Cette conférence s'est tenue à Rome 3-5 décembre 2008. Les conclusions présentées ci-dessous sont le résultat des contributions de l'ICCROM, l'UNESCO-WHC, l'ONU et l'OMC, HERITY INTERNATIONAL.

Les Conclusions de la première Conférence HERITY (5-9 décembre, 2006) ont souligné que « du point de vue de la culture, il n'existe aucun Pays pauvre dans le Monde: chaque territoire peut se prévaloir d'un Patrimoine d'une importante et inestimable valeur. Ce Patrimoine constitue la mémoire collective de l'humanité. En tant que ressource non renouvelable, le Patrimoine Culturel devrait être géré selon des principes de Qualité, assurant sa préservation dans le contexte du développement durable ». Pour ce faire, de nouveaux systèmes de classification et de sensibilisation du public devraient être adoptés dans les musées, monuments, sites, bibliothèques et archives afin d'être perçus dans une perspective mondiale. Faire comprendre à tous la valeur et l'importance de la conservation du Patrimoine Culturel à travers la communication et les services offerts, signifie s'assurer l'aide d'un puissant allié, le visiteur, qui soutiendra les efforts déployés par les spécialistes de la conservation-restauration de notre héritage commun. Le tourisme responsable peut fortement y contribuer.

Aussi, la valeur accordée aux biens peut-elle être définie comme suit:

  1. Le Patrimoine Culturel peut être perçu de différentes manières en termes de valeur selon qu'il s'agit de résidents, de touristes ou d'autres dépositaires. Ces différentes perceptions constituent une richesse collective et une chance de mieux comprendre les expériences passées lors de l'élaboration des stratégies pour l'avenir. En ce sens, il nous permet d'améliorer la qualité de la vie ;
  2. Il ne s'agit pas uniquement de signaler une valeur exceptionnelle d'autres caractéristiques peuvent être mises en évidence qui permettent d'envisager comme « uniques » des lieux plus communs et des restes des activités humaines au vu de l'expérience particulière qu'on peut vivre en les visitant. En fin de compte, une la valeur ne peut être attribuée au Patrimoine Culturel que s'il est possible de comprendre le(s) message(s) qu'il véhicule de manière claire, complète et pertinente;
  3. La valeur du Patrimoine Culturel peut être mesurée et décrite au public. Des systèmes compréhensibles et familiaux aux personnes qui vivent et voyagent dans le monde, devraient être adoptés tout en impliquant les gens à comprendre et à préserver la valeur du Patrimoine Culturel. En conséquence, la transmission de sa/ses signification(s) devrait être considérée comme la responsabilité de tous;
  4. Saisir la valeur du Patrimoine Culturel contribue à la compréhension mutuelle entre les peuples et les cultures ainsi qu'au succès en termes de développement économique et social, en particulier à travers le tourisme et les activités afférentes. C'est pourquoi il y a lieu de soutenir la mise en œuvre de systèmes adéquats de description et de diffusion tant dans les pays développés, ou émergents que dans les pays les moins avancés, et ce, même en temps de crise.