jump to the content

Weimar classique

Classical Weimar

In the late 18th and early 19th centuries the small Thuringian town of Weimar witnessed a remarkable cultural flowering, attracting many writers and scholars, notably Goethe and Schiller. This development is reflected in the high quality of many of the buildings and of the parks in the surrounding area.

Weimar classique

À la fin du XVIIIe et au début du XIXe siècle, la petite ville de Weimar en Thuringe connut un remarquable épanouissement culturel, attirant nombre d'écrivains et d'érudits, notamment Goethe et Schiller, comme en témoigne la grande qualité de nombre de ses bâtiments et des parcs dans les environs.

مدينة فايمار الكلاسيكية

في نهاية القرن الثامن عشر وبداية القرن التاسع عشر، عرفت مدينة فايمار الصغيرة في ثورينغ ازدهاراً ثقافياً كبيراً وقد اجتذبت عدداً من الكتاب والبحّاثة، لا سيما غوتي وشيلر. وتشهد النوعية الممتازة لعدد من مبانيها والمنتزهات في الجوار على هذا الموضوع.

source: UNESCO/ERI

古典魏玛

18世纪末至19世纪初,魏玛这一图林根(Thuringian)小城见证了当时文化的极度繁荣,吸引了许多作家及学者如歌德(Goethe)、席勒(Schiller)等。这种发展在周围地区高水平的建筑物和公园中也可见一斑。

source: UNESCO/ERI

«Классический Bеймар»

В конце XVIII - начале XIX вв. небольшой тюрингский город Веймар переживал период замечательного расцвета культуры, что привлекало многих писателей и ученых, и прежде всего – Гете и Шиллера. Этот расцвет проявился и в высоком качестве зданий и парков в окружении города.

source: UNESCO/ERI

Weimar clásica

A finales del siglo XVIII y comienzos del XIX, la pequeña ciudad de Weimar (Turingia) fue testigo de un importante renacimiento cultural, atestiguado por la notable calidad de muchos de sus edificios y de los parques de sus alrededores. En esa época atrajo a numerosos escritores y eruditos como Goethe y Schiller.

source: UNESCO/ERI

古典主義の都ヴァイマール

source: NFUAJ

Klassiek Weimar

De kleine Thüringse stad Weimar werd in 1572 de hoofdstad van het hertogdom Saksen-Weimar-Eisenach. Over een langere periode nam de culturele importantie van de stad toe met een bloeiperiode in de late 18e en vroege 19e eeuw. Veel schilders, schrijvers, dichters, musici en filosofen woonden in de stad. Deze ontwikkeling wordt weerspiegeld in de hoge kwaliteit van veel gebouwen en parken in de omgeving. Onder de beroemde inwoners waren Lucas Cranach de Oude, Johann Sebastian Bach, Christoph Martin Wieland, Johann Wolfgang Goethe, Johann Gottfried Herder, Friedrich Schiller, Franz Liszt, Henry van de Velde en Walter Gropius.

Source : unesco.nl

  • Anglais
  • Français
  • Arabe
  • Chinois
  • Russe
  • Espagnol
  • Japonais
  • Néerlandais
Weimar classique © UNESCO
Valeur universelle exceptionnelle

Brève synthèse

À la fin du XVIIIe et au début du XIXe siècle, la petite ville de Weimar en Thuringe connut un remarquable épanouissement culturel, attirant nombre d'écrivains et d'érudits, notamment Goethe (1749-1832) et Schiller (1759-1805). Ce développement est reflété par la grande qualité de nombreux bâtiments et parcs dans les environs.

C'est à l'époque de la duchesse Anna Amalia (1739-1809) que s'ouvre la période classique de Weimar. En 1772, la duchesse désigne le poète Christoph Martin Wieland (1733-1813) comme précepteur pour ses fils. Johann Wolfgang Goethe s'installe à Weimar en 1775, une fois Charles Auguste (1757- 1828) devenu duc. Johann Gottfried Herder (1744-1803) arrive à Weimar l'année suivante. L'influence culturelle de la ville atteint son apogée avec la collaboration créative entre Goethe et Friedrich Schiller, entamée en 1794 et intensifiée à partir de l'installation de Schiller à Weimar en 1799.

Le bien du patrimoine mondial comprend douze édifices ou ensembles distincts : la maison, le jardin et les pavillons de Goethe ; la maison de Schiller ; l’église, la maison et l’ancien lycée de Herder ; le Château et ensemble résidentiel appelé « Bastille » ; le Palais de la douairière (Wittumspalais) ; la bibliothèque de la duchesse Anna Amalia ; le parc sur l’Ilm avec la maison romaine;  le Château, l'Orangerie et le Parc du Belvédère; le Château et Parc d’Ettersburg; le Château et Parc de Tiefurt et le tombeau des Princes dans le Cimetière historique.

