English Français

Archipel de Revillagigedo

Archipiélago de Revillagigedo

Located in the eastern Pacific Ocean, this archipelago is made up of four remote islands and their surrounding waters: San Benedicto, Socorro, Roca Partida and Clarión. This archipelago is part of a submerged mountain range, with the four islands representing the peaks of volcanoes emerging above sea level. The islands provide critical habitat for a range of wildlife and are of particular importance for seabirds. The surrounding waters have a remarkable abundance of large pelagic species, such as manta rays, whales, dolphins and sharks. 

La description est disponible sous licence CC-BY-SA IGO 3.0

Archipel de Revillagigedo

Cet archipel, situé dans le Pacifique Est, se compose de quatre îles isolées et de leurs eaux environnantes : San Benedicto, Socorro, Roca Partida et Clarión. Cet archipel fait partie d’une chaîne de montagnes sous-marines, et les quatre îles représentent les sommets de volcans émergeant de la mer. Les îles offrent un habitat vital à de nombreuses espèces sauvages, et elles sont particulièrement importantes pour les oiseaux marins. Les eaux qui les entourent se caractérisent par une concentration remarquable d’espèces pélagiques de grande taille comme les raies manta, les baleines, les dauphins et les requins. 

La description est disponible sous licence CC-BY-SA IGO 3.0

أرخبيل جزر ريفيلا جيجدو المتقاربة
يقع أرخبيل جزر ريفيلا جيجدو المتقاربة شرق المحيط الهادئ. ويتكوّن من أربعة جزر منفصلة بالإضافة إلى المياه المحيطة بكل منها. وهذه الجزر هي: جزيرة سان بينيديتو وجزيرة سوكورو وجزيرة روكا بارتيدا وجزيرة كلاريون. ويعتبر هذا الأرخبيل جزءاً من سلسلة جبليّة مغمورة بالمياه حيث تعدّ الجزر قمم البراكين البارزة من تحت الماء. ويعيش على هذه ا لجزر مجموعة مهمّة من الحيوانات البريّة لا سيما الطيور البحريّة. أما المياه المحيطة بهذه الجزر، فتتميّز بتواجد ملحوظ للكائنات البحريّة الضخمة فيها مثل أسماك شيطان البحر الضخمة والحيتان والدلافين وأسماك القرش.

source: UNESCO/ERI
La description est disponible sous licence CC-BY-SA IGO 3.0

Revillagigedo群岛

这片群岛位于太平洋东部,由四座岛屿及其周边水域组成:圣贝内迪克托、索科罗、罗卡帕蒂达和克拉里翁岛。群岛是海底山脉的组成部分,露出水面的海底火山顶就是岛屿。群岛为海鸟等许多野生物种提供了重要的栖息地。岛屿周边水域中生活着巨型鬼蝠鲼、鲸鱼、海豚和鲨鱼等丰富多样的大型浅水物种。

source: UNESCO/ERI
La description est disponible sous licence CC-BY-SA IGO 3.0

Архипелаг Ревилья-Хихедо
В состав объекта, расположенного в восточной части Тихого океана, входят четыре изолированных острова (Сан-Бенедикто, Сокорро, Рока-Партида и Кларион) и окружающая их акватория. Этот архипелаг является частью подводной горной цепи, а входящие в него острова представляют вершины вулканов, выступающих над поверхностью моря. Эти острова служат важнейшим местом обитания многочисленных видов, особенно морских птиц, а окружающие воды характеризуются исключительным изобилием крупных пелагических видов, таких как манты, киты, дельфины и акулы.

source: UNESCO/ERI
La description est disponible sous licence CC-BY-SA IGO 3.0

Archipiélago de Revillagigedo
Situado en el Pacífico Oriental, este archipiélago está formado por las islas de San Benedicto, Socorro y Clarión, el islote de Roca Partida y sus aguas adyacentes. Las cuatro islas –que son de hecho las cumbres emergidas de otros tantos volcanes integrantes de una cadena montañosa submarina– constituyen un hábitat de vital importancia para diversas especies endémicas de flora y fauna, en particular aves marinas. Las aguas circundantes albergan una concentración notable de especies pelágicas de gran tamaño: mantas gigantes, delfines, tiburones y cetáceos.

