jump to the content

Vallée de l’Elbe à Dresde

Dresden Elbe Valley

The 18th- and 19th-century cultural landscape of Dresden Elbe Valley extends some 18 km along the river from Übigau Palace and Ostragehege fields in the north-west to the Pillnitz Palace and the Elbe River Island in the south-east. It features low meadows, and is crowned by the Pillnitz Palace and the centre of Dresden with its numerous monuments and parks from the 16th to 20th centuries. The landscape also features 19th- and 20th-century suburban villas and gardens and valuable natural features. Some terraced slopes along the river are still used for viticulture and some old villages have retained their historic structure and elements from the industrial revolution, notably the 147-m Blue Wonder steel bridge (1891–93), the single-rail suspension cable railway (1898–1901), and the funicular (1894–95). The passenger steamships (the oldest from 1879) and shipyard (c. 1900) are still in use.

Vallée de l’Elbe à Dresde

Le paysage culturel des XVIIIe et XIXe siècles de la vallée de l’Elbe à Dresde s’étend sur quelque 18 km le long du fleuve, du palais d’Übigau et des champs d’Ostragehege au nord-ouest jusqu’au château de Pillnitz et à l’île sur l’Elbe au sud-est. Ses prairies basses servent d’écrin au château de Pillnitz et au centre de Dresde, où abondent parcs et monuments surgis entre le XVIe et le XXe siècle. Le site comprend également des villas et des jardins des XIXe et XXe siècles. Les terrasses sur les coteaux sont toujours en partie consacrées à la viticulture, et certains villages anciens ont conservé leur structure d’époque, et des éléments datant de la révolution industrielle, notamment la « Merveille Bleue », un pont en acier de 147 m de long (1891-1893), le monorail funiculaire suspendu (1898-1901) et le funiculaire (1894-1895). Les bateaux à vapeur (le plus ancien remonte à 1879) et le chantier naval (vers 1900) sont toujours en activité.

وادي إلبة في دريسدن

يمتدّ المنظر الثقافي الذي يعود إلى القرنين الثامن عشر والتاسع عشر في وادي إلبة في دريسدن على حوالى 81 كلم على طول النهر وعلى طول قصر أوبيغو وحقول "أوستراجيهيج" في الشمال الغربي وصولاً إلى قصر بيلنتز والجزيرة التي تقع في جنوبلشرقي نهر إلبة. وتشكّل المراعي إطاراً طبيعياً لقصر بيلنتز ووسط دريسدن حيث تكثر الحدائق والنصب التي شيّدت بين القرنين السادس عشر والقرن العشرين. ويشمل الموقع أيضاً بيوتا وحدائق أنشئت في القرن التاسع عشر والقرن العشرين. ولا تزال الجلول على السفوح مخصصة في غالبيتها لزراعة العنب وقد حافظت بعض القرى القديمة على بنيتها القديمة وعلى عناصر تعود إلى الثورة الصناعية، ولا سيما منها "الروعة الزرقاء" وهو جسر من معدن طوله 741 متراً (1898- 1901) والقطار الجبلي المعلق ذو سكة وحيدة (1898-1901) والقطار الجبلي العادي (1894-1895). أما البواخر البخارية والأقدم بينها يعود إلى (1879) ومصنع السفن (حوالى1900)، فلا تزال كلها تعمل.

source: UNESCO/ERI

德累斯顿的埃尔伯峡谷

18世纪和19世纪的德累斯顿的埃尔伯峡谷景观起始于西北部的于毕高宫(Übigau Palace)和奥斯特拉葛黑葛平原(Ostragehege fields),东南一直延伸到皮尔尼茨宫(Pillnitz Palace)和易北岛(Elbe River Island),沿着河谷纵深有18公里长。这里主要有低洼草地,顶部的皮尔尼茨宫,遗迹德累斯顿中心,还有16至20世纪的无数古迹和公园,同时这里还拥有19世纪和20世纪的郊区别墅、花园以及极具价值的自然风光。今天,一些沿河梯田仍然种植着葡萄,一些古老的村庄仍然保留着工业革命时期的历史建筑和设施,特别是长147米的钢桥(1891年至1893年)、单轨吊索铁路(1898年至1901年)和索道(1894年至1895年)。古老的汽船(起源于1879年)和成立于1900年的造船厂至今仍在使用。

