English Français
Aidez maintenant !

Décisions du Comité

34 COM 7B.3

Réserve de gibier de Selous (République-Unie de Tanzanie) (N 199)

Le Comité du patrimoine mondial,

1. Ayant examiné le document WHC-10/34.COM/7B,

2. Rappelant la décision 33 COM 7B.8, adoptée à sa 33e session (Séville, 2009),

3. Exprime sa vive préoccupation quant aux résultats de l'étude de 2009 sur la population d'éléphants, qui montre un déclin de celle-ci, dans l'écosystème Selous-Mikumi, de 44% entre 2006 et 2009 et une augmentation de la proportion des éléphants abattus illégalement ;

4. Prie instamment l'Etat partie de prendre des mesures immédiates et décisives afin de faire cesser cette augmentation du braconnage des éléphants et des autres espèces de faune sauvage qui risque grandement de dégrader la valeur universelle exceptionnelle du bien ;

5. Exprime également sa plus vive préoccupation quant à l'allègement de la protection légale du bien résultant de la Loi sur la faune sauvage de 2009 qui autorise la prospection et l'exploitation minières, pétrolières, gazières et d'uranium sur le territoire de la réserve de gibier et rappelle que toute décision visant à entreprendre une prospection pétrolière sur le territoire du bien constituerait un cas flagrant d'inscription de la Réserve de gibier de Selous sur la Liste du patrimoine mondial en péril ;

6. Prie également instamment l'Etat partie de promulguer une législation spécifique visant à interdire la prospection et l'exploitation pétrolières, gazières et d'uranium sur le territoire de la Réserve de gibier de Selous, sur la base de son statut de bien du patrimoine mondial ;

7. Réitère sa demande auprès de l'Etat partie afin qu'il informe le Centre du patrimoine mondial de tout projet d'activité sur le territoire et aux alentours du bien qui pourrait avoir un impact sur sa valeur universelle exceptionnelle, y compris des projets de barrage et d'exploitation minière, et qu'il soumette une Évaluation d'impact environnemental avant de prendre toute décision sur ces projets ;

8. Accueille avec satisfaction la décision de l'Etat partie de créer une Autorité autonome de la faune sauvage et de restaurer le mécanisme d'accumulation des recettes qui devrait, d'ici un certain temps, améliorer considérablement les ressources humaines et financières du bien ;

9. Prie par ailleurs instamment l'Etat partie de poursuivre la mise en œuvre des recommandations des missions de suivi de 2007 et 2008, telles que détaillées dans la décision 33 COM 7B.8 ;

10. Accueille également avec satisfaction l'intention de l'Etat partie de convoquer un atelier sur la mise en œuvre des recommandations des missions de suivi de 2007 et 2008 et demande à l'Etat partie de profiter de cette opportunité pour garantir la mise en œuvre d'une série complète et efficace d'actions, dont l'aide à l'élaboration d'un programme anti braconnage, en collaboration avec les ONG locales et internationales et d'autres intervenants ;

11. Demande également à l'Etat partie de soumettre au Centre du patrimoine mondial, d'ici le 1er février 2011, un rapport détaillé sur l'Etat de conservation du bien, faisant Etat des progrès accomplis dans la lutte contre le braconnage et dans la mise en œuvre des recommandations des missions de suivi de 2007 et 2008, de l'Etat d'avancement des évaluations d'impact des projets de barrages de Kidunda et des Gorges Stieglers ainsi que du statut de la protection légale du bien, pour examen par le Comité du patrimoine mondial à sa 35e session en 2011.

Documents
PDF Document original de la décision
Contexte de la décision
PDF WHC-10/34.COM/7B
Thèmes : Conservation
Session : 34COM