jump to the content

Plateau de Putorana

Putorana Plateau

This site coincides with the area of the Putoransky State Nature Reserve, and is located in the central part of the Putorana Plateau in northern Central Siberia. It is situated about 100 km north of the Arctic Circle. The part of the plateau inscribed on the World Heritage List harbours a complete set of subarctic and arctic ecosystems in an isolated mountain range, including pristine taiga, forest tundra, tundra and arctic desert systems, as well as untouched cold-water lake and river systems. A major reindeer migration route crosses the property, which represents an exceptional, large-scale and increasingly rare natural phenomenon.

Plateau de Putorana

Ce site, qui coïncide avec la Réserve naturelle d'Etat de Putorana, se trouve dans la partie septentrionale de la Sibérie centrale, à une centaine de kilomètres au nord du cercle polaire. La partie du Plateau inscrite sur la Liste du patrimoine mondial abrite un ensemble complet d'écosystèmes arctiques et subarctiques dans une chaîne de montagnes isolée : des systèmes de taïga, de toundra, de désert et des systèmes lacustres et fluviaux d'eau froide intacts. Il est un lieu de migration de rennes sauvages, ce qui est un phénomène naturel exceptionnel, de grande ampleur et de plus en plus rare.

الموقع الروسي هو

هضبة بوتورانا (الاتحاد الروسي) إن هذا الموقع، الكائن في الذُخْر الطبيعي في ولاية بوتورانا، يوجد في الجزء الشمالي من سيبيريا الوسطى، على بُعد نحو مائة كيلومتراً شمال الدائرة القطبية. ويضم الموقع مجموعة كاملة من النظم الإيكولوجية القطبية وشبه القطبية في سلسلة من الجبال المعزولة، مثل: نُظُم التايغا والتُندرا والصحراء، إضافة إلى النُظُم البحيرية والنهرية السليمة ذات المياه الباردة. ويمثل الموقع ملجأً لهجرة الرنّة البرية، وهو ما يُعتبر ظاهرة طبيعية استثنائية ضخمة تتزايد ندرتها.

source: UNESCO/ERI

Плато Путорана

Этот объект совпадает своими границами с Путоранским государственным природным заповедником, расположенным в северной части Центральной Сибири, в 100 км за Полярным кругом. На части этого плато, включенной в Список всемирного наследия, сохранился полный набор субарктических и арктических экосистем, сохранившихся в условиях изолированной горной цепи, в том числе - нетронутая тайга, лесотундра, тундра и системы арктических пустынь, а также первозданное озеро с холодной водой и речные системы. Через объект пролегает основной путь миграции оленей, что являет собой исключительное, величественное и все более редко встречающееся явление природы.

source: UNESCO/ERI

Meseta de Putorana

Situado en la parte septentrional de la Siberia Central, a unos 100 km al norte del círculo polar ártico, la parte de la meseta inscrita en la Lista abarca la totalidad de la Reserva Natural Estatal de Putorana. La reserva comprende una cadena montañosa aislada con un conjunto completo de ecosistemas árticos y subárticos intactos de taiga, tundra y desierto, así como de lagos y ríos. Este sitio es un lugar de migración masiva de renos salvajes, un fenómeno natural extraordinario cada vez más raro.

source: UNESCO/ERI

Putorana plateau

Dit gebied valt samen met het Putoransky staatsnatuurreservaat en ligt in het centrale deel van het Putorana plateau in noordelijk Centraal-Siberië. Het ligt ongeveer 100 kilometer ten noorden van de poolcirkel. Het plateau biedt een uitgestrekt en gevarieerd landschap van een opvallende natuurlijke schoonheid. Het deel dat toegevoegd is aan de Werelderfgoedlijst herbergt een compleet scala aan subarctische en Arctische ecosystemen in een afgelegen gebergte. Hieronder vallen ongerept boreaal bos (taiga), bostoendra, toendra en Arctische woestijnen en ongerepte meer- en riviersystemen. Het natuurreservaat werd opgericht om ’s werelds grootste kudde rendieren te beschermen.

Source : unesco.nl

  • Anglais
  • Français
  • Arabe
  • Russe
  • Espagnol
  • Néerlandais
Lac Dupkun, Plateau de Putorana © Kantor V.
Valeur universelle exceptionnelle

Brève synthèse

Couvrant une vaste superficie de 1 887 251 ha, le bien se trouve au centre du Plateau de Putorana, dans la partie septentrionale de la Sibérie centrale. La partie du plateau inscrite sur la Liste du patrimoine mondial contient un ensemble complet d’écosystèmes subarctiques et arctiques dans une chaîne de montagnes isolée, avec une taïga vierge, une toundra boisée, des systèmes de toundra et de désert arctique ainsi que des systèmes intacts de lacs et de rivières d’eau froide. L’isolement, le caractère naturel et la protection stricte garantissent la poursuite des processus écologiques et biologiques à grande échelle avec une influence anthropique minimale. Le bien démontre de manière spectaculaire des processus écologiques, y compris les interactions entre des populations saines de toute une gamme d’espèces de la faune arctique. Une voie de migration majeure des caribous traverse une partie du bien qui est aussi l’un des rares centres riches en espèces de la flore de l’Arctique.