source: UNESCO/ERI

Долина Эльбы у Дрездена

Культурный ландшафт долины Эльбы близ Дрездена, сформированный в XVIII-XIX вв., имеет протяженность примерно 18 км – от дворца Юбигау и полей Острагехеге на северо-западе до дворца Пильниц и острова на Эльбе на юго-востоке. Его компонентами являются пойменные луга, пригородные виллы XIX-XX вв. и сады, а «увенчан» он дворцом Пильниц и центром города Дрезден, с его многочисленными памятниками и парками, относящимися к XVI-XX вв. Некоторые террасированные склоны вдоль реки все еще используются для виноградарства, а отдельные поселки сохранили свою историческую структуру и фрагменты застройки эпохи промышленной революции.

source: UNESCO/ERI

Valle del Elba en Dresde

El paisaje cultural del Valle del Elba en Dresde, creado durante de los siglos XVIII y XIX, se extiende por las orillas de este río a lo largo de 18 kilómetros con un eje de orientación noroeste–sudeste, desde el Palacio de Übigau y las praderas de Ostragehege hasta el Palacio de Pillnitz y la isla del Elba. En este espectacular paisaje formado por praderas bajas, destacan el palacio de Pillnitz y el centro histórico de la ciudad con sus numerosos monumentos y parques que datan de los siglos XVI al XX. En las laderas del valle se sigue cultivando la viña en bancales. Algunos pueblos antiguos de los alrededores han conservado su estructura ancestral, así como vestigios de la Revolución Industrial, entre los que destacan la “Maravilla Azul”, un puente de acero de 147 metros de longitud, construido entre 1891 y 1893, así como un monorriel suspendido (1898-1901) y un funicular (1894-1895). Los barcos de vapor (el más antiguo data de 1879) y el astillero (construido hacia 1900) están aún en funcionamiento.

source: UNESCO/ERI

ドレスデン・エルベ渓谷

source: NFUAJ

  • Anglais
  • Français
  • Arabe
  • Chinois
  • Russe
  • Espagnol
  • Japonais
Vallée de l’Elbe à Dresde © Silvan Rehfeld
Justification d'inscription

Critère (ii) : La vallée de l’Elbe à Dresde fut à la croisée des chemins en Europe, pour la culture, la science et la technologie. Ses collections d’art, son architecture, ses jardins et les caractéristiques de son paysage ont été une référence importante pour le développement de l’Europe centrale aux XVIIIe et XIXe siècles.

Critère (iii) : La vallée de l’Elbe à Dresde recèle des témoignages exceptionnels de l’architecture et des festivités de cour, tout comme des exemples célèbres d’architecture bourgeoise et de patrimoine industriel qui représentent le développement urbain en Europe et son passage à l’ère industrielle moderne.

Critère (iv) : La vallée de l’Elbe à Dresde est un paysage culturel exceptionnel, qui réunit le célèbre décor baroque et la ville jardin des environs en un ensemble artistique intégré au paysage fluvial.

Critère (v) : La vallée de l’Elbe à Dresde est un exemple remarquable d’occupation du territoire qui représente le développement exceptionnel d’une grande ville d’Europe centrale. La valeur de ce paysage culturel est reconnue depuis longtemps, mais il est aujourd’hui soumis à de nouvelles pressions en faveur de changements.

Description longue

La vallée de l'Elbe à Dresde s'est trouvée au carrefour européen de la culture, de la science et de la technologie. Ses collections d'art, son architecture, ses jardins et ses paysages ont représenté un point de référence important dans le développement du centre de l'Europe aux XVIIIe et XIXe siècles. Elle renferme des témoignages exceptionnels de l'architecture et des fêtes de la Cour, ainsi que de célèbres exemples de l'architecture et du patrimoine industriel des classes moyennes, représentatifs du développement urbain de l'Europe au cours de la période industrielle moderne.

