English Français
Aidez maintenant !

Aire de conservation du Parc national du Grand Himalaya

Great Himalayan National Park Conservation Area

This National Park in the western part of the Himalayan Mountains in the northern Indian state of Himachal Pradesh is characterized by high alpine peaks, alpine meadows and riverine forests. The 90,540 ha property includes the upper mountain glacial and snow meltwater sources of several rivers, and the catchments of water supplies that are vital to millions of downstream users. The GHNPCA protects the monsoon-affected forests and alpine meadows of the Himalayan front ranges. It is part of the Himalaya biodiversity hotspot and includes twenty-five forest types along with a rich assemblage of fauna species, several of which are threatened. This gives the site outstanding significance for biodiversity conservation.

Aire de conservation du Parc national du Grand Himalaya

Ce parc national se trouve dans le secteur occidental de l’Himalaya, dans l’État indien septentrional de l’Himachal Pradesh. Il se caractérise par de hauts sommets alpins, des prairies alpines et des forêts riveraines. Les 90 540 ha du bien englobent les sources, nées des hautes montagnes glacées et de la fonte des neiges, de plusieurs fleuves et les bassins-versants des eaux qui alimentent de façon vitale des millions de personnes vivant en aval. Le site protège les forêts touchées par la mousson et les prairies alpines des chaînes frontales de l’Himalaya. Le bien, qui protège aussi une partie du « haut lieu de biodiversité » de l’Himalaya, comprend 25 types de forêts et un riche assemblage associé d’espèces de la faune, dont plusieurs sont menacées. Cela lui confère une importance exceptionnelle pour la conservation de la biodiversité.

Nationaal park Groot Himalaya

Het Nationaal park Groot Himalaya ligt in het westelijke deel van het Himalaya gebergte in de noord-Indiase staat Himachal Pradesh. Het wordt gekarakteriseerd door hoge bergtoppen, alpenweiden en rivierbossen. In het 90540 hectare grote oppervlak bevindt zich een hooggebergte met gletsjers waarvan het sneeuwsmeltwater de bron is voor verschillende rivieren. Het gebied herbergt ook de stroomgebieden van essentiële watervoorraden voor miljoenen stroomafwaartse gebruikers. Het Nationaal park Groot Himalaya beschermt de door moesson getroffen bossen en alpenweiden in het voorste deel van de Himalaya. Het park kent een grote biodiversiteit met 25 verschillende soorten bos en een rijke verzameling diersoorten, waarvan een aantal bedreigd zijn. Hierdoor is deze plek erg belangrijk voor het behoud van biodiversiteit.

Source : unesco.nl

  • Anglais
  • Français
  • Néerlandais
Parc national du Grand Himalaya © IUCN/Graeme Worboys
Valeur universelle exceptionnelle

Brève synthèse

L’Aire de conservation du Parc national du Grand Himalaya se trouve dans le secteur occidental de l’Himalaya, dans l’État indien septentrional de l’Himachal Pradesh. Les 90 540 ha du bien englobent les sources, nées des hautes montagnes glacées et de la fonte des neiges, des fleuves Jiwa Nal, Sainj et Tirthan qui s’écoulent vers l’ouest et du fleuve Parvati qui s’écoule vers le nord‑ouest et qui sont les affluents du Beas, lequel devient ensuite l’Indus. Le bien comprend une amplitude altitudinale allant des hauts sommets alpins de plus de 6 000 mètres d’altitude jusqu’aux forêts riveraines à des altitudes en-dessous de 2 000 mètres. L’Aire de conservation du Parc National du Grand Himalaya comprend les bassins versants des eaux qui alimentent de façon vitale des millions de personnes vivant en aval. 

Le bien se trouve dans l’Himalaya occidental, écologiquement distinct, à la jonction entre deux des grands domaines biogéographiques du monde, le Paléarctique et le domaine indomalais. Avec des éléments biologiques de ces deux domaines, l’aire de conservation du Parc National du Grand Himalaya protège les forêts touchées par la mousson et les prairies alpines des chaînes frontales de l’Himalaya qui entretiennent un biote unique composé de nombreux écosystèmes distincts et sensibles à l’altitude. On y trouve de nombreuses espèces de plantes et d’animaux endémiques de la région. L’Aire de conservation du Parc National du Grand Himalaya possède des types distinctifs de forêts de conifères et d’espèces décidues formant des mosaïques d’habitats dans des paysages de vallées aux versants abrupts. Il s’agit d’un réseau d’aires protégées compact, naturel et riche en biodiversité comprenant 25 types de forêts et un riche assemblage associé d’espèces de la faune.  

L’Aire de conservation du Parc National du Grand Himalaya est au cœur d’une vaste région composée d’aires protégées qui forment un îlot de milieux naturels non perturbés dans le paysage de l’Himalaya occidental. La diversité des espèces est riche ; toutefois, c’est dans l’abondance et la santé des populations d’espèces particulières, soutenues par des processus écosystémiques en bonne santé, que l’Aire de conservation du Parc National du Grand Himalaya démontre son importance exceptionnelle pour la conservation de la biodiversité. 

