English Français
Aidez maintenant !

Gare Chhatrapati Shivaji (anciennement gare Victoria)

Chhatrapati Shivaji Terminus (formerly Victoria Terminus)

The Chhatrapati Shivaji Terminus, formerly known as Victoria Terminus Station, in Mumbai, is an outstanding example of Victorian Gothic Revival architecture in India, blended with themes deriving from Indian traditional architecture. The building, designed by the British architect F. W. Stevens, became the symbol of Bombay as the ‘Gothic City’ and the major international mercantile port of India. The terminal was built over 10 years, starting in 1878, according to a High Victorian Gothic design based on late medieval Italian models. Its remarkable stone dome, turrets, pointed arches and eccentric ground plan are close to traditional Indian palace architecture. It is an outstanding example of the meeting of two cultures, as British architects worked with Indian craftsmen to include Indian architectural tradition and idioms thus forging a new style unique to Bombay.

Gare Chhatrapati Shivaji (anciennement gare Victoria)

La gare Chhatrapati Shivaji, autrefois appelée gare Victoria, à Mumbai, est un remarquable exemple d’architecture néogothique victorienne en Inde, mêlée à des éléments issus de l’architecture traditionnelle indienne. Le bâtiment, conçu par l’architecte britannique F.W. Stevens, allait devenir le symbole de Bombay, la « ville gothique » et le plus important port marchand d’Inde. Le terminal, dont la construction, commencée en 1878, dura dix ans, obéit à une conception du gothique victorien s’inspirant des modèles de la fin du Moyen Âge en Italie. Certains éléments remarquables comme le dôme de pierre, les tourelles, les arcs brisés et le plan excentré rappellent l’architecture des palais indiens traditionnels. C’est un exemple exceptionnel de la rencontre de deux cultures, les architectes britanniques ayant fait appel à des artisans indiens pour intégrer la tradition architecturale indienne afin de créer un style nouveau, propre à Bombay.

محطة تشاتراباتي شيفاجي المعروفة آنفاً بمحطة فكتوريا

إنّ محطة تشاتراباتي شيفاجي المعروفة آنفاً بمحطة فكتوريا في مومباي هي مثال مُلفت للهندسة القوطية الجديدة الفكتورية في الهند، ممزوجة بعناصر صادرة عن الهندسة الهندية التقليدية. أصبح فيما بعد البناء الذي صمّمه المهندس البريطاني ف. و. ستيفنز رمزَ بومباي المدينة القوطية وأهمّ مرفأ تجاري في الهند. وتخضع المحطة التي بدأ تشييها عام 1878 واستمرّ عشرة أعوام لتصوّر قوطي فكتوري يُستوحى من نماذج أواخر القرون الوسطى في إيطاليا. وتُعيد بعض العناصر المُلفتة كالقبّة الحجرية، والأبراج الصغيرة، والأقواس الحادة، والتصميم الغريب، إلى الذاكرة هندسة القصور الهندية التقليدية. وتشكّل المحطة مثالاً استثنائياً لتلاقي ثقافي إذ أنّ المهندسين استدعوا فنانين هنودا في سبيل دمج الهندسة الهندية بهدف خلق أسلوب جديد خاص ببمباي.

source: UNESCO/ERI

贾特拉帕蒂•希瓦吉终点站(前维多利亚终点站)

贾特拉帕蒂·希瓦吉终点站旧名孟买的维多利亚终点站,是印度维多利亚时代哥特式复兴风格的建筑典范,融合了印度传统建筑的主题。由英国建筑师F.W.Stevens设计的这座建筑成为孟买这个“哥特式城市”和印度重要的国际商业港口城市的象征。终点站根据中世纪晚期意大利模式的哥特式设计建造,从1878年开始,历时十年以上。其引人注目的石头圆屋顶、塔楼、尖拱和不规则的地面设计, 都接近传统的印度宫殿建筑。英国建筑师和印度工匠相互协作,融合了印度的建筑传统和风格,形成了孟买独一无二的新风格,这是两种文化交汇的杰出典范。

source: UNESCO/ERI

Вокзал Чхатрапати-Шиваджи, бывший Виктория-Терминус (город Мумбаи)

Вокзал Чхатрапати-Шиваджи в Мумбаи (Бомбее), ранее известный как Виктория-Терминус, – это выдающийся пример викторианской неоготической архитектуры в Индии, сочетающийся с мотивами, заимствованными из традиционной индийской архитектуры. Здание, спроектированное британским архитектором Ф.У. Стивенсом, и строившееся в течение 10 лет, начиная с 1878 г., стало символом Бомбея как «города готики» и главного международного торгового порта Индии. Его замечательный каменный купол, башенки, стрельчатые арки и замысловатый план близки к традиционной архитектуре индийских дворцов.

