English Français

Résidences des Savoie

Residences of the Royal House of Savoy

When Emmanuel-Philibert, Duke of Savoy, moved his capital to Turin in 1562, he began a vast series of building projects (continued by his successors) to demonstrate the power of the ruling house. This outstanding complex of buildings, designed and embellished by the leading architects and artists of the time, radiates out into the surrounding countryside from the Royal Palace in the 'Command Area' of Turin to include many country residences and hunting lodges.

La description est disponible sous licence CC-BY-SA IGO 3.0

Résidences des Savoie

Lorsque le duc de Savoie, Emmanuel-Philibert, choisit de déplacer la capitale du duché à Turin en 1562, il entreprit un vaste programme de construction, symbole du pouvoir de la maison royale des Savoie, qui allait être mené à bien par ses successeurs. Cet ensemble de bâtiments de haute qualité, conçu et décoré par les plus grands architectes et artistes du temps, rayonne sur la campagne environnante, à partir du palais royal situé dans la « zone de commandement » de Turin, pour atteindre de nombreuses résidences de campagne et des pavillons de chasse.

La description est disponible sous licence CC-BY-SA IGO 3.0

مساكن سافوا

عندما اختار دوق السافوا إمانويل فيليبير أن ينقل عاصمة الدوقية إلى تورينو في العام 1562 نفذ برنامج بناء واسعًا رمز إلى سلطة البيت الملكي للسافوا الذي كان ليديره أسلافه جيدًا. فهذه المجموعة من الأبنية العالية الجودة المصممة والمزيّنة على يد كبار مهدنسي العصر وفنّانيه تتلألأ على البراري المحيطة والممتدة من القصر الملكي الواقع في "منطقة قيادة" تورينو إلى مساكن ريفية متعددة ومساحات للصيد.

source: UNESCO/ERI
La description est disponible sous licence CC-BY-SA IGO 3.0

萨沃王宫

当萨沃公爵埃马努埃尔·菲利博特(Emmanuel-Philibert) 在1562年把他的首都移往都灵时,他便开始实行了一系列的建筑规划(并由他的继位人不断付诸实施),以此来显示这个统治家族的权力。这一由当时水平最高的建筑师和艺术家设计和装饰的高质量综合建筑群,从统治中心都灵的皇宫向其周边的农村地区拓展,囊括了许多村庄住宅和打猎用的小屋。

source: UNESCO/ERI
La description est disponible sous licence CC-BY-SA IGO 3.0

Резиденции королевского Савойского дома (Турин и окрестности)

Когда герцог Савойский Эммануэль-Филибер в 1562 г. переместил столицу в Турин, он заложил целую серию строительных проектов (продолженных его преемниками), чтобы продемонстрировать мощь правящего дома. Этот выдающийся комплекс зданий, созданных и украшенных ведущими архитекторами и художниками того времени, выходит за пределы города и продолжается в окружающей сельской местности. Он включает не только Королевский дворец в «Правительственном районе» Турина, но и множество загородных резиденций и охотничьих домиков.

source: UNESCO/ERI
La description est disponible sous licence CC-BY-SA IGO 3.0

Residencias de la Casa Real de Saboya

Cuando el duque Emmanuel Filiberto de Saboya trasladó su capital a Turín en 1562, quiso mostrar el poderío de su familia acometiendo la ejecución de una vasta serie de proyectos de construcción, que serían proseguidos por sus sucesores. Este conjunto de edificios de alta calidad, diseñados y decorados por los mejores artistas y arquitectos de la época, tiene su centro en el palacio real situado en la “zona de gobierno” de Turín y se extiende por la campiña circundante, abarcando numerosas casas de campo y cotos de caza.

source: UNESCO/ERI
La description est disponible sous licence CC-BY-SA IGO 3.0

サヴォイア王家の王宮群
1562年フランス支配を脱してトルーニに遷都後、歴代サヴォイア家当主が統治者としての威光を高めようと、一連の王宮建築を行った。王宮から田園地帯へと放射上に伸びる建築物群の設計や装飾には、格時代の一流の建築家や芸術家が動員された。

source: NFUAJ

Residenties van het Koninklijk huis van Savoye

Toen Emmanuel-Philibert, hertog van Savoye, zijn hoofdstad verplaatste naar Turijn in 1562, begon hij een lange reeks van bouwprojecten (voortgezet door zijn opvolgers) om de macht van het heersende huis te tonen. De bouw van deze residenties omvat een stedenbouwkundig systeem dat de paleizen en villa’s onderling verbindt. Hierdoor kregen de gebieden die de zetels van macht bevatten een architectonische eenheid en plechtigheid. Dit bijzondere gebouwencomplex – ontworpen en verfraaid door de toonaangevende architecten en kunstenaars van die tijd – heeft een bijzondere uitstraling naar het omliggende platteland van het Koninklijk paleis in het ‘Bevelvoerend Gebied’ van Turijn, inclusief vele buitenverblijven en jagershuizen.

