jump to the content

Delta du Saloum

Saloum Delta

Fishing and shellfish gathering have sustained human life in the 5,000 km2 property, which is formed by the arms of three rivers. The site comprises brackish channels encompassing over 200 islands and islets, mangrove forest, an Atlantic marine environment, and dry forest.

The site is marked by 218 shellfish mounds, some of them several hundreds metres long, produced by its human inhabitants over the ages. Burial sites on 28 of the mounds take the form of tumuli where remarkable artefacts have been found. They are important for our understanding of cultures from the various periods of the delta's occupation and testify to the history of human settlement along the coast of West Africa.

Delta du Saloum

La pêche et la cueillette ont fourni des ressources vitales aux communautés humaines sur ce bien de 5000 km², formé par les bras de trois fleuves. Le site englobe des canaux d'eau saumâtre et près de 200 îles et îlots, des mangroves, un environnement maritime Atlantique et une zone boisée sèche.

Le bien est marqué par 218 amas coquilliers, dont certains font plusieurs centaines de mètres de long, qui résultent de l'activité humaine au cours des millénaires. Sur ces amas coquilliers, on dénombre 28 sites funéraires en forme de tumulus. Des objets remarquables y ont été découverts, ce qui devrait permettre une meilleure compréhension des cultures associées aux différents âges de l'occupation du delta et témoigner sur l'histoire de l'occupation humaine le long des côtes de l'Afrique de l'Ouest.

萨卢姆河三角洲(Saloum Delta,塞内加尔)是作为文化遗产列入名录的,占地5000平方公里,区内物种丰富的生态系统为生活在此的2000多人提供了生活的保障,他们的主要生活来源是捕鱼业和贝类采集。三角洲位于三条河流的河汊之间,由半咸水水道环绕着200多座大小岛屿、红树林、大西洋海洋环境及干树林所组成。 在三角洲内发现了由当地居民在数千年中建造的218座人工贝冢,有些贝冢长达几百米。在28座采取了古坟的形制的埋葬场所中,出土了不同寻常的人工制品,为我们了解三角洲不同时期文化提供了重要的依据,同时它们也是西非海岸人居历史的重要见证。

source: UNESCO/ERI

На территории площадью в 5000 кв. сохранились следы человеческой деятельности – в основном, рыболовства и сбора моллюсков. Объект включает три рукава реки, солоноватые каналы, омывающие более 200 островов и островков, мангровый лес, атлантическую морскую среду и сухой лес. Территория замечательна своими скоплениями раковин моллюсков и останков ракообразных, некоторые из 218 холмов, образованных этими скоплениями, имеют протяжённость в несколько сот метров и возникли в результате человеческой жизнедеятельности в течение тысячелетий. Замечательные артефакты были найдены в 28 курганах, отмечающих места захоронения. Они имеют большое значение для лучшего понимания культуры, сложившейся в различные периоды обитания здесь людей, и свидетельствуют об истории человеческих поселений вдоль побережья Западной Африки.

source: UNESCO/ERI

Delta del Salum

Durante milenios, la pesca y la recolección de moluscos han proporcionado medios de subsistencia al hombre en esta superficie de 5.000 km2. Formado por los brazos de tres ríos, el sitio comprende una red de canales de agua salobre con más de 200 islas e islotes, bosques de manglares, zonas costeras atlánticas y un bosque seco.

Otra característica notable de la zona es la presencia de 218 montículos formados por valvas de moluscos como resultado de la actividad humana. Algunos alcanzan una longitud de varios centenares de metros. En 28 de esos montículos hay sitios funerarios en forma de túmulo, donde se han hallado objetos artesanales de factura notable. Estos objetos son importantes para un mejor conocimiento de las culturas correspondientes a los diferentes periodos de ocupación del delta por el hombre y constituyen un testimonio de la historia de los asentamientos humanos a lo largo de la costa del África Occidental.

source: UNESCO/ERI

Saloum delta

De Saloum delta bestaat uit brakke kanalen die meer dan 200 eilanden en eilandjes, mangrovebossen, een Atlantische mariene omgeving en droog bos omvatten. Dankzij visserij en het verzamelen van schelpdieren kon de mensheid zich in stand houden in het 5.000 vierkante kilometer grote gebied. Het deltagebied wordt gekenmerkt door 218 terpen bestaande uit restanten van schelpdieren, door de eeuwen heen geproduceerd door menselijke bewoners. 28 van de terpen hebben de vorm van grafheuvels, waar opmerkelijke artefacten zijn gevonden. Ze zijn belangrijk voor ons begrip van de culturen uit verschillende periodes die in de delta voorkwamen en ze getuigen van de geschiedenis van menselijke bewoning langs de West-Afrikaanse kust.

