English Français

Cours-ateliers de formation aux nouvelles techniques de gestion du patrimoine culturel pour les pays andins (Bolivie (État plurinational de), Colombie, Équateur, Pérou, Venezuela (République bolivarienne du))

En 2000, l’État colombien proposait à l’Université nationale colombienne une Chaire UNESCO sur la gestion du patrimoine culturel établie à l’antenne de Manizales. Afin d’en célébrer l’inauguration, une série de cours-ateliers a été organisée du 18 au 28 juin 2000. Les cours, intitulés « Gestion culturelle des centres historiques face au concept de patrimoine intégré », accueillaient une trentaine de responsables du patrimoine municipal de cinq pays andins (Bolivie (État plurinational de), Colombie, Équateur, Pérou, Venezuela (République bolivarienne du)). Il s’agissait pour eux de s’initier aux nouvelles techniques de gestion culturelle et à la nouvelle conception de patrimoine « intégral », comprenant la mise en valeur des centres historiques, des monuments et des sites en parallèle avec la mise en valeur des expressions du patrimoine immatériel comme la musique, les traditions orales, les fêtes.

Le soutien de la Convention France-UNESCO a porté sur l’invitation et l’accueil d’un certain nombre de participants des cours-ateliers, et sur la publication des actes, sous le titre « Memorias Cátedra UNESCO : Gestión integral del patrimonio en centros históricos » (Mémoires Chaire UNESCO – Gestion intégrale du patrimoine dans les centres historiques).

À l’issue de la première session, il a été décidé de reconduire les cours-ateliers l’année suivante, en 2001. Deux experts universitaires français ont pu y assister dans le cadre de la Convention France-UNESCO.

Objectifs stratégiques
  • Communautés
Assistances
  • Formation