Source : unesco.nl

  • Anglais
  • Français
  • Arabe
  • Chinois
  • Russe
  • Espagnol
  • Japonais
  • Néerlandais
Résidences des Savoie (Italie) © UNESCO
Valeur universelle exceptionnelle

Brève synthèse

Les Résidences des Savoie constituent une vaste inscription en série de domaines composés de vingt-deux palais et villas aménagés à des fins administratives et récréatives dans et autour de Turin par les ducs de Savoie à partir de 1562. Onze éléments du bien sont au centre de Turin et les onze autres sont situés autour de la ville selon un plan radial.

Le plan a été initialement conçu par le duc de Savoie, Emmanuel-Philibert, lorsqu'il a transféré la capitale de son duché à Turin. Son successeur, Charles-Emmanuel Ier, et son épouse ont élaboré et mis en œuvre le plan de réorganisation complète de la région au cours des XVIIe et XVIIIe siècles, donnant à la ville et aux environs leur caractère baroque. Le plan célèbre le pouvoir absolu de la Maison royale de Savoie. La capitale a été organisée et développée selon les axes définis par la « zone de commandement », noyau central comprenant le Palazzo Reale, le Palazzo Chiablese et le Palazzo della Prefettura et la gestion des aspects politiques, administratifs et culturels de la vie. Ce noyau était entouré d'un système de maisons de plaisance. Ces villas, parmi lesquelles Castello di Rivoli, Castello di Moncalieri et Castello di Venaria ont créé une Corona di Delizie, ou « Couronne des Délices » autour de la capitale et, avec les résidences périphériques de Racconigi, Govone, Agliè et Pollenzo, ont donné forme à la campagne. Le plan de construction prévoyait un changement de fonction pour les résidences existantes, la construction de nouveaux bâtiments, la définition de routes de chasse et la création d'un réseau de routes reliant les résidences périphériques à la capitale de l'État.

L'ensemble des résidences doit son unité à la construction du réseau routier et au choix d’un style et de matériaux homogènes par les architectes de la cour et les artistes qui ont travaillé dans les différentes résidences. Parmi ces architectes d'exception figurent Ascanio Vitozzi, Benedetto Alfieri, Amedeo di Castellamonte, Guarino Guarini et Filippo Juvarra.

Vers 1800, le gouvernement du royaume a été repris par la branche Carignano de la Maison de Savoie et pendant cette période, ses souverains ont déplacé leur intérêt vers des bâtiments plus éloignés utilisés comme retraites (Agliè, Racconigi, Govone et Pollenzo) et finalement abandonné le plan baroque de la « Couronne des Délices ».

Les Résidences de la Maison royale de Savoie offrent un témoignage remarquable de l'architecture monumentale et de l'urbanisme européen des XVIIe et XVIIIe siècles ; elles utilisent le style, les dimensions et l'espace pour illustrer de manière admirable en termes matériels la doctrine prédominante de la monarchie absolue.

Critère (i) : Les Résidences des Savoie offrent un témoignage exceptionnel du génie exubérant de l'art et de l'architecture baroques et du baroque tardif, construit sur plusieurs décennies par des architectes exceptionnels, parmi lesquels Ascanio Vitozzi, Benedetto Alfieri, Amedeo di Castellamonte, Guarino Guarini et Filippo Juvarra.

Critère (ii) : L'architecture monumentale et l'urbanisme des Résidences des Savoie reflètent l'échange de valeurs humaines à travers l'Europe lors de l'épisode baroque des XVIIe et XVIIIe siècles qui a conduit à un immense travail de création et d'harmonisation, d'ornementation et de perfectionnement.

Critère (iv) : Les Résidences des Savoie sont un exemple exceptionnel des stratégies et des styles du baroque, un ensemble architectural monumental illustrant en termes matériels la doctrine prédominante de la monarchie absolue.

