Les actes de la session spéciale « patrimoines et développement : la diversité comme alternative », qui s'est tenue le 18 décembre 2009 dans le cadre du Sommet Africités V à Marrakech, viennent de paraître.

Organisée par l'UNESCO, avec le soutien de la Convention France-UNESCO et en collaboration avec l'Association internationale des maires francophones (AIMF), la session a été introduite par M. Jean-Pierre Elong M'Bassi, secrétaire général de Cités et Gouvernements Unis locaux d'Afrique (CGLUA).

Les deux tables rondes animées par Alain Godonou, Directeur de la Division des objets culturels et du patrimoine immatériel, et par Lazare Eloundou, chef de l'Unité Afrique au Centre du patrimoine mondial, ont permis d'aborder la nécessité de la mise en place de nouveaux modèles de développement inspirés par la diversité culturelle, ainsi que de rendre compte du travail engagé depuis 2003 par l'UNESCO en faveur des collectivités locales africaines, notamment sur la thématique « patrimoine et développement local».

Les actes recueillent les interventions des participants et présentent une synthèse des débats ainsi que les recommandations finales.