jump to the content

Mantoue et Sabbioneta

Mantua and Sabbioneta

Mantua and Sabbioneta, in the Po valley, in the north of Italy, represent two aspects of Renaissance town planning: Mantua shows the renewal and extension of an existing city, while 30 km away, Sabbioneta represents the implementation of the period’s theories about planning the ideal city. Typically, Mantua’s layout is irregular with regular parts showing different stages of its growth since the Roman period and includes many medieval edifices among them an 11th century rotunda and a Baroque theatre. Sabbioneta, created in the second half of the 16th century under the rule of one person, Vespasiano Gonzaga Colonna, can be described as a single-period city and has a right angle grid layout. Both cities offer exceptional testimonies to the urban, architectural and artistic realizations of the Renaissance, linked through the visions and actions of the ruling Gonzaga family. The two towns are important for the value of their architecture and for their prominent role in the dissemination of Renaissance culture. The ideals of the Renaissance, fostered by the Gonzaga family, are present in the towns’ morphology and architecture.

Mantoue et Sabbioneta

Mantoue et Sabbioneta, au nord de l’Italie, dans la vallée du Pô, présentent deux aspects de l’urbanisme de la Renaissance. Mantoue montre le renouvellement et l’extension progressive d’une ville existante alors que Sabbioneta, à une trentaine de kilomètres de là, illustre la mise en œuvre des théories de l’époque sur la ville idéale. La première a un tracé très irrégulier qui devient régulier par endroits, témoignant de plusieurs étapes de croissance depuis la période romaine. On y trouve de nombreux édifices médiévaux comme une rotonde du XIème siècle et un théâtre baroque. Construite dans la seconde moitié du XVIème siècle sous l’égide de Vespasien Gonzague Colonna, Sabbioneta peut être décrite comme la ville d’une seule période avec un plan en damier à angles droits. Les deux villes représentent un témoignage exceptionnel de réalisations urbaines, architecturales et artistiques de la Renaissance, avec pour dénominateur commun la vision et les ambitions de la famille régnante des Gonzague. Les deux sites sont importants pour la valeur de leur architecture et leur rôle de premier plan dans la dissémination de la culture de la Renaissance. Les idéaux de celle-ci, favorisés par la famille Gonzague, sont présents dans la morphologie et l’architecture de ces villes.

مدينتا مانتوا وسابيونيتا

تمثل مدينتا مانتوا وسابيونيتا، في وادي بو، في شمال إيطاليا، جانبين لتخطيط المدن في عصر النهضة الإيطالية. تعرض مانتوا تجدد واتساع مدينة كانت قائمة أصلاً، فيما تمثل سابيونيتا، الواقعة على مسافة 30 كلم، تطبيق نظريات تلك الحقبة لتخطيط المدينة المثالية. صُممت مانتوا على نحو غير منتظم، رغم وجود أجزاء منتظمة فيها تظهِر مختلف مراحل نموها منذ الحقبة الرومانية، وتشمل عدداً كبيراً من الصروح العائدة إلى القرون الوسطى، ومن بينها مبنى مستدير من القرن الحادي عشر ومسرح مبني بالأسلوب الباروكي. أنشئت سابيونيتا في النصف الثاني من القرن السادس عشر تحت حكم شخص واحد كان يُدعى فسبازيانو غونزاغا كولونا، ويمكن القول إنها مدينة تنتمي إلى حقبة واحدة. تصميمها قائم على شكل مربعات ذات زوايا مستقيمة. وتوفر المدينتان شهادتين استثنائيتين عن الإنجازات الحضرية والمعمارية والفنية في عصر النهضة، وهي إنجازات مرتبطة برؤيا وأنشطة عائلة غونزاغا الحاكمة. تكمن أهمية المدينتين في قيمة هندستهما المعمارية ودورهما البارز في نشر ثقافة النهضة. كما أن مُثل النهضة، التي عملت عائلة غونزاغا على تشجيعها وتعزيزها، حاضرة في شكل وهندسة المدينتين، وأنظمة إنتاجهما الوظيفية والاقتصادية التي حُفظت على نحو جيد على مر الزمن.

