English Français
Aidez maintenant !

Décisions du Comité

36 COM 7B.35

Zone de conservation de Ngorongoro (République-Unie de Tanzanie) (C/N 39)

Le Comité du patrimoine mondial,

1.  Ayant examiné le document WHC-12/36.COM/7B.Add,

2.  Rappelant la décision 35 COM 7B.36 adoptée lors de sa 35e session (UNESCO, 2011),

3.  Accueille favorablement les progrès accomplis par l’État partie dans la prise en compte des recommandations des missions de 2007 et 2008 et 2011, en particulier concernant la gestion du tourisme, le contrôle des espèces envahissantes, le contrôle du braconnage et la stratégie du pastoralisme ;

4.  Prie instamment l’État partie de finaliser le Protocole d’accord et de garantir les ressources nécessaires pour disposer d’un département culturel pleinement opérationnel dans le cadre de la structure du gestion du bien afin de mettre en œuvre les recommandations concernant la cartographie, la conservation et la gestion des éléments culturels ;

5.  Prend note des conclusions de la mission de suivi réactif de 2012 et prie instamment l’État partie de mettre en œuvre ses recommandations, en accordant une attention particulière aux points suivants :

a) convoquer une réunion du comité technique international pour examiner les rapports de la réouverture partielle des gisements comprenant les empreintes de pas de Laetoli et identifier des mesures pour leur gestion et leur conservation durable,

b) évelopper le volet culturel de la stratégie touristique,

c) continuer d’explorer diverses solutions pour traiter les pressions découlant des activités pastorales en progression, entre autres, l’amélioration de la qualité du bétail et l’amélioration des conditions de vie à l’extérieur du bien,

d)  organiser un atelier participatif impliquant les Masaï afin de traiter les inquiétudes concernant la gestion du bien et les conséquences découlant de l’inscription sur la Liste du patrimoine mondial,

e)  développer une stratégie claire pour la totalité de l’écosystème du Serengeti en collaboration avec le parc national du Serengeti, bien du patrimoine mondial, et d’autres agences, mener les Evaluations d’impact sur l’environnement (EIE) et sur le patrimoine et les soumettre au Centre du patrimoine mondial et aux Organisations consultatives, conformément au paragraphe 172 des Orientations, pour examen avant mise en œuvre,

f)   conserver la vigilance la plus stricte pour traiter les menaces découlant des espèces allogènes envahissantes et du braconnage,

g) développer et mettre en œuvre un plan de suivi global pour le bien en utilisant des repères et des indicateurs pour évaluer l’impact des interventions de gestion et l’état de conservation du bien ;

6.   Encourage l’État partie à garantir que les documents techniques et réglementaires (y compris les EIE), qui permettent la gestion du bien soient effectivement soumis au Centre du patrimoine mondial pour examen par les Organisations consultatives, de préférence sous la forme de projets, de manière que tout changement recommandé puisse être incorporé et finalisé ;

7.   Demande à l’État partie de soumettre au Centre du patrimoine mondial, d’ici le 1er février 2014, un rapport détaillé sur l’état de conservation du bien, y compris les progrès réalisés pour la mise en œuvre de ce qui précède et sur les recommandations de la mission 2012, pour examen par le Comité du patrimoine mondial à sa 38e session en 2014.

Documents
PDF Document original de la décision
Contexte de la décision
PDF WHC-12/36.COM/7B.Add
Thèmes : Conservation
Session : 36COM