source: UNESCO/ERI

Chhatrapati Shivaji (ex Estación Victoria)

Situada en la ciudad de Mumbai (antes, Bombay), la estación ferroviaria de Chhatrapati Shivaji –antaño denominada Estación Victoria– es un destacado ejemplo de la mezcla del estilo arquitectónico neogótico de la época victoriana con la temática de la arquitectura india tradicional. Este edificio, diseñado por el arquitecto británico F.W. Stevens, se convirtió en el símbolo del principal puerto comercial de la India, Mumbai, llamada por algunos la “ciudad gótica”. Su construcción, iniciada en 1878 y finalizada diez años después, se llevó a cabo con arreglo a un proyecto arquitectónico de estilo gótico victoriano, inspirado en los monumentos italianos de finales de la Edad Media. El plano excéntrico de su planta, su cúpula de piedra, sus torrecillas y sus arcos puntiagudos presentan semejanzas con la arquitectura palacial clásica de la India. Chhatrapati Shivaji es un ejemplo excepcional del encuentro entre dos culturas, ya que los arquitectos británicos trabajaron con los artesanos indios para incorporar las tradiciones y los estilos arquitectónicos autóctonos, creando así un nuevo estilo, exclusivamente característico de Mumbai.

source: UNESCO/ERI

チャトラパティ・シヴァージー・ターミナス駅(旧名ヴィクトリア・ターミナス)

source: NFUAJ

Chhatrapati Shivaji Terminus (voorheen Victoria Terminus)

Dit treinstation in Mumbai is een prachig voorbeeld van Victoriaans-neogotische Indiase architectuur, vermengd met traditionele architectuur van India. Het gebouw, ontworpen door de Britse architect F.W. Stevens, werd het symbool van Bombay als gotische stad en grote Indiase internationale handelshaven. De bouw duurde tien jaar (vanaf 1878). Het station is naar hoog Victoriaans-gotisch ontwerp gebouwd, gebaseerd op laatmiddeleeuwse Italiaanse modellen. De stenen koepel, torentjes, spitsbogen en excentrieke plattegrond tonen gelijkenis met de traditionele Indiase paleisarchitectuur. Chhatrapati Shivaji Terminus is een mooi voorbeeld van samensmeltende culturen, aangezien de Britse architecten werkten met Indiase ambachtslieden om Indiase architectonische tradities in de bouw op te nemen.

Source : unesco.nl

  • Anglais
  • Français
  • Arabe
  • Chinois
  • Russe
  • Espagnol
  • Japonais
  • Néerlandais
Gare Chhatrapati Shivaji (anciennement gare Victoria) © UNESCO
Valeur universelle exceptionnelle

Brève synthèse

La gare Chhatrapati Shivaji (anciennement gare Victoria) se trouve à Mumbai, dans la partie occidentale de l'Inde qui borde les rives de la mer d’Arabie. Ce bâtiment, conçu par F. W. Stevens, s’étend sur une superficie de 2,85 hectares. La construction du terminal, commencée en 1878, dura dix ans. C'est l’une des plus belles gares fonctionnelles du monde et elle est utilisée par plus de trois millions de voyageurs quotidiennement. Ce bien est un exemple exceptionnel de l’architecture néo- gothique victorienne en Inde, mêlée à des thèmes issus de l'architecture traditionnelle indienne. Ses éléments remarquables comme le dôme de pierre, les tourelles, les arcs brisés et le plan excentré, rappellent l’architecture des palais indiens traditionnels. C’est un exemple exceptionnel de la rencontre de deux cultures, les architectes britanniques ayant fait appel à des artisans indiens pour intégrer la tradition architecturale indienne afin de créer un style nouveau, propre à  Mumbai. Il s'agissait de la première gare terminus du sous-continent. Elle devint un palais commercial représentant la richesse économique de la nation.

Critère (ii): la gare Chhatrapati Shivaji (anciennement gare Victoria) de Mumbai (anciennement Bombay) témoigne d'un échange d'influences considérable de l’architecture de style néo-gothique victorien italianisant et de l’architecture traditionnelle indienne. Elle est devenue le symbole de Mumbai en tant que principale ville portuaire de commerce du sous-continent indien dans le Commonwealth britannique.