Source : unesco.nl

  • Anglais
  • Français
  • Chinois
  • Russe
  • Espagnol
  • Néerlandais
Vue aérienne de la mangrove © Jean Goepp, Oceanium de Dakar
Valeur universelle exceptionnelle

Brève synthèse

La région du delta du Saloum témoigne de manière remarquable de la synergie entre un milieu naturel d'une grande biodiversité et un mode de développement humain toujours présent bien que fragile. Des pratiques durables du ramassage des coquillages et de la pêche en eaux saumâtres, du traitement de ces récoltes destiné à leur conservation et de leur exportation s'y sont développées. Les amas coquilliers et les amas à tumulus forment des paysages culturels spécifiques et exceptionnels.

Les nombreux amas coquilliers du delta du Saloum sont généralement bien conservés et ils ont parfois des dimensions imposantes. Ils témoignent directement de pratiques socioéconomiques durables et très anciennes. Au fil des siècles, ils ont permis de constituer de nombreux îlots artificiels contribuant à la stabilisation des terres et des bras d'eau du delta. Avec leur végétation caractéristique au sein du milieu naturel du delta, les amas coquilliers forment des paysages culturels typiques. Certains amas comportent des tumulus ; ils forment, avec leur végétation de baobabs et leurs formes collinaires, des sites funéraires aux paysages spécifiques.

Critère (iii) : Par ses nombreux amas coquilliers, par les paysages qui leur sont associés et par la présence d'un ensemble rare et bien conservé d'amas à tumulus funéraires, le delta du Saloum apporte un témoignage exceptionnel d'un mode de vie littoral, en milieu subtropical sahélien, aux eaux saumâtres riches en coquillages et en poissons.

Critère (iv) : L'ensemble des amas coquilliers accumulé tout au long d'un processus culturel bimillénaire a formé une structure physique d'îlots stables et de terres émergées au sein du delta du Saloum. Les paysages culturels formés sont exceptionnels et ils illustrent une longue période de l'histoire des peuplements humains le long des côtes de l'Afrique de l'Ouest.

Critère (v) : Le delta du Saloum constitue un exemple éminent d'établissement humain traditionnel. Il représente un mode de vie et de développement durable basé sur la cueillette des coquillages et sur la pêche, dans une interaction raisonnée avec un milieu naturel d'une grande biodiversité mais fragile.

Intégrité

Les conditions d'intégrité en termes culturels du delta du Saloum sont a priori assez satisfaisantes, même si certains amas coquilliers ont été endommagés, mais l'intégrité demeure fragile. Les amas coquilliers comme les paysages culturels et la biodiversité du milieu naturel peuvent être menacés par des comportements socio-économiques mal contrôlés.

Authenticité

Les conditions d'authenticité des amas, des amas à tumulus et de leurs paysages sont généralement satisfaisantes. Elles sont complétées par une authenticité anthropologique des pratiques de cueillette des coquillages et, à un moindre degré, de la pêche.

Mesures de protection et de gestion

La protection des amas coquilliers et des amas à tumulus est assurée par des mesures réglementaires appropriées. Toutefois, la protection active des biens culturels sur le terrain est récente et elle doit s'étendre à l'ensemble du bien, et ne pas seulement concerner le Parc national. Par ailleurs, la politique générale de la conservation du bien est en lien étroit avec la conservation des milieux naturels et avec les programmes de développement durable du delta dans son ensemble.

La gestion du bien s'appuie sur de nombreux acteurs de terrain. L'ensemble forme un système de gestion du bien satisfaisant, avec des acteurs principaux et des responsables bien identifiés, notamment le Parc national, les communautés rurales et le MDG-Fund des Nations unies. Toutefois, ce système de gestion est en évolution et la multiplicité des programmes et des intervenants tend à rendre certaines situations un peu confuses. Le Comité de gestion transversal reste à instituer (2011), ses moyens à confirmer, et le traitement homogène de la gestion-conservation pour l'ensemble du bien à améliorer.