Chaque année, le 18 Avril, l'ICOMOS célèbre la "Journée internationale des monuments et des sites», dont la création a été approuvée par la 22e Conférence générale de l'UNESCO en 1983.

L'ICOMOS souhaite dédier l'édition 2016 de la Journée internationale des monuments et des sites au patrimoine du sport ; étant donné que les pratiques sportives se sont développées depuis l'origine de l'humanité et ont laissé des témoignages de la diversité des équipements et des infrastructures liés à leurs pratiques, beaucoup étant , de plus, porteurs de valeurs en raison de leur rapport avec le développement de l'architecture, de l'art et des techniques.

Consacrer le 18 Avril 2016 au patrimoine sportif est l'occasion de célébrer le rôle du sport comme partie intégrante du patrimoine culturel immatériel et comme un symbole de la diversité culturelle de nos sociétés.

La Charte internationale de l’éducation physique, de l’activité physique et du sport de l’UNESCO, révisée en Novembre 2015, rappelle que les jeux, danses et sports traditionnels et autochtones, ainsi que leurs formes modernes et nouvelles, sont l’expression de la richesse du patrimoine culturel mondial et doivent être protégés et promus.

Les pratiques sportives ont conduit à la création d'installations et d'espaces spécifiques, dont beaucoup ont une valeur exceptionnelle et ont été reconnus et protégés dans le cadre de la Liste du patrimoine mondial. Parmi ces installations inscrites sur la liste du patrimoine mondial se trouvent, par exemple, les vestiges de toutes les installations sportives bâties pour les Jeux Olympiques, appartenant au site archéologique d’Olympie, où les jeux se tenaient tous les quatre ans à partir de 776 av. J.-C.

A cette occasion, la Directrice du Centre du patrimoine mondial souhaite se joindre à l'ICOMOS pour encourager les activités liées au patrimoine du sport, afin de sensibiliser et de mieux faire comprendre la valeur de ce patrimoine, elle réitère également ses appels à tous les acteurs de la protection des monuments et des sites à travailler ensemble, en particulier sur la préservation et la conservation des sites menacés du patrimoine mondial.