Critère (iv): la gare Chhatrapati Shivaji est un exemple exceptionnel de l’architecture ferroviaire de la fin du XIXe siècle dans le Commonwealth britannique, se distinguant par l’association de caractéristiques du style néo-gothique victorien et du style traditionnel de l’Inde ainsi que par des solutions structurelles et techniques avancées

Intégrité

Le bâtiment de la gare Chhatrapati Shivaji (anciennement gare Victoria) est l'expression de la planification architecturale britannique italianisante et indienne et de son utilisation pour les Chemins de fer Indiens. L'ensemble du bâtiment a conservé l’intégralité de sa structure. Sa façade, son aspect extérieur et son utilisation sont d’origine. Le site de l'édifice est une zone strictement protégée gérée par les Chemins de fer Indiens. Le bien est protégé par une zone tampon de 90,21 hectares. La gare est l'une des grandes gares de la métropole de Mumbai et plus de trois millions de banlieusards l’utilisent quotidiennement. En plus des quatre premières voies ferrées initiales, la gare compte maintenant sept voies suburbaines et onze en dehors du bâtiment d’origine. Cela a conduit à la restructuration de plusieurs zones dans les environs, et à l'ajout de bâtiments annexes. Les Chemins de fer Indiens s’efforcent de décongestionner cette gare et de dévier une partie du trafic vers d'autres gares.Le bien est situé dans la partie sud de la ville, et soumis à d'énormes pressions de développement et à des réaménagements potentiels. Toutefois, compte tenu des intérêts commerciaux dans une telle zone centrale, le contrôle du développement est un défi permanent. Un autre risque provient du trafic intense et de l’air très pollué autour de la gare. La pollution industrielle dans la zone a diminué grâce à la réduction des activités industrielles et portuaires. Un autre problème est causé par l’air salin de la mer.

Le système de protection contre l'incendie doit être vérifié et amélioré.


 Authenticité

Le bâtiment patrimonial a conservé un pourcentage important de son intégrité structurelle d'origine. L'authenticité de la structure exprime la richesse du style gothique italien à travers les spectaculaires sculptures en 3D en pierre représentant des espèces locales d’animaux, de flore et de faune, des symboles, les tympans arqués, les médaillons à visages humains et les rinceaux de pierre ornant les roses des fenêtres.  Le décor élaboré de l’édifice patrimoniale est d’origine. Il comporte des sculptures en pierre jaune locale agrémentées de marbre italien et de granit poli à quelques endroits. Le décor architectural est en calcaire. Les portes et les fenêtres sont en bois de teck birman avec certaines fenêtres en acier montées dans la maçonnerie du tambour de la coupole et des armoiries et des tableaux correspondants dans les vitraux. Il y a de nombreux autres embellissements dans la statuaire, que l'architecte a introduit dans la décoration de la façade principale. Ils comprennent des gargouilles, des allégories grotesques transportant des étendards et des haches, et des bustes représentant les différentes castes et communautés de l'Inde. Bien en vue sur la façade des bas-reliefs représentent les dix administrateurs de l’ancienne Société des chemins de fer  indiens (GIPR). Les colonnes des portes d'entrée de la gare de Chhatrapati Shivaji  (anciennement gare Victoria) sont surmontées l’un par un lion (représentant du Royaume-Uni) et l’autre par un tigre (représentant l’Inde) et il y a des tympans figurant des paons.

Toutefois, des modifications à l’intérieur et des ajouts à l’extérieur ont modérément affecté l’authenticité. Ces modifications étaient en général réversibles et ont depuis l'inscription été supprimées pour rendre au bâtiment et à  ses environs leur gloire d’antan.

Eléments requis en matière de protection et de gestion

Le bien a été déclaré un structure de « patrimoine Grade – I » en vertu de la Loi du  gouvernement de l'Etat du Maharashtra du 21 Avril 1997. Des efforts soutenus sont déployés pour améliorer l'état général du bien et pour veiller à ce qu’il ne se dégrade pas en raison de son utilisation par les voyageurs et les visiteurs. La zone tampon est établie pour prévenir et réduire toute évolution négative dans les environs. Tous les droits sur le bien sont dévolus au ministère des Chemins de fer du gouvernement de l’Inde. Mumbai a été la première ville de l'Inde à se doter d’une législation sur le patrimoine, mise en application par un règlement du gouvernement en 1995 (N ° 67). La gare Chhatrapati Shivaji (anciennement gare Victoria) et la zone du Fort, dont elle fait partie, sont protégés par cette législation. Un comité multidisciplinaire, appelé Comité de conservation du patrimoine de  Mumbai (CSMC), a été créé pour assurer la protection des bâtiments patrimoniaux. Il y a 624 bâtiments classés dans toute la ville, dont 63 sont des structure de « Grade –I », ce qui inclut la gare. La surveillance administrative et la gestion du bien relèvent du directeur de la division de Mumbai des chemins de fer centrals. L'entretien quotidien et la protection des bâtiments est aussi de la responsabilité du directeur des chemins de fer divisionnaire. Les Chemins de fer Indiens ont également considéré la possibilité de développer la gare Chhatrapati Shivaji (anciennement gare Victoria) comme une gare de niveau mondial ce qui conduirait à décongestionner et alléger la pression sur cette gare actuellement engorgée par le trafic.

