English Français

Forges d'Engelsberg

Engelsberg Ironworks

Sweden's production of superior grades of iron made it a leader in this field in the 17th and 18th centuries. This site is the best-preserved and most complete example of this type of Swedish ironworks.

Forges d'Engelsberg

Ce site est l'exemple le plus complet et le mieux préservé des fonderies suédoises dont la production de fer de haute qualité assura à la Suède la première place dans ce secteur aux XVIIe et XVIIIe siècles.

مسابك انغلسبورغ

يجسّد هذا الموقع النموذج الأكمل والأسلم حالاً للمسابك السويدية التي وضعت البلاد بفضل انتاجها العالي الجودة في المرتبة الاولى في هذا القطاع على مدى القرنين السابع عشر والثامن عشر.

source: UNESCO/ERI

恩格尔斯堡铁矿工场

17世纪和18世纪时期,瑞典生产的铁是一流产品,在全世界同行业中处于领先位置。恩格尔斯堡铁矿工场是瑞典铁矿工场保存最好最完整的范例。

source: UNESCO/ERI

Железоделательный завод Энгельсберг

Производство в Швеции высококачественного железа сделало ее лидером в данной области в XVII-XVIII вв. Завод Энгельсберг является наиболее целостным и хорошо сохранившимся образцом железоделательных производств в Швеции.

source: UNESCO/ERI

Forjas de Engelsberg

Engelsberg es el sitio mejor conservado y el ejemplo más completo de las fundiciones de hierro de alta calidad que le valieron a Suecia el primer puesto en este sector de producción en los siglos XVII y XVIII.

source: UNESCO/ERI

エンゲルスベリの製鉄所

source: NFUAJ

Hoogovens van Engelsberg

Zweden was in de 17e en 18e eeuw economisch leider op het gebied van ijzerproductie vanwege hun superieure ijzerkwaliteit. De hoogovens van Engelsberg zijn het beste voorbeeld van een Zweedse fabriek die superieur ijzer produceerde via primitieve smeltovens. In de 13e eeuw begonnen lokale boeren met erts winnen en smelten. De introductie van het waterwiel als ovenaandrijving leidde tot de snelle ontwikkeling van de ijzerindustrie. De eerste ijzersmederij in Engelsberg ging eind 16e eeuw in bedrijf. Er zijn meer dan 50 gebouwen bewaard gebleven. Hieronder vallen de technische installaties, maar ook administratieve en residentiële gebouwen voor leidinggevenden en werknemers, waaronder die van de bijbehorende boerderij.

Source : unesco.nl

  • Anglais
  • Français
  • Arabe
  • Chinois
  • Russe
  • Espagnol
  • Japonais
  • Néerlandais
Forges d'Engelsberg © Jürgen Howaldt
Valeur universelle exceptionnelle

Brève synthèse

Les Forges d’Engelsberg sont situées dans la région minière autour de Norberg, dans le centre de la Suède. C’est un exemple remarquable de complexe industriel influent dans l’Europe des XVIIe-XIXe siècles, l’exemple le plus complet et le mieux préservé du type de fonderies suédoises (järnbruk) qui produisaient du fer de haute qualité. Ces fonderies assurèrent à la Suède la première place dans ce secteur pendant deux siècles et contribuèrent de manière significative à la prospérité du pays durant cette période. D’importants exemples de l’équipement technique de cette époque, ainsi que les bâtiments administratifs et résidentiels associés sont préservés à l’intérieur du bien.

Les paysans locaux ont commencé à exploiter les mines et à fondre le minerai dès le XIIe siècle, en complément de leurs activités agricoles. L’introduction de la roue hydraulique pour produire l’énergie nécessaire au fonctionnement des soufflets de forge et des marteaux, et de la forge pour raffiner le minerai de fer, a permis le développement rapide de la sidérurgie suédoise. La première forge pour travailler le fer a fonctionné pendant les dernières années du XVIe siècle et au milieu du XVIIe siècle, la production atteignait déjà un très bon niveau. En 1681, un aristocrate construisit un haut-fourneau à Engelsberg pour produire de la fonte brute. Le haut-fourneau actuel, construit en 1778-1779, ainsi qu’un broyeur de minerai et un grand réservoir à charbon bénéficièrent des dernières innovations technologiques de l’époque. L’arrivée d’un nouveau système de soufflerie en 1836 permit d’accroître encore la production. Un four à gaz pour calciner le minerai alimenté fut ajouté en 1848. La forge qui avait été reconstruite à la fin du XVIIIe siècle fut rééquipée avec des fourneaux français dans les années 1850. Axel Ax:son Johnson acheta les Forges d’Engelsberg en 1916 mais jugeant les anciennes installations de plus en plus coûteuses, les ferma en 1919.