Critère (iii) : La grande qualité artistique des bâtisses publiques et privées et des parcs, dans la ville comme autour de cette dernière, attestent du remarquable épanouissement culturel du classicisme de Weimar.

Critère (vi) : Un mécénat ducal éclairé a attiré une grande partie des plus fameux écrivains et penseurs d’Allemagne à Weimar à la fin du XVIIIe et au début du XIXe siècle, parmi lesquels Goethe, Schiller et Herder, faisant de la ville le centre culturel de l’Europe de l’époque.

Intégrité

Weimar classique comporte tous les éléments constitutifs de la valeur universelle exceptionnelle de l’un des centres culturels les plus influents en Europe. Le bien est de taille appropriée pour remplir les fonctions et les processus qui caractérisent son importance.

Authenticité

Malgré l'importance des travaux de restauration et de reconstruction nécessaires après les dégâts causés pendant la guerre, le degré d'authenticité des composantes du bien est élevé. Tous les efforts ont été faits  pour exploiter l’abondante documentation disponible sur ces composantes dans un souci de précision des travaux de reconstruction et, dans la plupart des cas, l’utilisation de matériaux authentiques a été scrupuleusement respectée.

Éléments requis en matière de protection et de gestion

Tous les éléments du bien, à l'exception du Cimetière historique, sont répertoriés sur la liste des monuments de l’Etat libre de Thuringe (Denkmalbuch des Freistaates Thüringen) et sont par conséquent protégés par les dispositions de la Loi sur la protection des monuments (Thüringer Denkmalschutzgesetz) du 7 janvier 1992. De plus, excepté l'église de la ville, la maison de Herder, l’ancien lycée, le Château résidentiel et le Cimetière historique, ces biens sont couverts par la loi du 8 juillet 1994 établissant la Fondation pour la période classique de Weimar (Thüringer Gesetz über die Errichtung der Stiftung Weimarer Klassik). Ces lois imposent un contrôle sévère de toutes les activités risquant de nuire à l’état de conservation des composantes ou des alentours du bien.

L'Église de la ville et la maison de Herder sont propriété de l’Église: elles appartiennent à la Congrégation évangélique luthérienne de Weimar (Evangelisch-lutherische Kirchgemeinde Weimar). L'ancien lycée et le Cimetière historique sont propriété de la ville de Weimar. Une partie du Château résidentiel, la « Bastille » (Hofdamenhaus), appartient à la Fondation pour les châteaux et jardins de Thuringe (Stiftung Thüringer Schlösser und Gärten). Cet organisme, de même que la Fondation pour la période classique de Weimar, qui est propriétaire des autres parties du Château, est une fondation de droit public chargée de la gestion de biens publics.

Un plan de gestion a été élaboré, donnant priorité aux mesures de conservation et prévoyant des stratégies pour la gestion des visiteurs, la prévention des risques et de la pression due au développement. Le plan de gestion est fourni aux bureaux du gouvernement local et régional comme base de planification et servira de guide de mise en œuvre pour les administrations chargées de leur supervision. 

Description longue

La ville de Weimar, au cours de la période classique, connut un remarquable épanouissement culturel dont témoignent la grande qualité artistique et le nombre élevé des édifices publics ou privés et des parcs situés en ville et dans ses environs. Vers la fin du XVIIIe  siècle et au début du XIXe  siècle, le patronage éclairé du duc attira beaucoup des écrivains et penseurs majeurs d'Allemagne.

Weimar devint la capitale du duché de Saxe-Weimar-Eisenach en 1572. Pendant de nombreuses années, le peintre Lucas Cranach l'Ancien y travailla, et y mourut en 1553. Cette période marque le début d'une longue époque d'influence culturelle croissante, au cours de laquelle beaucoup de musiciens, de peintres, d'écrivains, de poètes et de philosophes vécurent dans la ville : Jean-Sébastien Bach, Christoph Martin Wieland, Johann Wolfgang Goethe, Johann Gottfried Herder, Friedrich Schiller, Franz Liszt, Henry Van de Velde et Walter Gropius.

Le bien classé au patrimoine de l'humanité comporte onze édifices ou ensembles distincts :

Maison de Goethe. Maison baroque construite en 1707-1709, elle a connu plusieurs transformations tandis que Goethe y séjournait. L'ameublement d'origine est conservé dans de nombreuses salles. Maison de Schiller. Simple maison de la fin de l'époque baroque, construite en 1777 en englobant une partie d'un édifice du XVIe  siècle (la Monnaie) ; de nombreuses salles sont meublées comme elles l'étaient du temps du poète.