Le site, qui forme un ensemble artistique homogène intégrant la ville baroque et ses jardins suburbains avec la vallée de la rivière, offre également un remarquable exemple de paysage culturel ; en tant qu'exemple de l'exploitation du territoire, il représente un témoignage exceptionnel de développement d'une grande ville du centre de l'Europe. On a reconnu de longue date l'intérêt de ce paysage culturel, aujourd'hui menacé d'importants changements.

Le paysage culturel de la vallée de l'Elbe à Dresde s'étend sur quelque 18 km le long du fleuve, du palais d'Übigau et des champs d'Ostragehege au nord-ouest jusqu'au château de Pillnitz et à l'île sur l'Elbe au sud-est. Toute cette zone présente non seulement un intérêt culturel, mais aussi un paysage naturel important, ainsi que des biotopes protégés. De part et d'autre de la rivière, le terrain s'élève graduellement en terrasses pour former les collines de l'Elbe, qui étaient autrefois occupées par des vignobles. Beaucoup de ces anciens vignobles ont été convertis au XIXe siècle en riches maisons bourgeoises, en jardins ou en parcs.

Certains vieux villages ont conservé leur physionomie historique, comme Laubegast et Loschwitz. Trois édifices présentent un intérêt particulier : le château d'Albrechtsburg et la villa Stockhausen avec leurs parcs (1850-1854) s'inspirent de prototypes anglais dans le style du classicisme berlinois tardif, en adoptant des idées de la Renaissance italienne, tandis que le palais d'Eckberg (1859-1861) est représentatif du romantisme tardif. Le crématorium et le bosquet d'urnes de Tolkewitz ont été aménagés plus tard, entre 1909 et 1911.

Avec la révolution industrielle, la rivière fut rendue plus navigable, et le paysage prit sa physionomie actuelle. Cette période nous a laissé différents témoignages, dont le pont d'acier, le monorail funiculaire suspendu (1898-1901) et le funiculaire(1894-95), tous trois à Loschwitz.

Le principal centre d'intérêt de la rivière est le centre historique de Dresde, capitale des électeurs de Saxe qui devint, à partir de 1547, l'une des régions les plus riches de l'Allemagne. Cette ville fortifiée se développa dans le courant du Moyen Âge, essentiellement sur la rive droite de la rivière. Après un incendie qui la détruisit partiellement à la fin du XVIIe siècle, les électeurs Auguste Ier et Auguste II modernisèrent la ville selon le goût baroque et rococo de l'époque. La rive droite reçut alors le nom de Neustadt, la « nouvelle ville », et la rive sud celui de Altstadt, la « vieille ville ». Le trafic fluvial se développa rapidement à partir de la fin du XVIIIe siècle ; des voies de halage, qui existent encore aujourd'hui, furent alors tracées le long de l'Elbe. L'économie de la ville connut une prospérité croissante au cours du XIXe siècle, notamment grâce à l'achèvement de la liaison ferroviaire entre Berlin et Leipzig, qui porta à une amélioration ultérieure des conditions de navigation sur la rivière (loi de 1844). On construisit des levées, et les anciens bras de la rivière furent coupés de son cours principal. Les champs cultivés se transformèrent progressivement en prairies et en jardins. De nouveaux faubourgs et des villas résidentielles commencèrent à s'y implanter au XIXe siècle et au début du XXe siècle.

La vallée comporte tout un ensemble de monuments publics. Le Palais japonais avec ses jardins a été construit comme partie intégrante de l'ensemble royal de Dresde, dans le courant du XVIIIe siècle ; le palais Pillnitz, avec son parc et ses vignobles, a été construit dans les années vingt du XVIIIe siècle, et devint la résidence d'été de l'électeur Frédéric-Auguste III après 1778 ; il se caractérise par les lignes courbes de ses toitures, et par un escalier monumental construit face à la rivière, et présente un grand jardin baroque comportant différents pavillons et aménagements, ainsi que des jardins de différents styles (anglais, hollandais et chinois). Un autre petit complexe royal, le palais d'Übigau, se trouve à l'extrémité occidentale du site ; construit entre 1724 et 1726, il comporte un parc baroque, et formait un contrepoint au palais Pillnitz.

Source : UNESCO/CLT/WHC