jump to the content

Décisions du Comité

30 COM 8B.50

Propositions d'inscription de biens sur la Liste du patrimoine mondial (Paysage minier des Cornouailles et de l'ouest du Devon)

Le Comité du patrimoine mondial,

1. Ayant examiné les documents WHC-06/30.COM/8B et WHC-06/30.COM/INF.8B.1,

2. Inscrit le Paysage minier des Cornouailles et de l'ouest du Devon, Royaume-Uni, sur la Liste du patrimoine mondial, sur la base des critères (ii), (iii) et (iv) :

Critère (ii) : L'essor d'une activité minière industrialisée en Cornouailles et dans l'ouest du Devon entre 1700 et 1914, et plus particulièrement l'usage novateur de la pompe à eaux d'exhaure, a conduit à l'évolution d'une société industrialisée, qui s'est manifestée dans la transformation du paysage par la création de nouvelles villes et de nouveaux villages, de petites propriétés, de chemins de fer, de canaux, de docks et de ports, avec un impact profond sur l'expansion de l'industrialisation au Royaume-Uni, puis sur l'activité minière industrialisée dans le monde entier.

Critère (iii) : L'étendue et la portée des vestiges des mines de cuivre et d'étain et de la transformation associée des paysages urbains et ruraux, y compris aujourd'hui les communautés de plantes caractéristiques des terrils et des zones estuariennes, représentent un témoignage vivant et lisible du succès de l'activité minière industrialisée en Cornouailles et dans l'ouest du Devon, quand la région dominait la production mondiale de cuivre, d'étain et d'arsenic.

Critère (iv) : Le paysage minier des Cornouailles et de l'ouest du Devon, et particulièrement ses bâtiments des machines et ses pompes à eaux d'exhaure caractéristiques, en tant qu'ensemble technologique au sein d'un paysage, illustre l'importante contribution de la région à la révolution industrielle et aux changements formateurs des pratiques minières dans le monde.

3. Prend note de la déclaration de l'État partie précisant que, selon le paragraphe 106 des Orientations (2005), une zone tampon supplémentaire n'est pas nécessaire en raison du mécanisme général de conservation qui va protéger le paysage minier des  Cornouailles et de l'ouest du Devon d'aménagements à long terme susceptibles de porter atteinte à son intégrité et à sa valeur;

4. Demande que les propositions éventuelles de réouverture des mines dans les zones proposées pour inscription, soient transmises pour examen et débat au Comité du patrimoine mondial ;

5. Demande également que les valeurs naturelles du paysage culturel soient entièrement intégrées à la future gestion du site, de façon à démontrer le lien entre la biodiversité et la protection du paysage, et aussi que des politiques soient élaborées en faveur de la biodiversité, de la protection des paysages naturels, du contrôle de la pollution et en vue de la protection d'habitats et de communautés de plantes caractéristiques associées à l'exploitation minière.

Thèmes : Inscriptions sur la Liste du patrimoine mondial
Session : 30COM