jump to the content

Décisions du Comité

37 COM 7B.9

Archipel de Socotra (Yémen) (N 1263)

Le Comité du patrimoine mondial,

1.         Ayant examiné le document WHC-13/37.COM/7B.Add,

2.         Rappelant la décision 32 COM 8B.5, adoptée à sa 32e session (Québec, 2008),

3.         Accueille avec satisfaction l’engagement officiel de l’État partie à la conservation du bien par le renouvellement de la confirmation de son engagement à mettre en œuvre pleinement les décrets du Conseil des ministres de 2008 traitant des divers problèmes auxquels le bien doit faire face ;

4.         Prend note de la période difficile que traverse l’État partie qui restreint sa capacité à mettre en œuvre et à suivre les stratégies et actions adoptées pour la conservation du bien ;

5.         Demande à l’État partie d’élaborer et d’adopter un plan d’action pour la mise en œuvre des décrets du Conseil des ministres de 2008 ;

6.         Demande également à l’État partie d’initier l’établissement d’une autorité indépendante de gestion mandatée pour la gestion et le développement durable à long terme du bien ;

7.         Demande en outre à l’État partie de garantir que le réseau routier situé sur le territoire du bien ne se développe pas et que le schéma directeur routier est révisé conformément au plan de zonage du bien, en mettant plus particulièrement l’accent sur l’atténuation des impacts des routes existantes ;

8.         Prie instamment l’État partie de mettre en œuvre les autres recommandations de la mission de l’UICN de 2012, y compris :

a)         mettre en place un système efficace de suivi de la biodiversité visant à évaluer les impacts actuels des autres menaces telles que le pâturage de bétail et les espèces invasives, et, élaborer des stratégies spécifiques afin de garantir le minimum d’impact à long terme,

b)         adopter une stratégie de renforcement des capacités d’application de la législation en matière maritime au moyen d’un cadre politique lisible,

c)         entreprendre une évaluation globale des capacités d’accueil touristique et établir un système de suivi garantissant la durabilité de l’activité et son impact minimal sur le patrimoine naturel et sur les valeurs culturelles associées de l’archipel,

d)         élaborer et mettre en œuvre une stratégie de développement touristique et de marketing pour tout l’archipel en collaboration avec le secteur privé tant local qu’international ;

9.         Demande par ailleurs à l’État partie de soumettre au Centre du patrimoine mondial, d’ici le 1er février 2015, un rapport sur les progrès accomplis dans l’amélioration de la gestion du bien et dans le traitement des principaux problèmes et perspectives de conservation, pour examen par le Comité du patrimoine mondial à sa 39e session en 2015.

Documents
PDF Document original de la décision
Contexte de la décision
PDF WHC-13/37.COM/7B.Add
Thèmes : Conservation, Rapports
Etats Parties : Yémen
Session : 37COM