Critère (v) : Les Résidences des Savoie constituent un patrimoine dynastique à la fois complexe et homogène montrant une véritable symbiose entre la culture et la nature grâce à la maîtrise de l'espace urbain et à l’aménagement de vastes étendues de campagne visant à créer une organisation autoritaire concentrique avec Turin en son centre.

Intégrité

Les Résidences des Savoie comprennent les bâtiments les plus représentatifs construits et rénovés par la dynastie des Savoie du XVIIe au XIXe siècle. Les bâtiments reflètent le plan radial d’origine, depuis le noyau central du « centre de commandement » de Turin jusqu'aux résidences environnantes ou « Couronne des Délices », illustrant la doctrine prédominante de la monarchie absolue. Les limites et les zones tampons ont été approuvées pour toutes les composantes du bien. En 2010, certaines zones tampons manquantes ont été créées (Château de Valentino, Villa della Regina, Château de Moncalieri, Château de Govone), et d'autres agrandies (Château de Rivoli, Reggia di Venaria Reale, Château d'Agliè et Château de Racconigi). Les zones périphériques de leurs zones tampons comprennent des parcs, des jardins et des centres villes historiques, éléments qui ajoutent encore aujourd'hui à la valeur d'origine de ces résidences.

L'intégrité du bien pourrait se voir renforcer par l’extension des zones tampons, reconnaissant ainsi les liens historiques entre les résidences et le « centre de commandement » de Turin, leurs relations axiales, leurs perspectives et leurs points de vue.

Authenticité

Les bâtiments qui composent les Résidences des Savoie ont subi de nombreuses restaurations. Les travaux de conservation et de restauration reposent sur une patiente recherche stratigraphique, des études d'archives, une analyse scientifique et une analyse des structures. Les travaux sont également conçus dans certains cas pour faire apparaître des éléments qui avaient été masqués par des rénovations antérieures et pour corriger des travaux de construction antérieurs. Les travaux de réparation et de restauration des Résidences de la Maison de Savoie, réalisés en vue de leur ouverture au public, ont commencé au cours de années 1970 et se poursuivent. Le programme de restauration du château de Rivoli et sa transformation en Musée d'art contemporain (inauguré en 1984) a inauguré un processus de restauration, et le retour de ces biens historiques, architecturaux et artistiques à un usage public a conduit à la réouverture de nombreuses résidences.

Eléments requis en matière de protection et de gestion

Chacun des éléments composant les Résidences des Savoie est protégé par des réglementations nationales, régionales et locales. Selon les réglementations nationales du Codice dei Beni culturali e del Paesaggio (Code du patrimoine culturel et paysager), ces monuments font l'objet de mesures de conservation spécifiques qui portent sur les différents bâtiments, et dans le cas de Stupinigi, Rivoli, Govone, Racconigi, Pollenzo, Venaria, La Mandria et Agliè, les réglementations régionales et communautaires en matière de paysage protègent la zone plus vaste où ils sont situés. En vertu de la réglementation nationale, tous les travaux de restauration sont soumis à l'approbation préalable du service compétent du Ministère des Biens et des Activités culturels et du Tourisme. Au niveau local, le Plan territorial régional (2009) qui couvre la protection et la mise en valeur des Résidences des Savoie et d'autres règles d’aménagement détermine des dispositions supplémentaires de conservation pour les palais et les villas situés à l'intérieur de leur périmètre. En outre, la législation régionale sur la conservation des zones naturelles et de la biodiversité comprend plusieurs zones situées à l'intérieur du périmètre du bien du patrimoine mondial parmi celles qui font l'objet d'une protection spéciale en raison de leurs caractéristiques naturelles.

Le bien est géré par le biais d'un protocole d'accord signé par toutes les parties concernées, en vue de l’élaboration d'un plan de gestion et la coordination de tout travail effectué sur l’ensemble lui-même.

La responsabilité de la gestion de chaque élément du bien est principalement confiée au propriétaire. La majorité des résidences sont la propriété de l'État ou des autorités locales. Un service territorial du Ministère des Biens et des Activités culturels et du Tourisme est chargé de la gestion des résidences appartenant à l'État. Les propriétaires des autres résidences sont responsables de leur gestion par l'intermédiaire de leurs administrations ou organisations respectives, comme le Consorzio di Valorizzazione Culturale La Venaria Reale, l'Associazione culturale Castello di Rivoli, l'Ordine Mauriziano per la Palazzina di Stupinigi, l'Agenzia di Pollenzo S.p.A et les propriétaires privés du château de Pollenzo.