L'autorité de Développement régional métropolitain de Mumbai (MMRDA) travaille sur le plan de transport urbain de Mumbai, qui vise à améliorer le réseau de transports urbains. Au niveau local, il y aura des changements dans le système de gestion, ce qui aura des conséquences dans l’est  de la zone du front de mer de la ville. La gare, qui se trouve en un point stratégique de cette zone, sera  affectée par ces modifications.

Le plan de gestion à long terme pour la gare Chhatrapati Shivaji (anciennement gare Victoria) a été lancé en 1997 par les Chemins de fer Indiens qui ont nommé la cellule de Conservation de l'Architecture (CCA) en tant que consultant. Actuellement la deuxième phase des travaux est en cours impliquant la restauration de la gare terminus; elle concerne des travaux de conservation pour le bien, la gestion de la circulation autour du site, la gestion du tourisme et la formation du personnel.

Les fonds pour la gestion de la gare proviennent du gouvernement indien. Les Chemins de fer Indiens peuvent disposer de fonds pour des travaux de conservation nécessaires à l'entretien de leurs bâtiments. Le système de gestion technique des chemins de fer fonctionne de façon adéquate, et, de ce point de vue fondamental, permet toutes les garanties pour la conservation de la valeur universelle exceptionnelle du bien. Une agence expérimentée dans le domaine de la conservation a été désignée pour assurer la conservation architecturale des bâtiments de la gare et de ses annexes. Le plan de gestion doit être amélioré du point de vue de la de conservation du patrimoine architectural, et en impliquant les collectivités territoriales. 

Description longue

La gare Chhatrapati Shivaji est un remarquable exemple d'architecture ferroviaire du Commonwealth britannique à la fin du XIXe  siècle. Elle témoigne d'une phase de renouveau du gothique victorien et du style traditionnel indien, ainsi que du caractère avancé des solutions techniques et architecturales appliquées. Devenue l'image même de Mumbai (Bombay), elle résume le grand port marchand du sous-continent indien au sein du Commonwealth britannique.

Le site sur lequel elle se trouve est associé à la naissance de la ville de Mumbai. L'île de Bombay, qui était déjà utilisée comme escale par les Hindous d'Inde occidentale, mais pas à des fins commerciales, passa d'abord aux Portugais puis, en 1661, aux Anglais. En 1667, l'île échut à la Compagnie des Indes orientales, qui fut à l'origine de son développement économique. Des marchands venus de tous les horizons s'y installèrent, tandis que les chantiers navals et le commerce du coton y prospéraient.

La ville s'épanouit notamment avec la construction des chemins de fer qui la reliaient à l'intérieur des terres, et avec l'ouverture du canal de Suez en 1869. Le développement du commerce poussa le gouverneur de Bombay à planifier une série de travaux destinés à donner plus de lustre à sa ville. Des terrains furent viabilisés et l'on construisit le magnifique ensemble d'édifices publics victoriens sur le front de l'océan. La gare Victoria, le plus impressionnant de ces édifices, doit son nom à la reine Victoria, impératrice des Indes, qui célébra ses vingt-cinq ans de règne l'année de son inauguration, en 1887. La gare, qui s'appelle aujourd'hui gare Chhatrapati Shivaji, a été dessinée par l'architecte britannique Frederick William Stevens (1848-1900). Les travaux, commencés en 1878, ont été achevés dix ans plus tard. L'édifice devait à l'origine abriter seulement la gare principale et les bureaux de l'administration de la Compagnie des voies ferrées de la grande péninsule des Indes, mais on construisit ensuite un grand nombre de bâtiments secondaires, tous dessinés pour s'harmoniser avec la structure principale. En 1929, une nouvelle gare fut édifiée pour assurer le trafic de la ligne principale ; l'édifice d'origine est encore en usage pour assurer la liaison avec les faubourgs de la ville, et est utilisé chaque jour par plus de 3 millions de banlieusards. C'est aussi le siège central de l'administration des Chemins de fer centraux.

