skilful use of colour, combinations of paint and engraving, anatomical precision, three-dimensionality and movement. They include several dangerous animal species difficult to observe at that time, such as mammoth, bear, wildcat, rhino, bison and auroch, as well as 4,000 inventoried remains of prehistoric fauna and a variety of human footprints.

Grotte ornée du Pont-d’Arc, dite Grotte Chauvet-Pont-d’Arc, Ardèche

Située dans un plateau calcaire traversé par les méandres de la rivière Ardèche, au sud de la France, la grotte recèle les plus anciennes peintures connues à ce jour (période de l’aurignacien : entre 30 000 et 32 000 av. J.-C.). Cette grotte exceptionnelle qui témoigne de l’art préhistorique a été fermée par un éboulement il y a environ 20 000 ans BP et elle est restée scellée jusqu’à sa redécouverte en 1994, ce qui a permis de la conserver de façon exceptionnelle. Plus de 1 000 peintures, aux motifs anthropomorphes ou animaliers, ont été inventoriées sur ses murs. Leur qualité esthétique exceptionnelle témoigne d’une large gamme de techniques, notamment la maîtrise de la couleur, la combinaison peinture-gravure, la précision anatomique, la représentation tridimensionnelle et du mouvement. On y trouve notamment des représentations d’espèces dangereuses, difficiles à observer pour les hommes de l’époque (mammouths, ours, chats sauvages, rhinocéros, bisons, aurochs), plus de 4 000 restes de la faune du paléolithique et diverses empreintes de pas humains.

  • Anglais
  • Français
Grotte ornée du Pont d’Arc, dite grotte Chauvet-Pont d’Arc, Ardèche © MCC/DRAC