English Français

Les Tumulus (Awellos)

Date de soumission : 05/01/2015
Critères: (iii)(vi)
Catégorie : Culturel
Soumis par :
Ministère des affaires Musulmanes, de la Culture et des biens Waqfs
État, province ou région :
Ali-Sabieh (oued Douré), Tadjourah prés de la ville de Randa
Coordonnées N11 24 E42 82
Ref.: 5956
Avertissement

Les Listes indicatives des États parties sont publiées par le Centre du patrimoine mondial sur son site Internet et/ou dans les documents de travail afin de garantir la transparence et un accès aux informations et de faciliter l'harmonisation des Listes indicatives au niveau régional et sur le plan thématique.

Le contenu de chaque Liste indicative relève de la responsabilité exclusive de l'État partie concerné. La publication des Listes indicatives ne saurait être interprétée comme exprimant une prise de position de la part du Comité du patrimoine mondial, du Centre du patrimoine mondial ou du Secrétariat de l'UNESCO concernant le statut juridique d'un pays, d'un territoire, d'une ville, d'une zone ou de leurs frontières.

Les noms des biens figurent dans la langue dans laquelle les États parties les ont soumis.

Description

Les tumulus ou les Awellos en langue  locale « tas de pierres rassemblées par les ancêtres » sont des complexes funéraires anciens  qui remontent  à environ 3milles ans avant J-C. La majorité des tumulus se trouve prés de la ville de Randa dans la région de Tadjourah, de Dasbyo dans la région d’Ali-Sabieh plus particulièrement, et sont également répartis dans l’ensemble du territoire.

Ils constituent donc une part importante du patrimoine historique et archéologique de la république de Djibouti.

L’édification des tumulus obéissait au respect des rites funéraires propres aux populations de cette époque. En effet, selon  le statut social  de la personne inhumée, si celle-ci  était importante (ex : roi, chef coutumier, chef spirituel), il fallait l’inhumer dans un tumulus  imposant et orné de biens précieux (ses pierres précieuses, son sabre, ses biens matériels). Par contre, les personnes n’ayant pas un statut social élevé, avaient droit à des simples sépultures ordinaires.

On décèle deux formes de tumulus :

  1. Les tumulus qui ont une forme aplatie. Elles sont édifiées de façon plate et circulaire avec des pierres juxtaposées les unes à coté des autres. Leur originalité est le fait de contenir des stèles aux extrémités. Ces formes de tumulus se trouvent dans les régions des plaines.
  2. Les tumulus qui ont une forme pyramidale et demandent ainsi un nombre important  de pierres superposées les unes sur les autres. Ces formes de tumulus  se trouvent dans les régions montagneuses.

La construction d’un tumulus  est réalisée suivant le sexe de la personne qui devrait y être inhumée. Pour celui d’un homme, le tumulus  comprend deux stèles placées aux extrémités. Pour celui de la femme, en plus deux stèles, une troisième est placée au centre.

La taille des tumulus  s’élève de 2 à 3 m de hauteur et une trentaine de mètre de large. Ils  sont faits des pierres noires. Ce sont des  roches volcaniques issues de magma refroidi en contact avec l’air ou l’eau.

Ces tumulus qui donnent des informations historiques importantes sont menacés par les effets néfastes de pillage.

Justification de la Valeur Universelle Exceptionnelle

Critère (iii): De nombres importants de tumulus rependus pratiquement dans l’ensemble du territoire demeurent les traces exceptionnelles  d’une civilisation disparue.

La présence de tumulus,  complexes funéraires  édifiés de même forme ainsi que  le foisonnement  de tessons de céramiques sur les sites, attestent  d’une civilisation appelée « civilisation Asgoumhatiennes  du début du IIIe millénaire Av. JC ». Cette dernière tire son nom au site éponyme d’Asgoumhati (deux tombes fouillées).

Critère (vi): L’édification des tumulus était également liée à des rites funéraires aujourd’hui disparus. Il  présente une signification importante et  présente des traces exceptionnelles de la culture et de civilisation des peuples de cette époque.

Déclarations d’authenticité et/ou d’intégrité

Ces complexes funéraires,  les tumulus  se trouvent  dans  de  vastes espaces rocailleux. Ces différents tumulus restent intacts et gardent leurs formes initiales grâces à leur système ingénieux de construction en pierre noire. Ils représentent et protègent  également des vestiges archéologiques

Comparaison avec d’autres biens similaires

Les tumulus ou les Awellos peuvent être comparés  à ceux de Tanum  de la région du Bohuslan en Suède qui sont  des tumulus néolithiques.