jump to the content

Décisions du Comité

35 COM 7A.17

Tombes des rois du Buganda à Kasubi (Ouganda) (C 1022)

Le Comité du patrimoine mondial,

1. Ayant examiné le document WHC-11/35.COM/7A.Add,

2. Rappelant la décision 34 COM 7B.53, adoptée à sa 34e session (Brasilia, 2010),

3. Accueille avec satisfaction la stratégie de reconstruction révisée comme base de la reconstruction du Muzibu Azaala Mpanga, reconnaît les efforts collaboratifs qui ont permis de l'élaborer, et considère que la stratégie devrait inclure les résultats d'un projet de recherche visant à réunir une documentation sur les pratiques de construction traditionnelles des autres tombes ganda qui documentera les plans détaillés ;

4. Demande à l'État partie de soumettre au Centre du patrimoine mondial pour examen par les Organisations consultatives avant que les travaux ne commencent les détails du plan de prévention contre les incendies pour l'ensemble du bien ainsi que les dessins de reconstruction définitifs pour le Muzibu Azaala Mpanga ;

5. Considère également que, suivant l'examen du plan de prévention contre les incendies par les Organisations consultatives, les travaux peuvent commencer avec des mesures de déblaiement du site et d'urgence pour protéger le bien, y compris l'installation de protection contre les incendies ;

6. Accueille également avec satisfaction le regain d'intérêt pour la connaissance et les compétences traditionnelles afférentes à la construction des édifices et note le rôle crucial joué par les maîtres artisans dans le projet de reconstruction;

7. Note également le piètre état de conservation de l'ensemble du bien et prie l'État partie d'élaborer très rapidement un plan directeur général pour le bien afin de traiter les menaces qui pèsent sur l'intégrité et l'authenticité dues à l'empiètement et aux altérations des édifices traditionnels, et de soumettre ce plan au Centre du patrimoine mondial, pour examen par les Organisations consultatives ;

8. Note par ailleurs la décision du royaume du Baganda d'abandonner les projets de développement de 16 hectares du bien, ce qui aurait pu avoir un impact irréversible sur la valeur universelle exceptionnelle du bien, et prie également l'État partie de mettre en place de solides mécanismes de protection pour le bien dans son ensemble afin de garantir que les terres agricoles ne fassent pas l'objet de développement ;

9. Adopte l'État de conservation souhaité suivant en vue du retrait du bien de la Liste du patrimoine mondial en péril :

a) achèvement de la reconstruction appropriée du Muzibu Azaala Mpanga, incluant un système de protection contre les incendies efficace et approprié et tenant compte des résultats d'une étude des pratiques de construction traditionnelles des autres tombes ganda et de la restauration des édifices afférents associées aux artisans ganda,

b) existence d'une stratégie de gestion des risques de catastrophes incluant l'installation d'un système de protection contre les incendies efficace pour l'ensemble du bien,

c) mise en place de mesures garantissant que la vitalité du bien est préservée grâce au transfert de connaissance aux futures générations,

d) conservation des attributs clés de l'ensemble du bien, y compris clôtures et arbres de bordure, et retrait des constructions inappropriées,

e) mise en place de structures de gestion pour veiller à ce que les gardiens et artisans aient des conditions de vie et de travail appropriées,

f) adoption d'un plan directeur général pour le bien ;

10. Adopte également les mesures correctives et le calendrier suivants, afin de restaurer l'intégrité et l'authenticité du bien, suite à la destruction du Muzibu Mzaala Mpanga, et satisfaire l'état de conservation souhaité:

a) initier un projet de recherche visant à documenter les matériaux et les techniques de construction traditionnels des édifices funéraires ganda,

b) reconstruire le Muzibu Mzaala Mpanga et pleinement documenter le processus, détaillant tous les matériaux et leurs sources ainsi que les cérémonies associées et mettre ce matériel à la disposition de tous - fin 2012,

c) préparer un plan directeur pour l'ensemble du bien pour le retrait par phase des constructions inappropriées, la restauration des autres édifices et le rétablissement des clôtures et arbres frontière - juin 2012,

d) mettre en œuvre le plan de gestion sur une période de deux ans,

e) améliorer le rôle et le profil des gardiens et artisans vis-à-vis de leur connaissance des pratiques traditionnelles - décembre 2011,

f) élaborer et mettre pleinement en œuvre une stratégie de gestion des risques de catastrophes,

g) élaborer une stratégie de renforcement des capacités ;

11. Demande également à l'État partie d'inviter une mission de suivi réactif conjointe Centre du patrimoine mondial/ICOMOS/ICCROM pour évaluer les progrès accomplis dans le projet de restauration et dans la mise en œuvre de toutes les mesures correctives ;

12. Demande en outre à l'État partie de soumettre au Centre du patrimoine mondial, d'ici le 1er février 2012, un rapport actualisé sur le projet de reconstruction et les points susmentionnés, pour examen par le Comité du patrimoine mondial à sa 36e session en 2012;

13. Décide de maintenir les Tombes des rois du Buganda à Kasubi (Ouganda) sur la Liste du patrimoine mondial en péril.

Documents
PDF Document original de la décision
Contexte de la décision
PDF WHC-11/35.COM/7A.Add
Thèmes : Conservation, Liste du patrimoine mondial en péril
Etats Parties : Ouganda
Session : 35COM