English Français

Shennongjia au Hubei

Hubei Shennongjia

Located in Hubei Province, in central-eastern China, the site consists of two components: Shennongding/Badong to the west and Laojunshan to the east. It protects the largest primary forests remaining in Central China and provides habitat for many rare animal species, such as the Chinese Giant Salamander, the Golden or Sichuan Snub-nosed Monkey, the Clouded Leopard, Common Leopard and the Asian Black Bear. Hubei Shennongjia is one of three centres of biodiversity in China. The site features prominently in the history of botanical research and was the object of international plant collecting expeditions in the 19th and 20th centuries. 

La description est disponible sous licence CC-BY-SA IGO 3.0

Shennongjia au Hubei

Situé dans la province du Hubei, au centre-est de la Chine, le site est formé de deux éléments : Shennongding/Badong à l’ouest, et Laojunshan à l’est. Il abrite les plus grandes forêts primaires qui subsistent en Chine centrale et sert d’habitat à de nombreuses espèces animales rares comme la salamandre géante de Chine, le rhinopithèque de Roxellane, la panthère nébuleuse, le léopard ou l’ours à collier. Shennongjia au Hubei est l’un des trois centres de biodiversité de la Chine. Le site, qui a fait l’objet d’expéditions internationales de collectes de plantes aux XIXe et XXe siècles, occupe une place importante dans l’histoire de la recherche botanique. 

La description est disponible sous licence CC-BY-SA IGO 3.0

غابات شينونجيا في هوبي
تقع هذه الغابات في مقاطعة هوبي وسط الصين. ويتألف هذا الموقع من قسمين هما: شينوندينغ/بادونج في الجزء الغربي من الغابات، ولاجونشان في الجزء الشرقي منها. وتعد هذه الغابات من أكبر الغابات الأولية في الصين الوسطى وتعدّ موطناً لمجموعة متنوّعة من الحيوانات النادرة مثل السلمندر الصيني العملاق، والنمر الملطخ، والنمور والدببة السود الآسيوية. ويعتبر هذا الموقع واحداً من مراكز التنوع البيولوجي الثلاثة الموجودة في الصين. وكان الموقع واحداً من أهم وجهات الرحلات الاستكشافيّة العالميّة لعالم النبات في القرنين التاسع عشر والعشرين. هذا ويشغل الموقع في الوقت الحاضر مكانة كبيرة في تاريخ أبحاث النباتات.

source: UNESCO/ERI
La description est disponible sous licence CC-BY-SA IGO 3.0

湖北神农架

神农架位于中国中东部湖北省。这处遗产地由两部分构成:西边的神农顶/巴东和东边的老君山。这里有中国中部地区最大的原始森林,是中国大蝾螈、川金丝猴、云豹、金钱豹、亚洲黑熊等许多珍稀动物的栖息地。湖北神农架是中国三大生物多样性中心之一,在19和20世纪期间曾是国际植物收集探险活动的目的地,在植物学研究史上占据重要地位。

source: UNESCO/ERI
La description est disponible sous licence CC-BY-SA IGO 3.0

Шэньнунцзя в провинции Хубэй

Этот объект, расположенный в центрально-восточном Китае, в провинции Хубэй, состоит из двух частей: Бадонг на западе и Лаоджуншань на востоке. На территории Шэньнунцзя находятся крупнейшие девственные леса Центрального Китая, которые служат средой обитания для редких видов животных, таких как китайская исполинская саламандра, рокселланов ринопитек, дымчатый барс, леопард и гималайский медведь. Шэньнунцзя в провинции Хубэй является одним из трех центров биоразнообразия Китая. Этот лесной район, ставший объектом международных экспедиций по коллекционированию растений в XIX и XX веках, занимает важное место в истории ботанических исследований.

