English Français
Aidez maintenant !

Décisions du Comité

29 COM 8B.13

Propositions d'inscription de biens naturels sur la Liste du patrimoine mondial (Parc national de Coiba et sa zone spéciale de protection marine)

Le Comité du patrimoine mondial,

1. Ayant examiné les documents WHC-05/29.COM/8B, WHC-05/29.COM/8B.Add 2 et WHC-05/29.COM/INF.8B.2,

2. Rappelant sa décision 28 COM 14B.10 adoptée à sa 28e session (Suzhou, 2004),

3. Félicite l'État partie de Panama et les ONG qui soutiennent les efforts de conservation du Parc national de Coiba pour leur excellente réponse aux questions clés soulevées par le Comité à sa 28e session (Suzhou, 2004), en particulier pour ce qui concerne l'adoption de la loi nationale No 44 qui établit le Parc national de Coiba et sa Zone spéciale de protection marine.

4. Inscrit le Parc national de Coiba et sa zone spéciale de protection marine (Panama) sur la Liste du patrimoine mondial, au titre des critères (ii) et (iv)

Critère (ii) : Malgré le bref temps d'isolement des îles du Golfe de Chiriquí à l'échelle de l'évolution, de nouvelles espèces se forment, ce que l'on peut constater dans le niveau d'endémisme signalé pour de nombreux groupes (mammifères, oiseaux, plantes) qui font du bien proposé un laboratoire naturel exceptionnel pour la recherche scientifique. En outre, les récifs du Pacifique oriental tels que ceux qui se trouvent dans le bien proposé, se caractérisent par des interactions biologiques complexes entre leurs habitants et fournissent un lien écologique clé dans le Pacifique oriental tropical pour le transit et la survie de nombreux poissons pélagiques ainsi que de mammifères marins.

Critère (iv) : les forêts de l'île de Coiba possèdent une grande diversité d'oiseaux, de mammifères et de plantes endémiques. L'île de Coiba sert aussi de dernier refuge pour plusieurs espèces menacées qui ont pratiquement disparu du reste du Panama telles que la harpie huppée et l'ara rouge. En outre, les écosystèmes marins du bien proposé sont les conservatoires d'une biodiversité extraordinaire, conditionnée par l'aptitude du Golfe de Chiriquí à servir de tampon contre les extrêmes de température associés au phénomène d'oscillation australe/El Niño. Le bien proposé comprend 760 espèces de poissons marins, 33 espèces de requins et 20 espèces de cétacés. Les îles du bien proposé sont le seul groupe d'îles côtières du Pacifique oriental tropical qui possèdent des populations importantes de poissons transpacifiques, à savoir d'espèces de l'Indo-Pacifique qui se sont établies dans le Pacifique oriental.

5. Demande à l'État partie d'envisager la possibilité d'accélérer la préparation, l'adoption et l'application ultérieure du plan de gestion révisé pour le bien et de contrôler soigneusement la gestion de la pêche et en faire le suivi. L'État partie pourrait envisager de demander une assistance internationale au titre du Fonds du patrimoine mondial pour soutenir la réalisation efficace de cette tâche importante ;

6. Demande également à l'État partie de confirmer, dès que possible, le nom du bien au Centre du patrimoine mondial.

Thèmes : Inscriptions sur la Liste du patrimoine mondial
Point focal : LAC
Etats Parties : Panama
Session : 29COM