jump to the content

Décisions du Comité

CONF 004 VIII.21-24

Biens mixtes et paysages ruraux

21. Le Rapporteur, M. Chabason, a soulevé la question des biens mixtes, à la fois culturels et naturels, et notamment des paysages ruraux qui offrent "de remarquables fusions d'éléments naturels et culturels" et répondent ainsi au critère (iii) applicable aux biens naturels. M. Chabason a cité, en ce qui concerne ces biens, des problèmes de trois ordres. Le premier problème est celui de l'identification des paysages d'une harmonie et d'une beauté exceptionnelles créés par la main de l'homme, à l'instar des rizières en terrasses de l'Asie du Sud-Est, des cultures en terrasses du bassin méditerranéen ou de certaines zones de. vignobles en Europe. A cet égard, il faudrait élargir le critère (iii) pour faciliter l'identification de ces, biens. La seconde question tient à l'évolution (équilibre, transformation, régression) de ces paysages vivants, qui est similaire à celle des villes historiques. Le troisième problème concerne l'intégrité de tels paysages, qui sont rarement protégés officiellement au plan national et ne peuvent conserver leurs caractéristiques qu'au prix d'un effort concerté de la part des différents propriétaires fonciers et exploitants.

22. Enfin, M. Chabason a estimé que les Orientations devant guider la mise en œuvre de la Convention ne fournissaient pas aux Etats parties suffisamment d'indications au sujet de ces biens "mixtes" et a suggéré que, lors de la prochaine session du Bureau, l'ICOMOS et l'UICN convoquent un groupe d'experts, comprenant notamment des géographes, qui soit chargé d'élaborer un cadre de travail permettant d'identifier ces biens et d'en proposer l'inscription.

23. Les représentants de plusieurs Etats membres du Comité ont souscrit à l'analyse de M. Chabason et à ses propositions. La représentante de l'Italie, en particulier, a mentionné la difficulté de préserver les pratiques agricoles traditionnelles dans le paysage où s'inscrit un monument culturel donné. Elle a aussi évoqué la première Conférence mondiale sur les parcs culturels organisée par le Service des Parcs nationaux des Etats-Unis à Mesa Verde du 16 au 21 septembre 1984, lors de laquelle la question de la définition du "parc culturel" avait donné lieu à un long débat.

24. M. Batisse a rappelé que, dans l'esprit de la Convention du patrimoine mondial, le patrimoine culturel et le patrimoine naturel se situaient sur un pied d'égalité. Par conséquent, il fallait éviter la polarisation entre "culture" et "nature" à laquelle on avait peut-être eu tendance à procéder jusque là, les Etats parties ayant commencé par proposer l'inscription de biens qui répondaient clairement aux critères applicables soit aux biens culturels, soit aux biens naturels. A cet égard, le représentant de l'ICOMOS a souligné l'influence exercée par l'environnement naturel sur les cultures qui ont édifié des monuments méritant de faire partie du patrimoine mondial. A son avis, cependant, le rôle de la Convention n'était pas de "fixer" de tels paysages mais de préserver leur harmonie et leur stabilité dans un cadre dynamique évolutif. Le représentant de l'UICN a rappelé que l'un des huit types d'"aire protégée" reconnus par cette organisation était le "paysage protégé", lequel comprenait par exemple les parcs nationaux du Royaume-Uni, composés essentiellement de paysages façonnés et entretenus par l'homme. Il fallait toutefois veiller, lors de l'identification de tels paysages, à ne proposer l'inscription que de biens présentant une valeur universelle exceptionnelle. L'UICN examinerait la question des biens du patrimoine mondial "mixtes" à l'Assemblée générale de l'UICN qui se tiendrait à Madrid du 2 au 14 novembre 1984. En conséquence, le Comité a prié l'UICN de s'entendre avec l'ICOMOS et la Fédération internationale des architectes paysagistes (FIAP)pour élaborer des directives destinées à guider l'identification et la proposition d'inscription des biens mixtes culturels et naturels ou des paysages ruraux, qui seront soumises au Bureau et au Comité à leurs prochaines sessions.

 

Thèmes : Inscriptions sur la Liste du patrimoine mondial, Orientations
Session : 08COM