source: UNESCO/ERI
La description est disponible sous licence CC-BY-SA IGO 3.0

Shennongjia de Hubei
Situado hacia la parte oriental del centro de China, en la Provincia de Hubei, este sitio consta de dos zonas: Shennongding/Badong, al oeste, y Laojunshan, al este. En ellas se encuentran los bosques primarios más vastos del centro del país, donde tienen su hábitat numerosas especies animales raras como la salamandra gigante china, el rinopiteco dorado, la pantera nebulosa, el oso de collar y el leopardo. El sitio, que es uno de los tres centros de diversidad biológica existentes en China, ocupa un puesto destacado en la historia de las investigaciones botánicas y fue explorado por expediciones internacionales de recolección de plantas en los siglos XIX y XX.

source: UNESCO/ERI
La description est disponible sous licence CC-BY-SA IGO 3.0

湖北省の神農架
'植物の完全な垂直分布を内包する原生林。中国中東部の湖北省に広がる、2ヵ所の原生林からなる。亜熱帯と温帯の境界に位置し、山麓の常緑広葉樹林から高山の草原まで、世界で最も完全な植物の垂直分布が見られる場所。古くから生き残っている動植物や固有種も多く、19世紀から研究が進められてきている。神農架にある森林は生物多様性がきわめて豊かで、3600種以上の維管束植物が生育するほか、キンシコウを始め、チュウゴクオオサンショウウオ、ウンピョウ、ツキノワグマなど多くの希少動物の生息地にもなっている。

source: NFUAJ

Hubei Shennongjia

Deze werelderfgoedsite is gelegen in de provincie Hubei, in het centrale deel van Oost-China en bestaat uit twee componenten: Shennongding/Badong in het westen en Laojunshan in het oosten. Het omvat het grootste nog aanwezige oerbos in Centraal-China waar vele zeldzame diersoorten leven, zoals de Chinese reuzensalamander, de gouden of stompneusaap, de nevelpanter, de luipaard en de Aziatische zwarte beer. Hubei Shennongjia is een van drie centra van grote biodiversiteit in China. Het gebied speelde een hoofdrol in de geschiedenis van het botanisch onderzoek en was voor internationale plantenverzamelexpedities een belangrijk object van studie in de 19e en 20e eeuw.

Source : unesco.nl

  • Anglais
  • Français
  • Arabe
  • Chinois
  • Russe
  • Espagnol
  • Japonais
  • Néerlandais
Shennongjia au Hubei © Institute of Botany, The Chinese Academy of Science
Valeur universelle exceptionnelle

Brève synthèse

Shennongjia au Hubei est situé dans le district forestier de Shennongjia et le comté de Badong, dans la province du Hubei, en Chine. Shennongjia est dans l’écotone qui s’étend des plaines et contreforts de Chine orientale jusqu’aux montagnes de Chine centrale, dans une zone de transition climatique entre la zone subtropicale et la zone tempérée chaude où les masses d’air froid et d’air chaud du nord et du sud se rencontrent et sont contrôlées par le gyre subtropical.

Couvrant 73 318 ha, le bien est formé de deux éléments, l’élément plus grand de Shennongding/Badong dans l’ouest et l’élément plus petit de Laojunshan dans l’est. Une zone tampon de 41 536 ha entoure le bien. Shennongjia au Hubei comprend 11 types de végétation caractérisés par une diversité de gradients altitudinaux. La région de Shennongjia est considérée comme l’un des trois centres de d’espèces endémiques de plantes de la Chine, ce qui s’explique par sa position géographique de transition qui a façonné sa biodiversité, ses écosystèmes et son évolution biologique. La richesse et l’endémisme des espèces de Shennongjia au Hubei, en particulier de la flore, sont impressionnants au plan mondial, 3 767 espèces de plantes vasculaires ont été répertoriées, notamment un chiffre remarquable de 590 genres de plantes tempérées. En outre, 205 espèces de plantes et 2 genres sont endémiques au bien et 1 793 espèces sont endémiques à la Chine. Pour la faune, plus de 600 espèces de vertébrés ont été recensées dont 92 mammifères, 399 oiseaux, 55 poissons, 53 reptiles et 37 amphibiens. 4 365 espèces d’insectes ont été identifiées. Le bien comprend de nombreuses espèces rares et en danger telles que le rhinopithèque de Roxellane, la panthère nébuleuse, le léopard, le chat doré d’Asie, le cuon d’Asie, l’ours à collier, la civette indienne, le porte-musc, le goral chinois et le saro de Chine, l’aigle royal, le faisan vénéré et le plus grand amphibien du monde, la salamandre géante de Chine.

