English Français

Les Climats du vignoble de Bourgogne

The Climats, terroirs of Burgundy

The climates are precisely delimited vineyard parcels on the slopes of the Côte de Nuits and the Côte de Beaune south of the city of Dijon. They differ from one another due to specific natural conditions (geology and exposure) as well as vine types and have been shaped by human cultivation. Over time they came to be recognized by the wine they produce. This cultural landscape consists of two parts. Firstly, the vineyards and associated production units including villages and the town of Beaune, which together represent the commercial dimension of the production system. The second part includes the historic centre of Dijon, which embodies the political regulatory impetus that gave birth to the climats system. The site is an outstanding example of grape cultivation and wine production developed since the High Middle Ages.

La description est disponible sous licence CC-BY-SA IGO 3.0

Les Climats du vignoble de Bourgogne

Les climats sont des parcelles de vignes précisément délimitées sur les pentes de la côte de Nuits et de Beaune, au sud de Dijon. Elles se distinguent les unes des autres par leurs conditions naturelles spécifiques (géologie, exposition, cépage...) qui ont été façonnées par le travail humain et peu à peu identifiées par rapport au vin qu'elles produisent. Ce paysage culturel est composé de deux éléments : le premier couvre des parcelles viticoles, les unités de production associées, des villages et la ville de Beaune. Cette première composante représente la dimension commerciale du système de production. La seconde composante est le centre historique de Dijon qui matérialise l’impulsion politique donnée à la formation du système des climats. Le site est un exemple remarquable de production viti-vinicole développé depuis le haut Moyen Âge.

La description est disponible sous licence CC-BY-SA IGO 3.0

تلال ومنازل وأقبية منطقة شامبانيا

يضم الموقع الأماكن التي طوِّرت فيها طريقة صناعة النبيذ الغازي (أو الفوار) التي تقضي بترك النبيذ يتخمر مرة ثانية داخل الزجاجة، وذلك اعتباراً من بداية القرن السابع عشر وحتى مراحل التصنيع الأولى في القرن التاسع عشر. ويتألف الموقع من ثلاثة مجمعات منفصلة هي الكروم التاريخية في أوفيلييه وآي وماروي-سور-آي، وتل سان-نيكاز في رانس وجادة شامباني وقلعة شابرول في إيبيرني. وتبرِز هذه المجمعات الثلاثة، أي مساحة التموين التي تتألف من الكروم التاريخية ووحدات الإنتاج (أقبية النبيذ) وأماكن التسويق (منازل شامبانيا)، عملية إنتاج الشامبانيا بمراحلها كافة. ويبيّن الموقع بوضوح الطريقة التي تطور بها إنتاج الشامبانيا من نشاط حرفي شديد التخصص إلى صناعة زراعية متكاملة.

source: UNESCO/ERI
La description est disponible sous licence CC-BY-SA IGO 3.0

勃艮第风土和气候
这个气候是指第戎市以南博纳村丘和尼伊村丘的葡萄园。它们因具体自然状况(地理位置、日照状况等)的不同而有不同特点,葡萄品种和种植方式也都不同。随着时间的推移,它们以各自出产的葡萄酒来区分。这篇文化遗产区包括两个部分,一个是博纳镇和与之相关的葡萄园、酒厂和村庄,它们共同体现了商业层面和生产体系;另一个是第戎的传统市中心,它代表了促使气候划分体制形成的政治管理层面。这片文化遗产地突出呈现了自中世纪前期发展起来的葡萄种植业和葡萄酒生产业。

source: UNESCO/ERI
La description est disponible sous licence CC-BY-SA IGO 3.0

Винодельческие земли (клима) Бургундии
«Клима» называют земли, разделённые строгой картой виноградников на склонах холмов близ городов Нюи и Бон к югу от Дижона. Каждый виноградник отличается от других своими природными особенностями (геологическим строением, характеристиками почвы, обращенностью к солнцу), а также сортами винограда, которые на нём культивируются. Со временем они стали ассоциироваться с сортом вина, производимым из  винограда местной специализации. Культурный ландшафт состоит из двух элементов: первый включает виноградники и расположенные неподалеку винодельни, деревни и город Бон. Этот элемент представляет коммерческую сторону процесса виноделия. Второй элемент включает исторический центр Дижона, где формировалась местная политика, определившая облик системы «клима». Винодельческие земли Бургундии являются выдающимся образцом развития виноделия со времен раннего Средневековья.

