English Français

UNESCO/ Fonds en dépôt suisse Consolidation d’urgence des monuments de Djam

Suite à l’inscription du Minaret et vestiges archéologiques de Djam sur la Liste du patrimoine mondial et la Liste du patrimoine mondial en péril en 2002, le gouvernement suisse a décidé de financer généreusement la conservation du Minaret et de son site archéologique dans la région de Djam, qui étaient sérieusement endommagés faute d’entretien et suite à la guerre civile dans le pays.

L’UNESCO a réalisé différentes actions de sauvegarde dans le cadre d’une assistance d’urgence pour la restauration du site de Djam. La collaboration avec le Ministère afghan de l’information et de la culture dès le début du projet a permis de mener à bien les activités suivantes :

  • Évaluation de l’état de conservation et documentation du Minaret de Djam (2002) ;
  • Construction par le Ministère afghan de l’information et de la culture d’une nouvelle route et d’un pont pour faciliter l’accès au Minaret de Djam (2004) ;
  • Travail de maçonnerie à la base du Minaret (2005) ;
  • Mise en place d’une clôture de protection autour du site de Djam, afin d’empêcher pillage et vandalisme (2006) ;
  • Session de formation aux techniques de conservation dispensée par des experts internationaux aux experts afghans (2007).

Grâce à l’intervention rapide financée par le gouvernement suisse pour la conservation du Minaret et du site de Djam, la dégradation du site a pu être considérablement stabilisée.

En 2010, le Centre du patrimoine mondial a repris ses activités sur place, les premières engagées par l’UNESCO sur le site depuis 2006. Grâce à une mission de trois semaines sur le terrain entre avril et mai 2010 avec l’ONG locale afghane, l’Afghan Land Consulting Organization (ALCO) et le Ministère afghan de la culture et de l’information, le Centre du patrimoine mondial a réussi à effectuer un relevé topographique détaillé des vestiges archéologiques de Djam. Cette topographie va permettre au gouvernement afghan d’améliorer la protection du Minaret et des vestiges archéologiques de Djam dans le site du patrimoine mondial.

En plus de cette topographie, le suivi de l’inclinaison du Minaret de Djam et la formation des experts afghans ont été effectués avec succès. Une récente enquête sur le terrain va permettre de compléter la documentation du Minaret de Djam (y compris avec des documents en 3D), ainsi que l’évaluation des travaux de conservation à réaliser.

Le Centre du patrimoine mondial prévoit de préparer en 2010 une proposition pour la conservation à long terme, après évaluation complète de la conservation du Minaret de Djam et de son site. À cette fin, certaines activités, comme la formation des experts afghans, ont été programmées conjointement avec le Projet du fonds en dépôt italien auprès de l’UNESCO pour la « Consolidation du site de Djam et des monuments d’Hérat ».

Sites du patrimoine mondial