Shennongjia a suscité un intérêt scientifique important et ses montagnes figurent de manière proéminente dans l’histoire de la recherche botanique. Le site occupe une place spéciale en botanique et a fait l’objet d’expéditions internationales célèbres de collecte de plantes au 19e et au 20e siècle. De 1884 à 1889, plus de 500 nouvelles espèces ont été décrites dans la région. Shennongjia est aussi la localité type mondiale pour de nombreuses espèces.

Critère (ix) : Shennongjia au Hubei protège les plus grandes forêts primaires de Chine centrale et c’est l’un des trois centres de d’espèces endémiques de plantes de la Chine. Le bien comprend 11 types de végétation et une gamme altitudinale de végétation intacte avec six gradients comprenant une forêt de feuillus sempervirente, une forêt mixte de feuillus sempervirente et décidue, une forêt de feuillus décidue, une forêt mixte de conifères et de feuillus, une forêt de conifères et des prairies/broussailles. Avec 874 espèces de plantes ligneuses décidues appartenant à 260 genres, la richesse en espèces et genres d’arbres du site est sans équivalent à l’échelle mondiale pour une forêt de feuillus décidue et parmi les forêts mixtes de feuillus sempervirentes et décidues de l’hémisphère Nord, Shennongjia au Hubei possède les ceintures naturelles altitudinales les plus complètes du monde. Le site de Shennongjia au Hubei se trouve dans l’écorégion des forêts sempervirentes des montagnes Daba ainsi que dans une écorégion prioritaire, la forêt tempérée du sud-ouest de la Chine, aucune des deux n’étant représentées sur la Liste du patrimoine mondial. Le site protège aussi le Centre régional de diversité des plantes de Shennongjia identifié comme une lacune sur la Liste du patrimoine mondial. Conjointement avec sa diversité florale, le bien protège des écosystèmes d’importance critique pour de nombreuses espèces animales rares et en danger.

Critère (x) : Le terrain et le climat uniques de Shennongjia au Hubei ont été relativement peu touchés par la glaciation et offrent donc un refuge à de nombreuses espèces rares, en danger et endémiques ainsi qu’à bien des espèces ligneuses décidues du monde. La richesse du bien en espèces est élevée, en particulier parmi les plantes vasculaires et contient un pourcentage remarquable de plus de 63% des genres tempérés que l’on trouve à l’échelle de la Chine, un pays de mégabiodiversité possédant la plus grande diversité de genres de plantes tempérées au monde. Le bien abrite 12.9% des espèces de plantes vasculaires du pays. Le terrain montagneux est aussi un habitat d’importance critique pour toute une diversité d’espèces animales emblématiques. On trouve 1 550 rhinopithèques de Roxellane dans le bien. Le rhinopithèque de Roxellane de Shennongjia est la plus en danger des trois sous espèces de Chine et elle est entièrement inféodée au bien. Parmi les autres espèces importantes, il y a la panthère nébuleuse, le léopard, le chat doré d’Asie, le cuon d’Asie, l’ours à collier, la civette indienne, le porte-musc, le goral chinois et le saro de Chine, l’aigle impérial, le faisan vénéré et le plus grand amphibien du monde, la salamandre géante de Chine. Le bien a une biodiversité extrêmement riche, abrite un grand nombre d’espèces types et plusieurs espèces rares qui ont été introduites en horticulture dans le monde entier. Au plan international, Shennongjia occupe une place spéciale pour l’étude de la systématique des plantes et de la science horticole.