source: UNESCO/ERI

Мантуя и Саббионета

Мантуя и Саббионета в долине реки По на севере Италии свидетельствуют о двух направлениях городской планировки эпохи Возрождения. Мантуя – это обновление и развитие существующего города, в то время как расположенная в 30 км от нее Саббионета – пример претворения в жизнь существовавших в тот период представлений о планировке идеального города. Для Мантуи типичным является нерегулярная планировка с отдельными регулярными составными частями, отражающими различные этапы развития города с римских времен. Здесь много средневековых зданий, например, ротонда XI века и театр в стиле барокко. Саббионета же была построена во второй половине XVI века во времена правления Веспасиана Гонзага Колонны. Его можно считать городом одного периода и его планировка отличается четкостью и прямыми углами. Оба эти города – уникальные примеры достижений в городском строительстве, архитектуре и художественном творчестве периода Возрождения, которые отражают замыслы и их воплощение правящей семьи Гонзага. Мантуя и Саббионета сыграли также важную роль в распространении культуры Возрождения. Во многом благодаря семье Гонзага идеи этой эпохи нашли свое отражение в облике и архитектуре обоих городов.

source: UNESCO/ERI

Mantua y Sabbionetta

Situadas al norte de Italia, estas dos ciudades son representativas de dos aspectos del urbanismo del Renacimiento. Mantua constituye un ejemplo de renovación y extensión de una ciudad ya existente, mientras que Sabbionetta, situada a unos 30 kilómetros, es ilustrativa de las teorías renacentistas sobre la planificación de la ciudad ideal. Aunque algunas partes de su tejido urbano son regulares, el trazado irregular de Mantua atestigua las distintas etapas de su crecimiento desde la época del Imperio Romano. Esta ciudad posee numerosos monumentos medievales –entre los que figura una rotonda del siglo XI– y un teatro barroco. En cambio, Sabbionetta, construida en la segunda mitad del siglo XVI por orden de Vespasiano Gonzaga Colonna, se puede definir como una ciudad de un solo periodo con un plano en forma de damero. Ambas ciudades aportan un testimonio excepcional de las realizaciones urbanísticas, arquitectónicas y artísticas del Renacimiento, dictadas por la visión y las ambiciones de la familia gobernante de los Gonzaga. La importancia de los dos sitios estriba en el valor de su arquitectura y en su eminente papel en la difusión de la cultura renacentista. Los ideales de ésta, promovidos por los Gonzaga, han quedado plasmados en la morfología y la arquitectura de ambas ciudades.

source: UNESCO/ERI

マントヴァとサッビオネータ

source: NFUAJ

Mantua en Sabbioneta

Deze steden in de Po vlakte in het noorden van Italië, vertegenwoordigen twee aspecten van de Renaissance stedenbouw. Mantua toont de vernieuwing en uitbreiding van een bestaande stad, terwijl 30 kilometer verderop Sabbioneta de uitvoering vertegenwoordigt van theorieën uit de periode van het plannen van de ideale stad. De onregelmatige stadsindeling van Mantua reflecteert de verschillende groeistadia vanaf de Romeinse periode. Het kent veel middeleeuwse gebouwen, waaronder een 11e-eeuwse rotonde en een barok theater. Sabbioneta werd in de tweede helft van de 16e eeuw opgericht onder het bewind van Vespasiano Gonzaga Colonna. Deze stad heeft een rechthoekige rasterindeling. De twee steden zijn belangrijk voor de waarde van hun architectuur en voor hun prominente rol in de verspreiding van de Renaissance cultuur.

Source : unesco.nl

  • Anglais
  • Français
  • Arabe
  • Russe
  • Espagnol
  • Japonais
  • Néerlandais
Mantoue et Sabbioneta
Valeur universelle exceptionnelle

Mantoue et Sabbioneta offrent un témoignage exceptionnel sur les réalisations urbaines, architecturales et artistiques de la Renaissance, avec pour dénominateur commun la vision et les ambitions de la famille régnante, les Gonzague. Mantoue, une ville dont les traces remontent à l'époque romaine, fut rénovée aux XVe et XVIe siècles, avec notamment des travaux de génie hydrologique, d’urbanisme et d’architecture. La contribution d’architectes de renom tels que Leon Battista Alberti et Jules Romain et de peintres comme Andrea Mantegna font de Mantoue une capitale importante de la Renaissance. Sabbioneta représente la construction d’une ville entièrement nouvelle selon la vision moderne et fonctionnelle de la Renaissance. Les remparts, le schéma en damier des rues, le rôle des espaces publics et des monuments, tout concourt à faire de Sabbioneta l’un des plus beaux exemples de cité idéale bâtie en Europe, forte d’une influence sur l’urbanisme et l’architecture du Vieux Continent et d’ailleurs. Les biens représentent deux étapes significatives d’aménagement territorial et d’interventions urbaines entreprises par les Gonzague dans leurs domaines.