source: UNESCO/ERI
La description est disponible sous licence CC-BY-SA IGO 3.0

Pagos de viñedos de Borgoña
Los pagos (climats) de viñedos de Borgoña son un conjunto de parcelas estrictamente delimitadas que se hallan en las laderas de la vertiente de Nuits y de Beaune, al sur de la ciudad de Dijon. Esas parcelas se distinguen entre sí por sus características naturales (geología del terreno, grado de soleamiento, índole de las cepas, etc.), y por la labor del hombre, que ha llegado a modelarlas paulatinamente hasta hacer que se identifiquen con el tipo de vino que producen. Este paisaje cultural comprende dos elementos: el primero, que es representativo del sistema de producción y comercialización, cubre parcelas vitícolas, las unidades de producción asociadas a éstas, algunos pueblos vecinos y la ciudad de Beaune. El segundo elemento lo constituye el centro histórico de la ciudad de Dijon, en donde se materializa el impulso político que formó el conjunto de los pagos. El sitio es un ejemplo notable de producción vitivinícola desarrollada desde la Alta Edad Media.

source: UNESCO/ERI
La description est disponible sous licence CC-BY-SA IGO 3.0

ブルゴーニュのブドウ畑のクリマ
クリマとは葡萄畑の区画を指し、ブルゴーニュ地方では南ディジョンからマランジュまでの50kmにわたって延びるコート・ド・ニュイとボーヌの斜面に、1247のクリマが広がっている。この景観は、ワイン生産に関連する葡萄畑やコート沿いの村々、および行政的にクリマの仕組みや流通などを調整するディジョンの街からなる。クリマは、一世紀にわたる人々の労働から生まれた技術的なノウハウの宝庫であり、ブルゴーニュのクリマのシステムは、今なお活気ある葡萄栽培の顕著な事例である。

source: NFUAJ

‘Climats’: wijnbouw-microklimaatgebieden van de Bourgogne

De ‘Climats’ zijn nauwkeurig afgebakende wijngaardpercelen op de hellingen van de Côte de Nuits en de Côte de Beaune, ten zuiden van de stad Dijon. Ze verschillen van elkaar door specifieke natuurlijke omstandigheden (geologie en ligging) en druivensoorten en zijn gevormd door menselijke cultivatie. Door de eeuwen heen werden zij erkend om de wijn die ze produceerden. Dit culturele landschap bestaat uit twee delen. Ten eerste, de wijngaarden en de bijbehorende productie-eenheden, waaronder dorpen en de stad Beaune, die samen de commerciële dimensie van het productiesysteem vertegenwoordigen. Het tweede deel bestaat uit het historische centrum van Dijon, dat de politieke regelgeving belichaamt die de impuls gaf aan de geboorte van het ‘Climats’-systeem. De site is een uitstekend voorbeeld van druiventeelt en wijnproductie ontwikkeld sinds de Hoge Middeleeuwen.

Source : unesco.nl

  • Anglais
  • Français
  • Arabe
  • Chinois
  • Russe
  • Espagnol
  • Japonais
  • Néerlandais
Mosaïque des Climats © Jean-Louis Bernuy
Valeur universelle exceptionnelle

Brève synthèse

Les Climats du vignoble de Bourgogne sont de petites parcelles de vignes précisément délimitées et réparties sur la côte de Nuits et la côte de Beaune, coteaux naturels aux sols argilo-calcaires de composition extrêmement variable s’étendant sur 50 km du sud de Dijon jusqu’aux Maranges.

Les Climats du vignoble de Bourgogne sont le berceau et l’archétype, toujours vivant, des vignobles de terroir dont la spécificité est d’associer étroitement la qualité gustative de leur production à la parcelle dont elle est issue. En Bourgogne, depuis le haut Moyen Âge, sous l'impulsion des ordres monastiques bénédictin et cistercien et des ducs Valois de Bourgogne, l’identification du vin au lieu sur lequel il est produit a été poussée au plus haut degré, donnant naissance à un parcellaire d’une exceptionnelle minutie. Les nombreux crus, provenant de cette mosaïque, issus de deux cépages uniques (Pinot noir et Chardonnay), en expriment l’extrême diversité.

Ainsi 1247 Climats différents sont très précisément délimités selon leurs caractéristiques géologiques, hydrographiques et atmosphériques et hiérarchisés dans le système des Appellations d'Origine contrôlée (AOC). Les Climats sont le produit des conditions naturelles et de l’expérience accumulée du savoir-faire vigneron constitué sur près de deux millénaires. Ils traduisent d’une manière exceptionnelle la relation très ancienne des communautés humaines locales avec leur territoire. Depuis le Moyen-Âge, ces communautés ont démontré leur capacité à identifier, exploiter et distinguer progressivement les propriétés géologiques, hydrologiques, atmosphériques et pédologiques et le potentiel productif des Climats.