Critère (vii) : Paysage immense et divers, à la beauté naturelle spectaculaire, le Plateau de Putorana n’est pas gâché par des infrastructures construites par l’homme. Ses caractéristiques naturelles exceptionnelles comprennent une vaste région de trapps de basalte en couches, découpés par des dizaines de canyons profonds ; d’innombrables rivières et ruisseaux d’eau froide avec des milliers de cascades ; plus de 25 000 lacs caractérisés par une formation de type fjord associée à une importante variation du relief. Les paysages immenses de l’Arctique et de la zone boréale sont vierges avec des tapis de lichens et des forêts inhabituelles sous ces latitudes septentrionales.

Critère (ix) : Le bien présente un ensemble complet de processus écologiques et biologiques associés aux écosystèmes arctiques et subarctiques divers. Son emplacement biogéographique, à la limite des biomes de la toundra et de la taïga et sur la zone de transition entre la flore de Sibérie orientale et la flore de Sibérie occidentale, fait de ce bien un des rares centres riches en espèces de plantes de l’Arctique. La diversité des paysages, associée à l’isolement, au caractère naturel et au degré de protection, est extraordinaire. En outre, le bien pourrait fournir des témoignages importants sur les effets des changements climatiques sur les grands écosystèmes naturels de l’Arctique si l’on mettait en place des activités pertinentes de suivi et de recherche.

Intégrité

Le bien est une Réserve naturelle d’Etat intégralement protégée ou « Zapovednik » et ses limites coïncident avec celles de la Réserve naturelle d’Etat Putoransky, établie en 1987. Il est vaste et entouré d’une grande zone tampon de 1 773 300 ha. Sa taille, son isolement et son caractère naturel ainsi que le degré de protection qui lui est conféré sont des facteurs essentiels garantissant la protection de toute la gamme des paysages et processus quasi non perturbés qui justifient sa valeur universelle exceptionnelle. Le bien comprend les zones et les caractéristiques essentielles pour maintenir sa beauté naturelle. On trouve, dans ses limites, toute une gamme de caractéristiques naturelles importantes telles que des lacs, des canyons et des cascades. Le bien est aussi de taille suffisante et contient les éléments nécessaires pour maintenir les processus écologiques et biologiques fondamentaux pour la conservation à long terme de ses écosystèmes et de sa diversité biologique ainsi que des espèces migratrices qui dépendent du maintien de son Etat naturel.

L’accès difficile contribue également à l’intégrité : comme il n’y a de routes ni dans le bien, ni dans une grande partie de sa zone tampon, l’accès ne peut se faire que par hélicoptère ou par bateau. Le bien n’a pas non plus été touché par des activités minières et autres modes d’utilisation des terres incompatibles avec ses valeurs. La zone tampon recèle d’importantes valeurs naturelles liées à celles du bien et leur conservation est également indispensable.

Mesures de protection et de gestion requises

Le bien a été déclaré Réserve naturelle d’Etat intégralement protégée (Zapovednik) en 1987. Aucune utilisation des terres ou des ressources n’est autorisée en dehors de la recherche scientifique et du suivi. Plusieurs autres lois et règlements fédéraux et régionaux sur la conservation de la nature, les plans d’aménagement du territoire, la recherche scientifique et le suivi et l’éducation à l’environnement s’appliquent au bien.

Grâce à un cadre juridique et de gestion strict, grâce aussi à l’isolement du bien et à l’absence de toute infrastructure routière, la gestion est efficace avec un personnel et un financement relativement modestes pour une aire protégée de cette dimension. Le tourisme en expansion dans la zone tampon fait courir le risque d’un accès non autorisé au bien, notamment pour la chasse et la pêche. Il importe de mettre en œuvre et d’appliquer rigoureusement des dispositions claires relatives à l’utilisation des sols et des bâtiments dans la zone tampon, ainsi que des règlements du tourisme comprenant des limites strictes sur le trafic aérien.

L’exploitation minière est une menace potentielle. La Loi fédérale sur les aires naturelles spécialement protégées interdit les activités minières dans le bien. Il faut faire en sorte que les impacts d’activités minières actuelles et futures en dehors de ses limites n’affectent en aucune manière la valeur universelle exceptionnelle et/ou l’intégrité du bien, par exemple par la pollution de l’air, la construction d’oléoducs ou la construction de toute infrastructure d’appui.

Une des voies de migration interrégionale les plus importantes pour les caribous traverse le bien. La pérennité de ce phénomène naturel dépendant fortement des conditions naturelles des régions se trouvant à l’intérieur et à l’extérieur du bien, des systèmes de gestion et un régime juridique efficaces sont requis pour garantir que l’utilisation par l’homme, y compris pour le tourisme, les activités minières et d’autres activités, ne nuise pas à ce phénomène.