Critère (ii) : Mantoue et Sabbioneta sont d’exceptionnels témoins de l’échange d’influences de la culture de la Renaissance. Elles illustrent les deux principales formes d’urbanisme de la Renaissance : la ville nouvelle fondée sur le concept de la cité idéale et la ville transformée. Leur importance provient aussi de l’architecture, de la technologie et de l’art monumental. Les biens ont joué un rôle éminent dans la diffusion de la culture de la Renaissance en Europe et ailleurs.

Critère (iii) : Mantoue et Sabbioneta sont les témoignages exceptionnels d’une civilisation donnée pendant une période historique spécifique, qui s’est reflétée dans l’urbanisme, l’architecture et les beaux-arts. Les idéaux de la Renaissance, favorisés par la famille Gonzague, sont présents dans leur morphologie urbaine et dans leur architecture, dans leurs systèmes fonctionnels et dans leurs activités de production traditionnelles, préservés pour la plupart au fil du temps.

Les deux biens remplissent les conditions requises d’intégrité et d’authenticité, leurs éléments urbains et architecturaux les plus significatifs ayant été préservés au fil du temps, de même que leur relation avec leur environnement.

La structure de protection juridique et le système de gestion sont appropriés, et les deux biens présentent un bon état de conservation.

Description historique

Mantoue était à l'origine un peuplement étrusque qui se développa à l'époque romaine en petite ville fortifiée. Elle se dressait sur le plus haut point de ce qui était alors une île, dans une zone marécageuse le long du fleuve Mincio. Certaines traces des remparts et des rues principales se retrouvent encore aujourd'hui dans le tissu urbain. En 804 après J.-C., Mantoue devint un évêché. Grâce à une relique du sang du Christ, la ville était devenue un important centre religieux. Au Xe siècle, de nouveaux remparts et des douves furent construits et, en 1115, Mantoue devint une commune libre.

Au long de l'histoire, les réglementations concernant la gestion de l'eau ont toujours été capitales pour Mantoue et des travaux de génie hydraulique exceptionnels furent réalisés à plusieurs reprises. En 1190, le système de lacs autour de la ville fut créé avec un barrage et un pont sur la rivière, qui éleva le niveau d'eau du lac Supérieur de plus de quatre mètres. Sur le barrage, douze moulins à eau participèrent à la régulation. Au sud de la ville, un canal (le Rio) fut creusé au XIIIe siècle. Il devint rapidement la limite de la ville agrandie - le deuxième anneau de croissance. À l'extrémité est du canal, un port protégé, Porto Catena, fut bâti. Au XIIIe siècle, plusieurs tours et palais furent bâtis dans la ville, ainsi que deux places, aujourd'hui la piazza Broletto et la piazza delle Erbe. En 1272, la famille Bonacolsi s'empara du pouvoir et poursuivit les travaux de construction.

En 1328, Louis Gonzague fomenta un coup d'État ; sa famille conserva le pouvoir jusqu'en 1707. En 1433, ils obtinrent le titre de marquis et, en 1530, de duc. Le territoire fut agrandi, la navigabilité fluviale améliorée et des fortifications construites. Dans le même temps, la productivité agricole et le commerce prenaient leur essor. Au milieu du XIVe siècle, les Gonzague avaient acquis suffisamment de biens pour réaliser la transformation graduelle du complexe actuel du palais ducal. La fin du siècle vit le début d'un troisième anneau de croissance au sud, avec de larges douves, la Fossa Magistrale, qui marque la limite extérieure.

Jean-François Gonzague (1407-1444) ouvrit la voie à la Renaissance et apporta de nouvelles idées par l'intermédiaire d'études humanistes, en invitant Filippo Brunelleschi de Florence, par des contacts avec Leon Battista Alberti et en s'inspirant des oeuvres de Pisanello. Ce fut aussi une période de renouvellement urbain, avec la planification d'espaces urbains comme un nouveau mode d'organisation de la ville et la construction de palais dans le nouveau quartier au sud.

La seconde partie du XVe siècle, la période de Ludovico II (1444-1478), donna à Mantoue un rôle de premier plan dans l'essor de la Renaissance. Architectes, artistes et artisans s'installèrent dans la ville, où ils créèrent un nouveau langage artistique. En 1459, le pape Pie II tint une assemblée sur la menace des Turcs, ce qui amena de nombreux délégués internationaux. Dans l'architecture, Leon Battista Alberti et Luca Fancelli furent particulièrement importants et, dans la peinture, Andrea Mantegna joua le premier rôle.