Les Climats matérialisent ainsi un modèle de production viti-vinicole exceptionnel reflétant des traditions viti-vinicoles et des savoir-faire spécifiques. Ils ont été façonnés par le travail humain en d’infimes subdivisions de parcelles cadastrales. Un grand nombre de ces lieux ou Climats sont encore clairement identifiables dans le paysage - par des chemins, des murs de pierre, des clôtures ou des meurgers - et sont fixés et réglementés par les décrets d’appellation d’origine de 1936.

Les dispositifs réglementaires et la vie économique du site ont été organisés sous l’impulsion des villes de Dijon et de Beaune, lieux du pouvoir politique, culturel, religieux et commercial. Le palais ducal de Dijon, les Hospices de Beaune ou le château du Clos de Vougeot représentent la trace tangible de ces pouvoirs. Un géo-système cohérent toujours actif s'est ainsi progressivement mis en place, formé de trois éléments complémentaires : le vignoble avec les villages viticoles ; Dijon, lieu du pouvoir politique et réglementaire, centre d’appui scientifique et technique ; et Beaune, centre du négoce des vins.

Les Climats constituent aujourd’hui un conservatoire unique et vivant de traditions millénaires, expression de la diversité de ses terroirs et producteur de vins dont l'excellence est mondialement reconnue.

Critère (iii) : Le géo-système des Climats du vignoble de Bourgogne qui associe le parcellaire des Climats, les villages de la Côte et les villes de Dijon et de Beaune, est un exemple remarquable de site viticole historique dont l’authenticité n’a jamais été remise en cause au fil des siècles et dont l’activité est aujourd’hui plus vivante que jamais. La vitalité de cette activité repose encore actuellement sur la transmission par les générations successives de pratiques expérimentées et l’accumulation depuis au moins dix siècles, de référentiels sur les savoir-faire viti-vinicoles. La différenciation des parcelles cultivées et des crus fut rendue possible par l’impulsion politique et commerciale des villes de Dijon et Beaune qui demeurent des centres actifs de la formation scientifique et technique ainsi que la représentation commerciale et institutionnelle. La différenciation s’accompagne de la mise en place progressive d’un corpus réglementaire dont l’aboutissement correspond à la création des appellations d’origine contrôlées (AOC) dans la première moitié du XXe siècle.

Critère (v) : Les Climats du vignoble de Bourgogne reflètent la construction historique d’un territoire viticole, dont le parcellaire est précisément délimité. Les Climats expriment le fait culturel unique par lequel une communauté humaine a choisi la référence au lieu (un Climat) et au temps (le millésime) comme marqueur de la qualité et de la diversité d’un produit hautement reconnu, issu de l’œuvre conjuguée du potentiel naturel et du travail des hommes.

Ils sont en cela représentatifs de l’interaction de l’Homme avec son environnement naturel particulier, la côte viticole de Bourgogne, sous l’impulsion continue des pôles urbains de Dijon et de Beaune. La reconnaissance et l’établissement progressif des Climats ont été matérialisés sous des formes diverses par des limites séparatives toujours en place (clos, haies, meurgers) ou des chemins pérennisés qui fixent encore de nos jours les données du sol qui sont spécifiques à chacun des Climats. Le patrimoine bâti des villes de Dijon et de Beaune représente le témoignage tangible de cette construction culturelle. Il est constitué d’édifices d’affirmation des pouvoirs et des institutions qui ont régi le territoire viticole, intimement liés aux lieux de production et de vie de ses acteurs. Depuis deux mille ans, la persévérance des hommes alliés au caractère unique des conditions naturelles ont fait de ce site le creuset exemplaire des vignobles de terroirs.

Intégrité

Malgré la proximité de l’autoroute A6, la croissance urbaine survenue dans des zones délimitées et quelques modifications du paysage, le bien conserve un niveau d’intégrité satisfaisant. La structure cadastrale n’a pas été affectée de manière importante, comme le démontre les études historiques et la permanence des délimitations et des superficies des Climats.