 La majorité des bâtiments techniques, administratifs et résidentiels des Forges d’Engelsberg ont été préservés dans leur état d’origine. La fonderie du XVIIIe siècle et les installations associées des périodes plus récentes sont toujours intactes. Ce groupe de bâtiments donne une image très complète de l’équipement technique d’un järnbruk suédois traditionnel. L’ensemble comporte aussi une série de bâtiments administratifs et résidentiels pour la direction et les ouvriers, ainsi que pour les travailleurs à la ferme attenante. Les bâtiments comprennent le bâtiment principal, (construit vers 1750), le bâtiment des bureaux, la maison de l’inspecteur, les petites maisons des forgerons, la remise des coches, les étables, la brasserie, la maison du jardinier en chef (1790), et une grange monumentale en pierre de scories (1872). Plus de 50 bâtiments de diverses époques et fonctions ont pu être préservés, faisant d’Engelsberg l’un des plus importants ensembles au monde datant de cette période.

Critère (iv) : Engelsberg est un exemple remarquable de complexe industriel influent dans l’Europe des XVIIe-XIXe siècles, avec des vestiges technologiques importants et des bâtiments administratifs et résidentiels associés intacts.

Intégrité

À l’intérieur des limites de ce bien de 9 596 ha, tous les éléments nécessaires sont rassemblés pour incarner la valeur universelle exceptionnelle des Forges d’Engelsberg, y compris des bâtiments techniques, administratifs et résidentiels. Les limites du bien assurent de manière appropriée la représentation complète des caractéristiques et des processus qui en incarnent l’importance. Le bien ne possède pas de zone tampon et ne subit pas non plus d’effets négatifs du développement ni/ou du manque d’entretien.

Selon le plan d’ensemble détaillé de la municipalité d’Ängelsberg, la pression du développement constitue un risque potentiel constant pour l’intégrité de ce bien. En raison de changements structurels affectant les industries traditionnelles et la fermeture d’usines, la population de la municipalité d’Ängelsberg a progressivement diminué au XXe siècle, passant de 700 à 150 habitants. Les autorités suédoises estiment que cette tendance pourrait aussi affecter la gestion du bien : si l’on ne réagit pas, il pourrait y avoir un impact négatif sur le niveau des installations de services, en particulier pour les touristes. Les autorités estiment de même qu’une légère augmentation des visiteurs serait essentielle pour maintenir la valeur universelle exceptionnelle du bien. Elles considèrent aussi qu’il est capital de ne pas restreindre la propriété privée du bien.

Authenticité

Les Forges d’Engelsberg sont authentiques en matière d’emplacement et de cadre, de formes et de conception, de matériaux et de substance. Bien qu’ayant cessé de fonctionner en 1919, la plupart des bâtiments techniques, administratifs et résidentiels ont été conservés dans leur état d’origine et les travaux de restauration effectués ont été de la plus haute qualité en termes de techniques et de matériaux.

Eléments requis en matière de protection et de gestion

Les attributs incarnant la valeur universelle exceptionnelle des Forges d’Engelsberg sont protégés selon la législation suédoise qui coordonne la protection culturelle et environnementale. Le bien bénéficie d’une forte protection juridique en vertu de la Loi sur le patrimoine culturel (1988) en tant que monument national (1974). La loi suédoise empêche effectivement les promoteurs de compromettre les valeurs environnementales d’Engelsberg. Toute la zone des Forges d’Engelsberg est explicitement incluse dans la Zone d’intérêt national du Canal de Strömsholm selon le Code fédéral de l’Environnement.

L’autorité régionale compétente pour les Forges d’Engelsberg est le Conseil administratif du comté de Västmanland. C’est le Conseil suédois du patrimoine national qui exerce la supervision générale nationale de tous les biens culturels. Les permis de construire sont accordés par la municipalité de Fagersta. Les Forges d’Engelsberg appartiennent à une entreprise privée, Nordstjernan AB, qui en assure l’entretien. Un Conseil de gestion est chargé de l’inspection des bâtiments, en veillant à ce que des mesures de maintenance soient prises par des experts et, si nécessaire, par des spécialistes externes. L’objectif du Conseil de gestion est la protection permanente et le développement de ce bien du patrimoine mondial. Le Conseil maintient le contact avec les autorités compétentes et veille à ce que les Forges d’Engelsberg restent protégées et accessibles. Le plan de gestion établi en 2005 est mis à jour en permanence et les habitations sont entretenues et restaurées en conséquence. Les Forges d’Engelsberg sont ouvertes et accessibles au public à certaines périodes et horaires précis.

Maintenir la valeur universelle exceptionnelle du bien au cours du temps va exiger de gérer, dans la mesure du possible, la pression constante du développement et le déclin démographique causé par les changements structurels affectant les industries traditionnelles et la fermeture d’usines.