Dans les années 1460 et 1470, un changement notable eut lieu. De nombreux palais et édifices furent érigés, et des modifications apportées aux anciens. Les rues et les espaces en plein air furent pavés. Les deux églises d'Alberti, San Sebastiano (1460) et Sant'Andrea (1472), étaient particulièrement importantes du point de vue architectural, et un axe central traversant la ville de part et d'autre vit le jour. Après la mort de Ludovico II en 1478, le territoire fut divisé en plusieurs petits États indépendants, dirigés par différentes branches de la famille Gonzague. Sabbioneta fut bâtie dans l'un de ceux-ci pendant la deuxième partie du XVIe siècle. La cour de Mantoue demeura l'un des plus éminents centres culturels de la Renaissance.

Cet essor se poursuivit et consolida la ville, tout comme au siècle précédent. À partir de 1524, l'architecte et peintre Jules Romain, qui avait quitté Rome pour Mantoue, eut la main mise sur les arts pendant vingt ans. En 1525, des travaux furent entrepris sur le palais du Té, à l'extérieur des douves, qui marquait l'extrémité sud de l'axe central traversant la ville. En architecture et en peinture, il devint l'une des oeuvres maniéristes les plus influentes. Romain fut artiste de cour ainsi que supertinendant des travaux dans la ville, dirigeant de nombreux programmes de rénovation. La ville et la vie culturelle s'épanouirent et, vers la fin du XVIe siècle, le nombre d'habitants dépassait les 40 000, presque autant qu'aujourd'hui.

Au XVIIe siècle, la ville déclina. La lignée directe de la famille Gonzague s'éteignit et une guerre de succession éclata. En 1630, Mantoue fut assiégée et touchée par une épidémie de peste. Après une guerre, elle tomba sous le joug autrichien en 1707 et une ère de calme relatif commença pour elle en tant que ville forteresse. De nouveaux bâtiments publics furent érigés, parmi lesquels le palais de l'Académie. Le dôme fut ajouté à l'église de Sant'Andrea, les travaux du parc monumental de la Piazza Virgilana commencèrent en 1797 et les façades de la ville furent repeintes d'une seule couleur.

En 1866, Mantoue fut intégrée au royaume d'Italie et, graduellement, l'économie recommença à se développer. À la fin du XIXe siècle et au début du XXe siècle, les fortifications furent démolies et les douves comblées. Il y a désormais de larges rues le long des délimitations sud du centre historique. Le chemin de fer a été construit le long des axes ouest et sud. De vastes espaces au coeur de la ville ont été restaurés et ont retrouvé leur caractère historique. En 1942 et en 1950, des plans furent élaborés pour le centre historique. En certains endroits, de nouveaux bâtiments remplacèrent les anciens et le Rio fut partiellement comblé. Sabbioneta était la capitale de l'un des plus petits États d'Italie, créé quand Mantoue fut divisé en plusieurs parties, en 1478, sur lesquelles régnaient toujours différentes branches de la famille Gonzague. On la connaissait depuis l'époque romaine comme une localité le long de la voie Vitelliana, mais, même si elle avait une longue histoire, on peut la considérer comme une nouvelle fondation. Sabbioneta est en effet la création d'un seul homme, le souverain du petit État, Vespasien Gonzague Colonna (1531-1591). Il avait étudié les écrits et les théories sur l'urbanisme idéal, mais son but était de construire une forteresse imprenable et une capitale fonctionnelle de l'État. On pense qu'il en dessina luimême le plan et les fortifications, avec l'aide d'experts militaires. Les travaux commencèrent entre 1554 et 1556.

Entre 1588 et 1590, Vincenzo Scamozzi fut engagé pour construire le Teatro all'antica. Il s'agit du premier théâtre fermé moderne fonctionnant correctement, avec des espaces spécifiques conçus pour répondre aux besoins du théâtre. Après la mort de Vespasien, Sabbioneta déclina. Au XVIIe siècle, elle tomba sous administration espagnole, mais retourna aux Gonzague de Mantoue en 1703. Cinq ans après, cependant, elle fut annexée à Guastella et, en 1743, reprise par les Habsbourg.

Source : évaluation des Organisations consultatives