English Français
Aidez maintenant !

Décisions du Comité

34 COM 7B.22

Lac Baïkal (Fédération de Russie) (N 754)

Le Comité du patrimoine mondial,

1. Ayant examiné le document WHC-10/34.COM/7B.Add,

2. Rappelant la décision 33 COM 7B.28, adoptée à sa 33e session (Séville, 2009),

3. Note avec une grande inquiétude la récente réouverture de l'usine de pâte à papier de Baïkalsk sans circuit d'eau fermé ainsi que la pollution continue provenant de la rivière Selenga, et considère que le déversement d'eaux usées émanant de l'usine, dont la quantité de polluants excède les concentrations maximales déterminées par l'Etat partie, et de la rivière Selenga pourrait avoir un impact sur la valeur universelle exceptionnelle du lac Baïkal ;

4. Prend note des informations communiquées par l'Etat partie:

a) sur l'établissement du Programme cible fédéral «Protection du lac Baïkal et développement socio-économique du Territoire naturel du Baïkal», qui comporte en particulier des activités sur l'utilisation et le recyclage des déchets ayant été accumulés pendant plus de cinquante ans, ainsi que sur la restauration des terres,

b) sur l'intention de l'Etat partie de transférer la production de pulpe blanchie de haute qualité dans une autre usine en dehors de la région du Baïkal,

c) sur l'intention de l'Etat partie de déterminer une période de 30 mois pour que l'usine de pâte à papier de Baïkalsk se penche sur la question du traitement des déchets et trouve une solution principale au fonctionnement de l'usine ;

5. Prie l'Etat partie d'envisager immédiatement divers scénarios d'atténuation des effets de l'usine, notamment le développement et la mise en œuvre rapides d'un circuit d'eau fermé ;

6. Encourage l'Etat partie à élaborer et mettre en œuvre une stratégie à long terme de moyens de subsistance alternatifs pour la ville de Baïkalsk, et note que le lac Baïkal a le potentiel considérable de développer le tourisme durable et autres activités basées sur ses valeurs naturelles et culturelles ;

7. Réitère sa demande de garantir un suivi à long terme de la population de phoques et de mettre un terme aux constructions illégales sur les rives du lac ;

8. Demande à l'Etat partie de clarifier l'étendue du projet de marina sur le territoire de la République de Bouriatie et de soumettre son évaluation d'impact environnemental au Centre du patrimoine mondial avant d'accorder une autorisation au projet, conformément au paragraphe 172 des Orientations ;

9. Invite le Directeur du Centre du patrimoine mondial de l'UNESCO à organiser une réunion avec les autorités russes et les parties prenantes concernées, en coopération avec l'UICN, pour identifier la manière dont peuvent être traités les impacts de l'usine de pâte à papier de Baïkalsk, récemment rouverte, sur la valeur universelle exceptionnelle du bien ;

10. Demande également à l'Etat partie de soumettre au Centre du patrimoine mondial, d'ici le 1er février 2011, un rapport sur l'Etat de conservation du bien, et en particulier les progrès accomplis pour prévenir le déversement d'eaux usées non traitées dans le lac Baïkal, traiter le taux de pollution constamment élevé de la rivière Selenga, développer une stratégie de tourisme globale pour le bien, suivre la population de phoques du Baïkal et surveiller les impacts du changement climatique sur le bien, pour examen par le Comité du patrimoine mondial à sa 35e session en 2011.

Documents
PDF Document original de la décision
Contexte de la décision
PDF WHC-10/34.COM/7B.Add
Thèmes : Conservation
Etats Parties : Fédération de Russie
Biens : Lac Baïkal
Session : 34COM