source: UNESCO/ERI
La description est disponible sous licence CC-BY-SA IGO 3.0

レビジャヒヘド諸島
「メキシコのガラパゴス」とも呼ばれる豊かな生態系。バハ・カリフォルニア半島の南西390kmの太平洋上に浮かぶ、サン・ベネディクト島、ソコロ島、ロカ・パルティダ島、クラリオン島の4つの火山島と周辺海域で、景観美に優れるだけでなく、動植物の宝庫ともなっている。この島々は水深約4000mの海底から、最も高いところで標高1050mまでそびえる海底火山の山頂であり、海鳥の生息にとって重要な役割を果たしている。周辺海域は重要なエコリージョン(生物地理学的地域)の一つであり、ザトウクジラ、イルカ、マンタ、サメなどの大型海洋生物の生息地である。

source: NFUAJ

Revillagigedo-eilanden

Deze archipel is gelegen in het oostelijk deel van de Stille Oceaan en bestaat uit vier afgelegen eilanden en het omringende water: San Benedicto, Socorro, Roca Partida en Clarión. De archipel is deel van een onderwater gelegen bergketen waarbij de eilanden de pieken zijn van vulkamen die boven zeeniveau uitsteken. De eilanden leveren een zeer belangrijke habitat op voor een reeks van wilde dieren, en zijn bijzonder belangrijk voor zeevogels. De omliggende wateren hebben een opmerkelijke rijkheid aan grote zeedieren zoals mantas, walvissen, dolfijnen en haaien.

Source : unesco.nl

  • Anglais
  • Français
  • Arabe
  • Chinois
  • Russe
  • Espagnol
  • Japonais
  • Néerlandais
Archipel de Revillagigedo © Valeria Mas Gomez
Valeur universelle exceptionnelle

Brève synthèse

L’Archipel de Revillagigedo est situé dans le Pacifique Est à 386 km au sud-ouest de la pointe méridionale de la péninsule de Baja California et entre 720 et 970 km à l’ouest du Mexique continental. L’Archipel de Revillagigedo est une proposition en série composée de quatre îles isolées et des eaux qui les entourent : Isla San Benedicto, Isla Socorro, Isla Roca Partida et Isla Clarión. Le bien couvre 636 685 ha et comprend une aire marine protégée qui s’étend sur 12 milles nautiques autour de chaque île. Une très grande zone tampon de 14 186 420 ha entoure les quatre îles. Dans la zone tampon du bien, les profondeurs océaniques atteignent 3,7 km, en particulier à l’ouest de l’île Roca Partida et à l’ouest et au sud de l’île Clarión. L’archipel étant d’origine volcanique, les profondeurs augmentent de manière abrupte dès que l’on arrive à 10-12 km du littoral. L’Archipel de Revillagigedo fait partie d’une chaîne de montagnes sous-marine et les quatre îles représentent les sommets de volcans émergeant de la mer. Outre deux petites bases navales, les îles sont inhabitées.

L’Archipel de Revillagigedo représente la convergence exceptionnelle de deux régions biogéographiques marines : le Pacifique Nord-Est et le Pacifique Est. Plus particulièrement, le bien se trouve à la jonction entre le courant de Californie et le courant équatorial, ce qui génère une zone de transition complexe et extrêmement productive. Les îles et les eaux qui entourent l’Archipel de Revillagigedo sont riches en vie marine et reconnues comme d’importants relais et zones de repos pour des espèces migratrices. Le bien abrite des populations abondantes de requins, de raies, de grands poissons pélagiques, de mégaptères, de tortues et de raies mantas ; une concentration d’espèces sauvages qui attire les plongeurs du monde entier.

Chacune des îles présente une flore et une faune terrestres caractéristiques et leur isolement relatif est à l’origine d’un taux d’endémisme des espèces élevé et d’un micro-endémisme, en particulier parmi les poissons et les espèces d’oiseaux qui sont souvent menacés au plan mondial. Les îles offrent un habitat d’importance critique à toute une gamme de créatures terrestres et marines et sont particulièrement importantes pour les oiseaux marins tels que les fous masqués, à pieds bleus, à pieds rouges et bruns, les phaétons à bec rouge, les frégates magnifiques et beaucoup d’autres espèces qui dépendent des habitats insulaires et marins. L’Archipel de Revillagigedo est le seul endroit au monde où niche le puffin de Townsend en danger critique.