Le modèle bourguignon de culture et de production, selon la classification fixée dans les AOC, est en soi une garantie d’intégrité et d’entretien du parcellaire. La haute valorisation foncière de chacune de ces parcelles soutient leur destination ainsi que la stabilité des propriétés. Elle permet également de contribuer à maîtriser l’étalement urbain et à maintenir les caractéristiques des villages et du paysage rural. La permanence de la morphologie et du tissu urbain (voies, parcellaires, constructions) des centres anciens de Dijon et de Beaune atteste de leur intégrité. Ils constituent des espaces protégés où des mesures particulières de surveillance et de gestion sont mises en œuvre. L’intégrité des sites urbains est par ailleurs assurée par la permanence de l’activité économique et culturelle qui permet l’entretien du patrimoine. Ainsi, le géosystème des Climats demeure stable et homogène, la dynamique territoriale entre les trois éléments structurants (le parcellaire, Dijon et Beaune) étant toujours opérante.

Authenticité

Témoin vivant d’un environnement naturel spécifique qui a été valorisé par une communauté humaine stable, l’authenticité des Climats de Bourgogne se manifeste par la permanence et la vitalité de leur vocation vinicole et viticole millénaire. L’enregistrement cadastral des parcelles de vignes atteste de leur taille, de leur localisation et de leur propriétaire, reflétant d’une manière crédible le processus complexe de formation des Climats et la persistance des traditions, des techniques ancestrales et de la gestion des terres agricoles. La continuité de l’utilisation des terres et du parcellaire s’exprime également par les caractéristiques du paysage qui matérialisent les Climats (par exemple murs de pierre, haies, meurgers, chemins, enclos, etc.) et affirment leur distinction et leur spécificité. La crise du phylloxera à la fin du XIXe siècle – en elle-même une discontinuité qui frappa la culture de la vigne et la fabrication du vin en Europe – renforça la résilience et la persévérance des communautés locales. Les appellations d’origine, créées en 1936, et les cahiers des charges mis en place contribuèrent au maintien des conditions d’authenticité du bien, servant aujourd’hui encore de référence, même s’ils ont besoin d’être accompagnés, pour la préservation des paysages et l’encadrement de leur évolution, par d’autres mesures ad hoc qui sont en partie en place et en partie en cours de développement et concerneront la totalité du bien. Les pôles urbains de Dijon et Beaune en tant que centres vivants du savoir et de l’éducation technique et scientifique ainsi que pour le marketing et la représentation institutionnelle, partagent la même authenticité et témoignent toujours par leur patrimoine bâti du rôle joué au fil des siècles dans la construction des Climats.

Éléments requis en matière de protection et de gestion

Le bien est protégé au niveau national et local par des dispositifs interdépendants et complémentaires. Le cadre juridique inclut le code du patrimoine, le code de l’urbanisme, le code de l’environnement, le code rural et le code forestier. Au sein de ces codes, des formes spécifiques de protection sont mobilisés : les sites classés, les sites Natura 2000, les monuments historiques, les abords des monuments, les secteurs sauvegardés, les aires de valorisation de l’architecture et du patrimoine.

La totalité du bien est concernée par des plans territoriaux intitulés Schémas de Cohérence Territoriale (SCOT), d’un Plan de paysage pour la gestion qualitative du paysage de la Côte entre Ladoix-Serrigny et Nuits-St-Georges, les plans locaux d’urbanisme. Le périmètre du bien est couvert en totalité par deux SCOT (le SCOT du Dijonnais et celui des agglomérations de Beaune et Nuits-Saint-Georges) qui offrent un cadre global pour les plans directeurs municipaux et les plans locaux d’urbanisme : la coordination de leurs objectifs et de leurs outils réglementaires contribue à l’efficacité de l’aménagement territorial à travers leurs instruments de planification sectorielle. Le cadre de gestion est complété par la signature d’une Charte territoriale par les 53 décideurs locaux. Elle les engage à coopérer pour la gouvernance du bien qui est assurée par la Mission Climats de Bourgogne. Cette dernière comprend un conseil d’administration, la conférence territoriale et un dispositif opérationnel, la commission technique permanente, conseillée par une commission scientifique, ainsi qu’un forum participatif de citoyens et de personnes issues de la société civile. Le savoir-faire de la commission repose sur les compétences techniques du personnel des organismes et bureaux existants. Des ressources financières sont allouées pour le fonctionnement de la mission par chaque organe, collectivité territoriale ou institution faisant partie de la mission. Le système de gestion est documenté dans un plan de gestion qui s’appuie sur la valeur universelle exceptionnelle du bien et identifie des priorités et un plan d’actions stratégique détaillé par des programmes opérationnels spécifiques. L’ensemble des instruments doit garantir le respect et la mise en valeur des qualités du paysage et des caractéristiques parcellaires du bien, ainsi que la transmission des valeurs culturelles et paysagères du bien auprès des acteurs (habitants professionnels…) et des visiteurs.

Activités (1)