jump to the content

Décisions du Comité

36 COM 7A.6

Parc national de Garamba (République démocratique du Congo) (N 136)

Le Comité du patrimoine mondial,

1.         Ayant examiné le document WHC-12/36.COM/7A,

2.        Rappelant la décision 35 COM 7A.6, adoptée lors de sa 35e session (UNESCO, 2011),

3.        Note avec satisfaction les progrès dans la mise en œuvre des mesures correctives mais demande à l’Etat partie de fournir un rapport plus détaillé et quantitatif afin de permettre au Comité d’évaluer les avancés rapportées ;

4.        Regrette que la persistance de poches de groupes armées continue à rendre difficile la gestion du bien et surtout les efforts de lutte anti-braconnage, et que le manque de matériel d’ordonnancement  continue à entrainer des risques importants pour les gardes lors des patrouilles ;

5.        Rappelle les engagements pris par le Gouvernement congolais dans la Déclaration de Kinshasa de janvier 2011, notamment sur le renforcement des capacités opérationnels de l’ICCN, et demande également la mise à disposition du matériel d’ordonnancement pour les activités de surveillance ;

6.        Réitère son inquiétude concernant l’extinction probable du rhinocéros blanc du Nord en République démocratique du Congo (RDC), et considère que, sauf s’il y a des preuves que la sous-espèce survit encore en RDC, l’Etat partie devrait envisager d’autres options pour la conservation des animaux restants au Kenya en consultation avec le Groupe des Spécialistes des Rhinocéros d’Afrique de la Commission de Sauvegarde des Espèces de l’UICN, en vue d’une possible réintroduction future de la sous-espèce au sein du bien, croisée ou non avec le rhinocéros blanc du Sud ;

7.        Demande en outre à l’Etat partie de continuer ses efforts pour mettre en œuvre les mesures correctives afin de réhabiliter la valeur universelle exceptionnelle  du bien ;

8.        Prie instamment l’Etat partie de réaliser le plus vite possible un recensement des populations de grands mammifères afin de quantifier l’impact des mesures correctives sur la réhabilitation de la valeur universelle exceptionnelle  et demande par ailleurs à l’Etat partie, sur la base des résultats, et en consultation avec le Centre du patrimoine mondial et les Organisations consultatives, de finaliser l’état de conservation souhaité en vue du retrait du bien de la Liste du patrimoine mondial en péril et d’actualiser le calendrier requis, pour examen par le Comité du patrimoine mondial à sa 37e session en 2013 ;

9.        Demande enfin à l’Etat partie de soumette au Centre du patrimoine mondial, d’ici le 1er février 2013, un rapport détaillé sur l’état de conservation du bien, y compris une actualisation des progrès réalisés dans la mise en œuvre des mesures correctives, pour examen par le Comité du patrimoine mondial à sa 37e session en 2013 ;

10.      Décide de poursuivre l’application du Mécanisme de suivi renforcé du bien ;

11.      Décide également de maintenir le parc national de Garamba (République démocratique du Congo) sur la Liste du patrimoine mondial en péril. 

Thèmes : Conservation, Liste du patrimoine mondial en péril, Mécanisme de suivi renforcé
Session : 36COM