Critère (x) : L’Aire de conservation du Parc National du Grand Himalaya est située dans l’écorégion d’importance mondiale des « Forêts tempérées de l’Himalaya occidental ». Le bien protège aussi une partie du « point chaud de la biodiversité » de l’Himalaya défini par Conservation International et de la Zone d’oiseaux endémiques de l’Himalaya occidental de BirdLife International. L’Aire de conservation du Parc National du Grand Himalaya abrite 805 espèces de plantes vasculaires, 192 espèces de lichens, 12 espèces d’hépatiques et 25 espèces de mousses. Environ 58% des angiospermes sont endémiques de l’Himalaya occidental. Le bien protège aussi quelque 31 espèces de mammifères, 209 espèces d’oiseaux, 9 espèces d’amphibiens, 12 espèces de reptiles et 125 espèces d’insectes. L’Aire de conservation du Parc National du Grand Himalaya offre un habitat à 4 mammifères menacés au plan mondial, 3 oiseaux menacés au plan mondial et un grand nombre de plantes médicinales. Les vallées protégées de basse altitude assurent une protection plus complète et une meilleure gestion des habitats importants et des espèces en danger telles que le tragopan de Hastings et le cerf musqué. 

Intégrité

Les dimensions du bien sont suffisantes pour garantir le fonctionnement naturel des processus écologiques. Sa topographie accidentée et son inaccessibilité de même que sa situation dans un complexe écologique d’aires protégées beaucoup plus vaste assurent son intégrité. L’amplitude altitudinale ainsi que la diversité des types d’habitats constituent un tampon contre les effets du changement climatique et permettent aux plantes et animaux sensibles à l’altitude de trouver refuge contre la variabilité du climat. 

Une zone tampon de 26 560 ha appelée Écozone est définie le long du secteur sud‑ouest du bien. Elle coïncide avec les endroits où les pressions anthropiques sont les plus fortes et elle est gérée conformément aux valeurs fondamentales de l’Aire de conservation du Parc National du Grand Himalaya. Le bien est également protégé par des systèmes de hautes montagnes au nord-ouest qui comprennent plusieurs parcs nationaux et sanctuaires de faune sauvage, offrant la possibilité d’agrandir progressivement le bien du patrimoine mondial. 

Les menaces liées aux établissements humains sont les plus préoccupantes. Elles comprennent l’agriculture, un braconnage localisé, le pâturage traditionnel, les conflits entre l’homme et les animaux et le développement de l’énergie hydroélectrique. L’impact du tourisme est minimal et les routes de randonnée sont étroitement réglementées. 

Eléments requis en matière de protection et de gestion

Le bien fait l’objet d’une protection juridique avisée mais celle‑ci doit être renforcée pour assurer, à toutes les zones, un haut niveau de protection cohérent, ce qui implique, pour certaines aires, de passer du statut de sanctuaire de faune sauvage à celui de parc national. Les Sanctuaires de faune sauvage du Tirthan et du Sainj sont désignés en reconnaissance de leur importance écologique et zoologique et sont soumis à des objectifs de gestion de la faune, et un niveau plus élevé de protection stricte est fourni au Parc National du Grand Himalaya qui est un parc national.Les parcs nationaux, en vertu de la Loi sur la protection de la faune de 1972, prévoient une protection stricte sans perturbation humaine. 

Les limites du bien sont jugées appropriées et un régime de gestion efficace est en vigueur, y compris un plan de gestion global et un financement adéquat. Le bien dispose d'une zone tampon le long de son côté sud-ouest, qui correspond à l'écozone de 26 560 ha, la zone avec la plus forte pression anthropique. Il importe d’accorder une attention constante à la gestion des questions délicates de développement communautaire dans cette zone tampon et dans certains secteurs du bien lui-même. 

Pour améliorer la protection, il faudra résoudre avec tact la question des droits d’accès et d’utilisation par les communautés et offrir des moyens d’existence de substitution qui soient respectueux de la conservation du site. Les communautés locales participent aux décisions de gestion ; toutefois, un travail plus approfondi est nécessaire pour responsabiliser pleinement les communautés et continuer de construire un sens profond de soutien et de responsabilité envers l’aire de conservation du Parc National du Grand Himalaya. 

Le Sanctuaire de faune sauvage de Sainj, avec ses 120 habitants, et celui de Tirthan, qui est inhabité mais actuellement l'objet de pâturage traditionnel, sont inclus dans le bien. L'inclusion de ces deux Sanctuaires de faune sauvage soutient l'intégrité de la candidature, cependant, il ouvre des préoccupations concernant les impacts du pâturage et des établissements humains. Ces deux aspects sont gérés activement, un processus qui devra être maintenu. L’ampleur et les impacts du pâturage dans les alpages dans la zone du Tirthan doivent être évalués et le pâturage progressivement éliminé, dès que possible. D’autres impacts provenant de petits établissements humains dans le secteur du Sainj doivent aussi être traités dès que possible.