Critère (vii) : Le paysage terrestre et le paysage marin de l’Archipel de Revillagigedo se composent de volcans actifs, d’arches, de falaises et d’affleurements rocheux isolés, impressionnants, émergeant au milieu de l’océan. Les eaux claires qui entourent ces caractéristiques créent des perspectives exceptionnelles sur de vastes rassemblements de poissons autour des murs abrupts et des monts sous-marins, ainsi que sur des espèces pélagiques marines de grande taille comme les raies mantas géantes, les cétacés, les dauphins et les requins. Un des aspects les plus remarquables du bien est la concentration de raies mantas géantes autour des îles et la manière dont elles entrent en interaction avec les plongeurs, un comportement rare au niveau mondial. En outre, le bien englobe un paysage sous-marin avec des plaines abyssales qui descendent jusqu’à près de 4000 mètres et des à pics dans des eaux cristallines, tout cela contribuant à une expérience sous-marine stupéfiante. Une grande population d’environ 2000 mégaptères visite les îles. Les chants de ces cétacés majestueux sont entendus durant les mois d’hiver en plongée, ce qui ajoute une autre dimension sensorielle au paysage marin.

Critère (ix) : L’Archipel de Revillagigedo est situé dans la partie nord de la province du Pacifique tropical Est, une zone de transition influencée essentiellement par le courant de Californie auquel se mélangent les eaux chaudes du courant nord-équatorial. Il en résulte une convergence d’espèces de la faune et de la flore et un ensemble unique de processus écologiques et biologiques. L’isolement et l’état relativement intact de ces îles ont permis le déroulement de processus évolutionnaires à l’origine d’un degré élevé d’endémisme dans le domaine terrestre et dans le domaine marin. Dans le milieu marin, les eaux entourant les îles abritent des agrégations majestueuses de requins, raies, cétacés, tortues et poissons dont un certain nombre sont endémiques ou quasi endémiques. Dans l’élément terrestre, les processus évolutionnaires importants ont conduit à la spéciation de 2 lézards endémiques, 2 serpents endémiques, 4 oiseaux endémiques et au moins 33 espèces de plantes endémiques ainsi que d’innombrables invertébrés. En outre, 11 sous espèces endémiques d’oiseaux ont évolué sur les îles, ce qui indique le potentiel d’évolution future sur ces îles reculées et bien protégées.

Critère (x) : L’isolement géographique de l’Archipel de Revillagigedo, façonné par les conditions océaniques prévalentes, a pour résultats une productivité marine élevée, une riche biodiversité et des taux exceptionnels d’endémisme, terrestre et marin. Les îles sont le seul site de nidification du puffin de Townsend, un des oiseaux marins les plus rares du monde. L’Archipel de Revillagigedo abrite aussi de nombreuses espèces endémiques telles que la tourterelle de Socorro, le moqueur de Socorro, le troglodyte de Socorro, le troglodyte de Clarión (ainsi que 11 sous espèces d’oiseaux endémiques), 2 lézards, 2 serpents et de nombreuses plantes et nombreux invertébrés endémiques qui contribuent tous à l’importance de ces îles pour la conservation de la biodiversité terrestre. Dans le milieu marin, 10 espèces de poissons de récifs au moins ont été identifiées comme endémiques ou quasi endémiques, y compris le spectaculaire poisson ange de Clarión qui peut être observé dans les « stations de nettoyage » où il se nourrit des ectoparasites des raies mantas géantes. Ces raies, dont certaines sont, de manière inhabituelle, totalement noires, se regroupent en effectifs parmi les plus importants du monde. Le bien est un havre pour une riche diversité d’espèces de requins avec environ 20 espèces enregistrées. Quelque 2000 mégaptères migrent dans ces eaux productives et riches en matières nutritives. Les îles ont aussi une importance énorme pour les oiseaux marins, notamment les fous masqués, à pieds bleus, à pieds rouges et bruns, les phaétons à bec rouge, les frégates magnifiques et beaucoup d’autres espèces que l’on peut voir prendre leur essor autour des affleurements rocheux où ils nichent et pêcher en mer.