Intégrité

Le bien a une superficie de 73 318 ha et coïncide avec la majeure partie de la Réserve naturelle nationale de Shennongjia dans le district forestier de Shennongjia. L’élément plus grand de Shennongding/Badong à l’ouest couvre 62 851 ha et comprend le secteur nord de la Réserve naturelle provinciale de Yanduhe dans le comté de Badong contigu. L’élément de Laojunshan qui couvre 10 467 ha se trouve à l’est. Une zone tampon de 41 536 ha entoure le bien. Le bien est assez grand pour comprendre tous les éléments essentiels constituant les valeurs uniques biologiques, écologiques et de biodiversité de Shennongjia au Hubei. Les limites sont clairement tracées et délimitées sur le terrain.

Le bien est en bon état et les menaces ne sont généralement pas préoccupantes. Toutefois, la division du site par la route nationale 209 et le corridor de 10 km de large associé est une source de préoccupation car elle empêche les déplacements des animaux sauvages et entrave la connectivité écologique. La mise en œuvre d’une stratégie efficace de connectivité pour la conservation, comprenant des corridors pour les espèces sauvages, des « relais » ou ensembles de petites parcelles d’habitats, des passages pour les espèces sauvages à travers la route et l’élimination des clôtures est donc essentielle pour faciliter la connectivité écologique d’une faune mobile, en particulier d’espèces qui ont habituellement besoin de grands territoires.

Éléments requis en matière de protection et de gestion

L’ensemble du bien appartient à l’État et a un statut de protection national ou provincial. Shennongjia au Hubei fait l’objet de différentes lois et réglementations nationales, provinciales et locales qui garantissent une protection intégrale à long terme. Un système de gestion à multiples niveaux a été établi pour gérer le bien proposé. Celui‑ci fait l’objet de différents plans et dispose d’un plan de gestion spécifique à Shennongjia au Hubei, conçu selon les exigences du patrimoine mondial et visant à la sauvegarde de la valeur universelle exceptionnelle du site. Le plan de gestion doit être mis à jour pour couvrir la gestion de la Réserve naturelle provinciale de Yanduhe dans le comté de Badong. Le plan de gestion devrait, en outre, contenir des mesures pour intégrer différents domaines d’expertise en matière de gestion, de façon coordonnée, à travers les différentes aires protégées et autres désignations nationales et internationales. Le plan de gestion devrait être un outil prospectif soutenant une gestion adaptative. Les systèmes de zonation doivent être revus pour tenir compte de l’habitat spécifique et des besoins spatiaux des espèces clés.

Le bien jouit d’un appui généralisé à tous les niveaux du gouvernement, des populations locales et autres acteurs. Le bien a besoin d’une gestion active à long terme de la zone tampon pour faire en sorte que toute activité de développement reste à une échelle appropriée et soit conçue de manière adéquate, en accord avec les valeurs du bien. Il importe également que les modes d’occupation des sols aux alentours soient adaptés aux valeurs du bien et qu’ils génèrent des bénéfices durables pour les communautés locales. Les questions de gestion dans la zone tampon doivent faire l’objet d’une attention et d’une capacité accrues.

Le potentiel d’utilisation touristique du bien qui pourrait augmenter de manière significative est une préoccupation. Des améliorations non négligeables de l’infrastructure de transport, en particulier l’ouverture de l’aéroport de Shennongjia en 2014, pourraient susciter une augmentation spectaculaire du nombre de visiteurs et des impacts qui en résulteraient. La planification, la gestion et le suivi du tourisme doivent prévoir une demande accrue et atténuer les impacts négatifs.

Les autres menaces ont trait aux activités et aux développements dans la zone tampon. Les activités de développement et les modes d’occupation des sols qui empiètent, telle la culture du thé, nécessitent un suivi permanent. Une attention doit être accordée aux initiatives de conservation et de développement communautaire intégrées dans les zones tampons pour encourager une gestion communautaire plus importante dans le bien du patrimoine mondial.