jump to the content

Décisions du Comité

CONF 003 IX

SOC : Zone de conservation de Ngorongoro (Rép. de Tanzanie)

Zone de conservation de Ngorongoro (Rép. de Tanzanie)

Le Comité a rappelé qu'à sa dernière session il avait exprimé sa sérieuse préoccupation devant la nouvelle politique du Gouvernement tanzanien d'ouvrir la Zone de conservation à l'agriculture. Le Comité a été informé que malgré l'avancée continuelle des cultures, il semblait qu'il y ait un certain contrôle pour en empêcher une expansion au hasard. Néanmoins, le Comité s'est inquiété que le développement de l'agriculture fait disparaître les pâturages traditionnels des Masaï qui, ne pouvant plus assurer leurs besoins alimentaires, sont obligés de défricher les terres pour pratiquer une agriculture de subsistance. La Zone de conservation est la plus rentable des entreprises publiques de Tanzanie; elle rapporte environ 4,5 millions de dollars EU par an, dont les populations locales ne touchent actuellement qu'une faible part.

Malgré les sujets d'inquiétude mentionnés plus haut, le Comité a été satisfait de noter que les gestionnaires de la Zone de conservation ainsi que son conseil de direction cherchaient activement à résoudre les problèmes et coopéraient avec l'UICN à la préparation d'un plan de gestion. Le Comité a demandé au Centre d'écrire aux autorités tanzaniennes pour leur rappeler l'importance internationale de cette Zone et son intérêt, et les encourager à prendre des mesures d'urgence, notamment un partage des revenus du tourisme, ce qui permettrait d'assurer la conservation des ressources naturelles et le bien-être des Masaï et réduirait la nécessité de cultiver les terres à l'intérieur de la Zone de conservation. Le Comité a demandé à l'UICN de préparer - en coopération avec son Bureau régional à Nairobi - un rapport de suivi sur l'état de conservation de la Zone de conservation pour sa prochaine session en 1995.