Église de la ville, maison de Herder et ancien collège . L'église à trois nefs dotée de cinq travées et d'un chœur pentagonal, dont la tour occidentale est surmontée par une flèche octogonale, contient un triptyque d'autel de Lucas Cranach l'Ancien. La maison de Herder, à trois étages, a été construite au milieu du XVIe  siècle sur les fondations d'un édifice de la Renaissance. L'ancien collège, construit par le duc Wilhelm Ernst, a été construit dans un sobre style baroque. Château de la ville. Dans son état actuel, il s'agit d'un imposant complexe légèrement irrégulier, composé de quatre corps de bâtiment disposés autour d'une vaste cour. Le décor et l'ameublement de l'intérieur sont de style classique.

Le palais de Dowager . Le centre de la vie intellectuelle à l'apogée de Weimar classique consiste en un groupe relativement sobre d'édifices à deux ou trois étages disposés autour d'une cour. Bibliothèque de la duchesse Anna Amalia . En 1761, la duchesse Anna Amalia demanda à l'architecte d'État de transformer le « petit château français » en une bibliothèque ; sa partie centrale est formée par un édifice à trois étages de plan rectangulaire, en style baroque. La tombe du prince et le cimetière historique . En 1823, le grand-duc Charles-Auguste fit construire une tombe de famille par Clemens Wenzeslaus Coundray ; outre les membres de la famille, Schiller et Goethe y furent également enterrés.

Le parc sur l'Ilm avec la maison romaine, le jardin de Goethe et la maison-jardin . Au sud de la ville, la vallée de l'Ilm est dominée au nord par la maison-jardin de Goethe, au sud par la maison romaine. Château, orangerie et parc du Belvédère . Le château est un édifice baroque à deux étages dont la partie centrale, de plan carré, présente une petite tour surmontée par une coupole. De part et d'autre, des constructions adjacentes mènent à des pavillons ovales aux coupoles pointues. L'orangerie présente un plan en U dont le centre est occupé par la maison du jardinier. Château et parc de Tiefurt . Modeste édifice baroque à deux étages relié par une structure en bois à l'ancien bâtiment de ferme ; le parc contient différents édifices et monuments commémoratifs. Château et parc d'Ettersburg . Le vieux château est formé de trois corps de bâtiment groupés autour d'une vaste cour ; l'aile orientale, plus courte, porte à la chapelle du château. Le parc, relativement petit, se prolonge par une forêt.

Source : UNESCO/CLT/WHC
Description historique

Le premier écrit mentionnant Weimar remonte à 899, lorsque la ville était le siège du duché de Weimar- Orlamünde. Au XIVe siècle, elle passe aux mains d'une branche de la maison royale de Saxe et devient, en 1572, la capitale du duché de Saxe-Weimar- Eisenach. La cour ducale soutenait Martin Luther, qui visitera la ville à plusieurs reprises. Le peintre Lucas Cranach l'Ancien travaillera de nombreuses années à Weimar, où il meurt en 1553. Cette époque marque l'ouverture d'une longue période de rayonnement culturel croissant. En 1709, le duc Wilhelm Ernst invite Johann Sebastian Bach à y séjourner ; celui-ci y passera neuf années parmi les plus formatrices de son développement artistique.

C'est à l'époque de la duchesse Anna Amalia (1739- 1809) que s'ouvre la période classique de Weimar. En 1772, la duchesse désigne le poète Christoph Martin Wieland (1733-1813) comme précepteur pour ses fils. Johann Wolfgang Goethe (1749-1832) s'installe à Weimar en 1775, une fois Charles Auguste (1757- 1828) devenu duc. Johann Gottfried Herder (1744- 1803) arrive à Weimar l'année suivante. L'influence culturelle de la ville atteint son apogée avec la créativité de la relation entre Goethe et Friedrich Schiller (1759-1805), entamée en 1794 et intensifiée à partir de l'installation de Schiller à Weimar en 1799.

Toutefois, l'importance culturelle de Weimar ne s'évanouit pas avec la disparition de Goethe en 1832. La ville avait les faveurs de Franz Liszt, qui y composera plusieurs oeuvres majeures. Par la suite, elle devient un centre fécond pour le développement de nouveaux courants dans les domaines des beaux arts et de l'architecture. Henry van de Velde (1863- 1957), l'un des principaux représentants de l'Art Nouveau, dirigera l'école des arts décoratifs et c'est sur sa recommandation que Walter Gropius (1883- 1969) sera désigné pour lui succéder en 1919, avant de donner à l'école le nom de Bauhaus.

Source : évaluation des Organisations consultatives