English Français
Aidez maintenant !

Décisions du Comité

37 COM 7A.8

Réserve de faune à okapis (République démocratique du Congo) (N 718)

Le Comité du patrimoine mondial,

1.    Ayant examiné le document WHC-13/37.COM/7A.Add,

2.    Rappelant la décision 36 COM 7A.7 , adoptée lors de sa 36e session (Saint-Pétersbourg, 2012),

3.    Exprime sa plus vive inquiétude quant à la dégradation continue de la situation sécuritaire dans le bien, la perte totale du contrôle de la partie sud et de sa zone tampon, envahie par les rebelles Simba, la recrudescence du braconnage et la réouverture des sites miniers artisanaux et estime que cette situation risque d’anéantir, si elle perdure, toutes les avancées réalisées depuis 5 ans ;

4.    Note avec inquiétude les résultats des inventaires de 2010/2011 qui montrent que la dégradation de la valeur universelle exceptionnelle du bien s’est poursuivie et que les impacts de la situation sécuritaire risquent d’aggraver davantage la situation ;

5.    Exprime son appréciation au personnel de terrain du site qui, à grand risque, continue les efforts pour la conservation du site et note que les gardes continuent à manquer de matériel d’ordonnancement nécessaire pour faire face aux braconniers lourdement armés;

6.    Rappelle les engagements pris par le gouvernement congolais dans la Déclaration de Kinshasa de janvier 2011, notamment sur la sécurisation des biens de patrimoine mondial et le renforcement des capacités opérationnelles de l’Institut congolais pour la conservation de la nature ICCN, notamment la mise à disposition du matériel d’ordonnancement pour les activités de surveillance ;

7.    Demande à l’Etat partie de continuer ses efforts pour mettre en œuvre les mesures correctives et le plan d’urgence de la Réserve de faune à okapis afin de stopper la dégradation de la valeur universelle exceptionnelle du bien et entamer sa réhabilitation;

8.    Demande également à l’Etat partie d’inviter une mission de suivi réactif conjointe Centre de patrimoine mondial/UICN, dès que la situation sécuritaire le permettra, afin d’évaluer l’état de conservation du bien et les progrès réalisés dans la mise en œuvre des mesures correctives, d’évaluer l’état de conservation souhaité pour le retrait du bien de la Liste du patrimoine mondial en péril et si nécessaire de réviser les mesures correctives et leur calendrier d’application en conséquence, tenant compte de l’évolution de la situation sur le terrain ;

9.    Demande en outre à l’Etat partie de soumettre au Centre du patrimoine mondial, d’ici le 1er février 2014 , un rapport détaillé sur l’état de conservation du bien, y compris une actualisation des progrès réalisés dans la mise en œuvre des mesures correctives, pour examen par le Comité du patrimoine mondial à sa 38e session en 2014 ;

10. Décide d’appliquer le Mécanisme de suivi renforcé pour le bien ;

11. Décide également de maintenir la Réserve de faune à okapis (République démocratique du Congo) sur la Liste du patrimoine mondial en péril. 

Thèmes : Conservation, Rapports, Liste du patrimoine mondial en péril, Valeur universelle exceptionnelle
Session : 37COM