English Français
Aidez maintenant !

Décisions du Comité

36 COM 7A.12

Parc national du Niokolo-Koba (Sénégal) (N 153)

Le Comité du patrimoine mondial,

1.   Ayant examiné le document WHC-12/36.COM/7A,

2.   Rappelant la décision 35 COM 7A.12, adoptée à sa 35e session (UNESCO, 2011),

3.   Exprime à nouveau sa préoccupation quant à la densité très préoccupante d'animaux sauvages présents sur le territoire du bien telle que relevée par les résultats de l'étude évoquée dans le rapport qui est le reflet d'une importante détérioration de la valeur universelle exceptionnelle du bien;

4.   Accueille avec satisfaction les actions entreprises par l'État partie afin d'établir un cadre de gestion du bien et de renforcer la coopération avec les communautés locales et autres acteurs locaux afin d'améliorer la conservation du bien;

5.   Exprime également sa préoccupation quant aux progrès très limités accomplis dans la mise en œuvre des mesures correctives, au regard du calendrier défini par le Comité du patrimoine mondial à sa 34e session (Brasilia, 2010);

6.   Demande à l'État partie d'intensifier ses efforts de mise en œuvre des mesures correctives afin de faire cesser le déclin de la biodiversité et de mettre en œuvre sans délai un plan d'action d'urgence visant à sauver les éléments encore existants de la valeur universelle exceptionnelle du bien susceptibles de permettre une éventuelle restauration du bien;

7.   Exprime sa satisfaction suite à la décision de l'État partie de fermer la carrière de basalte de Mansadala;

8.   Réitère sa demande auprès de l'État partie afin qu'il soumette une étude spécifique sur les impacts du projet de barrage de Sambangalou sur la valeur universelle exceptionnelle du bien, y compris sur la potentielle réduction des forêts galeries et des forêts de palmiers, des guets pour la faune sauvage et de l'alimentation en eau des bassins d'inondation et des étangs présents sur le territoire du bien, conformément au paragraphe 172 des Orientations, avant toute prise de décision;

9.   Demande également à l'État partie de remettre au Comité du patrimoine mondial, d’ici le 1er février 2013, un rapport actualisé sur l'état de conservation du bien, y compris sur les progrès accomplis dans la mise en œuvre des sept mesures correctives et des autres points ci-dessus évoqués, pour examen par le Comité du patrimoine mondial à sa 37e session en 2013;

10.   Décide de maintenir le Parc national du Niokolo-Koba (Sénégal) sur la Liste du patrimoine mondial en péril. 

Documents
PDF Document original de la décision
Contexte de la décision
PDF WHC-12/36.COM/7A
Thèmes : Conservation, Liste du patrimoine mondial en péril
Etats Parties : Sénégal
Session : 36COM