Cette gare est l'une des premières et des meilleures créations appliquant les nouveaux acquis de la révolution technologique industrielle, mêlés à un style néogothique fondé sur des modèles italiens de la fin du Moyen Âge. Le style dans lequel il a été construit pouvait être apprécié aussi bien selon des critères européens que selon le goût indien, dans la mesure où l'usage qu'il faisait de la couleur et de l'ornementation est compatible avec l'architecture moghole et hindoue du sous-continent. L'aspect extérieur du monument, avec ses tourelles, ses arcs en ogive et son plan excentrique, le rapproche de l'architecture traditionnelle des palais indiens. La structure centrale avec son dôme possède un long quai relié par un hangar, et son extérieur fournit le plan-squelette de l'édifice. Le dôme de la gare avec ses nervures à queues-d'aronde, non centrées, était une réalisation tout à fait novatrice pour l'époque. L'intérieur du bâtiment était conçu comme une suite de vastes salles dotées de hauts plafonds. C'est un édifice utilitaire, qui a connu plusieurs changements entraînés par ses différents usages, et dont tous n'ont pas été très heureux. Son plan en C est symétrique en fonction d'un axe est/ouest. Tous les côtés du dessin s'équilibrent ; l'édifice est surmonté par un dôme central élevé, qui en représente le point de convergence. Ce dôme est une structure côtelée octogonale, avec une figure féminine colossale symbolisant le Progrès brandissant une torche dans sa main droite et une roue à rayons dans sa main gauche. Des ailes latérales renferment la cour qui ouvre sur la rue ; elles sont ancrées à chacun des quatre angles par des tourelles monumentales qui contrebalancent et encadrent la coupole centrale.

Les façades présentent des rangées bien proportionnées de fenêtres et d'arches. Bien qu'exubérant, le décor formé par les statues, les bas-reliefs et les frises est bien équilibré. Les colonnes des portes d'entrée sont surmontées par un lion (représentant la Grande-Bretagne) et par un tigre (représentant l'Inde). La structure principale est un mélange judicieux de grès et de calcaire indien, tandis que des marbres italiens de très grande qualité ont été utilisés pour les principaux éléments décoratifs. Les salles les plus importantes sont elles aussi richement décorées : le rez-de-chaussée de l'aile nord, connu sous le nom de Salle de l'étoile, où se trouvent encore aujourd'hui les guichets, est embelli de marbre italien et de pierre bleue d'Inde polie. Les arcs en pierre sont décorés de rinceaux de feuillage et de grotesques sculptés.

Source : UNESCO/CLT/WHC
Description historique

Le lieu d'édification de ce bien, Bori Bunder, d'une grande importance historique, est associé aux origines de la ville de Bombay (aujourd'hui appelée Mumbai). La ville tire son nom de la déesse Mumba Devi, et le premier temple, qui lui était dédié, est supposé se trouver à l'emplacement de la gare Victoria. Le temple d'origine fut détruit en 1317 par Mubarak Shah, puis reconstruit. Ce deuxième temple fut à son tour détruit par les Portugais en 1760.

L'île de Bombay formait un avant-poste côtier des Hindous en Inde de l'Ouest, mais n'était pas utilisé pour le commerce. Elle fut d'abord remise aux Portugais, puis, en 1661, aux Britanniques. En 1667, l'île fut cédée à la Compagnie anglaise des Indes orientales qui fut principalement chargée de son développement commercial. Les marchands étrangers y affluèrent et l'industrie de la construction navale et du coton s'y développèrent. La ville prospéra surtout après la construction des liaisons ferroviaires avec l'intérieur des terres et l'ouverture du canal de Suez en 1869.

Avec le développement du commerce, le gouverneur de Bombay planifia une série de constructions pour rendre la ville plus représentative. Il était prévu de viabiliser des terrains et de construire un magnifique ensemble de bâtiments publics de style victorien sur le front de mer. La gare Victoria, le plus impressionnant de ces bâtiments, fut nommée en l'honneur de la reine Victoria, impératrice des Indes, dont le vingt-cinquième anniversaire de règne coïncida avec l'inauguration officielle de la gare en 1887. Destinée à l'origine à accueillir uniquement la gare principale et les bureaux de l'administration du Great Indian Peninsula Railway (Les chemins de fer de la grande péninsule indienne), un certain nombre de bâtiments annexes lui furent ajoutés, tous conçus de manière à s'harmoniser avec la structure principale. Une nouvelle gare pour le trafic des grandes lignes fut érigée en 1929. Le bâtiment d'origine est aujourd'hui utilisé pour le service de la banlieue et fréquenté quotidiennement par plus de trois millions de voyageurs. C'est également le siège de l'administration de la Central Railway (Chemins de fer Centraux).

Source : évaluation des Organisations consultatives