Intégrité

L’Archipel de Revillagigedo est reculé et essentiellement inhabité de sorte que les menaces pour le bien sont relativement faibles. La plus grave menace pour l’écologie de ces îles et les eaux qui les entourent est constituée par les espèces envahissantes introduites. Parmi les grands succès du Gouvernement mexicain en matière de conservation, en collaboration avec des ONG, il y a l’éradication de grandes espèces envahissantes comme les porcs et les moutons sur différentes îles. Une vigilance permanente sera nécessaire pour garantir que les systèmes naturels de l’archipel ne subissent pas d’impacts d’espèces envahissantes. Des mesures de biosécurité renforcées, contenues dans un plan pour la biosécurité, sont nécessaires pour protéger les écosystèmes de l’archipel contre cette menace.

À ce jour, le tourisme est limité par le Gouvernement du Mexique à un nombre fixe de bateaux de plongée et personne n’est autorisé à mettre pied à terre sans permis. Les capacités de charge pour la plongée et les règlements sont fixés dans le plan de gestion et compte tenu du nombre restreint de sites potentiels pour la plongée et de leurs petites dimensions, il est improbable que les impacts de la plongée dans le bien augmentent à l’avenir. La pêche est limitée dans le cadre d’un système de zonage de l’espace marin ; toutefois, il y a des préoccupations concernant le respect des mesures et la pêche sportive. L’extension de la zone non exploitable jusqu’à 12 milles nautiques, pour la faire coïncider avec les limites du bien, est considérée essentielle pour renforcer la protection des ressources marines des îles tout comme l’application de règlements renforcés sur la pêche dans la grande zone tampon du bien.

En conclusion, le bien est de taille suffisante et comprend tous les éléments nécessaires à l’expression de sa valeur universelle exceptionnelle dans les domaines terrestres et marins. L’intégrité de la zone marine sera encore renforcée si toute la superficie du bien devient non exploitable et si les règlements de la pêche sont renforcés dans la grande zone tampon. En ce qui concerne les valeurs terrestres, il convient de noter que le développement passé, c.-à-d. l’introduction de moutons, porcs, chats, lapins et souris envahissants, a considérablement endommagé certaines des valeurs mais jamais les rats n’ont été introduits dans les îles, ce qui est exceptionnel pour des îles subtropicales de cette taille. Il convient de louer les efforts d’éradication des porcs et des moutons et de réduction importante du nombre de chats sur Socorro avec l’espoir qu’eux aussi soient éradiqués.

Éléments requis en matière de protection et de gestion

L’Archipel de Revillagigedo est un territoire fédéral mexicain et toutes les parties du bien appartiennent et sont contrôlées par l’État. Le bien est protégé par de nombreuses lois, correspondant aux différentes juridictions. La législation de protection principale est la loi générale sur l’équilibre écologique et la protection de l’environnement (LGEEPA). Les îles sont gérées en tant que réserve naturelle protégée par la Commission nationale des aires naturelles protégées (CONANP) en collaboration étroite avec plusieurs autorités gouvernementales et ONG ainsi que des partenaires universitaires. La collaboration avec la marine mexicaine est particulièrement importante car elle assure un appui en personnel et infrastructure pour surveiller les îles et garantir l’application des règlements. Cette coopération entre les agences est doublement importante pour augmenter un personnel relativement modeste et des ressources financières gouvernementales modestes consacrées au bien.

Un suivi amélioré est nécessaire pour empêcher les pêcheurs sportifs d’entrer dans les zones non exploitables et pour gérer les impacts. Des efforts sont aussi nécessaires pour garantir que la pêche dans la très grande zone tampon environnante est gérée de manière à être durable, pour contrer les menaces potentielles ou réelles de la surpêche dans la région.

En matière de gestion, l’accent devrait porter sur le contrôle et, si possible, l’éradication des espèces exotiques envahissantes dans les îles et le milieu marin. Un plan de biosécurité doit aussi régir les quarantaines et les mécanismes de réponse pour protéger le bien contre d’éventuelles menaces d’introduction. Ce point est tout particulièrement important pour que les îles restent libres de rats, ce qui est à la fois inhabituel dans un système insulaire subtropical et crucial pour maintenir des écosystèmes qui fonctionnent et protègent des espèces clés.

Des travaux de recherche et d’inventaire supplémentaires sont nécessaires pour mieux comprendre les valeurs de biodiversité du bien, en particulier les écosystèmes sous-marins et de haute mer.

Activités (1)