English Français

Ensemble des grottes de Gorham

Gorham's Cave Complex

The steep limestone cliffs on the eastern side of the Rock of Gibraltar contain four caves with archaeological and paleontological deposits that provide evidence of Neanderthal occupation over a span of more than 100,000 years. This exceptional testimony to the cultural traditions of the Neanderthals is seen notably in evidence of the hunting of birds and marine animals for food, the use of feathers for ornamentation and the presence of abstract rock engravings. Scientific research on these sites has already contributed substantially to debates about Neanderthal and human evolution. 

La description est disponible sous licence CC-BY-SA IGO 3.0

Ensemble des grottes de Gorham

Les falaises calcaires escarpées, situées dans la partie est du rocher de Gibraltar, renferment quatre grottes dont les gisements archéologiques et paléontologiques attestent la présence néandertalienne, pendant une période de plus de 100 000 ans. Ce témoignage exceptionnel sur les traditions culturelles des Néandertaliens se traduit notamment par des traces  de  chasse aux oiseaux et aux animaux marins à des fins alimentaires et par l’utilisation de plumes ornementales, ainsi que par la présence de gravures rupestres de caractère abstrait. Les recherches scientifiques menées sur le site ont d’ores et déjà contribué de manière importante aux débats sur l’homme de Neandertal et sur l’évolution humaine.

La description est disponible sous licence CC-BY-SA IGO 3.0

كهوف الإنسان البدائي/ العصور الحجريّة في جبل طارق والبيئة المحيطة بها
الانحدارات والأحجار الجيريّة الحادة الواقعة في الجزء الشرقي من جبل طارق أربعة كهوف تحتوي على مواقع أثريّة تعود إلى العصر الحجري وتشهد على وجود الإنسان البدائي فيها لمدة تزيد عن 100000 عام. ويتجسّد هذا الدليل الاستثنائي على التقاليد الثقافيّة للإنسان البدائي تحديداً في آثار تصف صيد الطيور والحيوانات البحريّة من أجل الحصول على الطعام باستخدام ريش الزينة ناهيك عن وجود رسوم صخريّة واضحة. وكانت الأبحاث العلميّة في هذا الموقع قد ساهمت مساهمة كبيرة من قبل في المناقشات بشأن الإنسان البدائي وتطوّر البشريّة.

source: UNESCO/ERI
La description est disponible sous licence CC-BY-SA IGO 3.0

左江花山岩画文化景观

花山岩画位于中国西南边陲地区的陡峭岩壁上。这38处岩画展现的是骆越族人生活和宗教仪式的场景,这些绘制年代可追溯至公元前5世纪至公元2世纪的岩画与其依存的喀斯特地貌、河流和台地一起,使人得以一窥过去在中国南方盛行一时的青铜鼓文化仪式的原貌。这一文化景观如今是这种文化曾经存在的唯一见证。

source: UNESCO/ERI
La description est disponible sous licence CC-BY-SA IGO 3.0

Комплекс пещеры Горама
В глубине крутых известняковых утёсов, расположенных в восточной части Гибралтарской скалы, скрыты четыре пещеры, которые, судя по археологическим и палеонтологическим находкам, были населены неандертальцами на протяжении более 100 тысяч лет. Это уникальное свидетельство культурных традиций неандертальцев главным образом отражено в изображениях охоты на птиц и морских животных, а также абстрактных наскальных рисунках. Здесь же обнаружены следы использования птичьих перьев в декоративных целях. Научные исследования на территории данного объекта, уже внесли значительный вклад в дискуссию о неандертальцах и их месте в эволюции человека.

source: UNESCO/ERI
La description est disponible sous licence CC-BY-SA IGO 3.0

Conjunto de cuevas de Gorham

Los abruptos acantilados calcáreos de la cara oriental del peñón de Gibraltar albergan cuatro cuevas, cuyos yacimientos arqueológicos atestiguan la presencia del hombre de Neandertal durante más de 100.000 años. Este testimonio excepcional de la cultura neandertaliense está constituido por grabados rupestres de motivos abstractos, así como por huellas de la caza de aves y animales marinos con fines alimentarios y por indicios del uso ornamental del plumaje de las presas capturadas. Las investigaciones científicas llevadas a cabo en este sitio han aportado una contribución importante al debate sobre el conocimiento del hombre de Neandertal y de la evolución de la especie humana.

source: UNESCO/ERI
La description est disponible sous licence CC-BY-SA IGO 3.0

ゴーハムの洞窟群
人類の祖先の生活の跡が残る岩肌。スペイン領・イベリア半島のジブラルタル海峡の東側、険しい石灰岩の断崖に穿たれた4つの洞窟では、10万年以上前にこの地で暮らしていたネアンデルタール人の住居を示す考古学的、古生物学的遺物が見られる。食料となった鳥や海洋生物の狩猟の跡、装飾のための羽毛の使用の跡や、抽象的な壁画は、ネアンデルタール人の文化的伝統を示す類い稀な証拠である。これらの洞窟群の科学的な研究は、ネアンデルタール人と人類の進化に関する議論に対して十分な貢献をしている。

source: NFUAJ

Grottencomplex van Gorham

De steile kalkstenen kliffen aan de oostelijke zijde van de Rots van Gibraltar bevatten vier grotten met archeologische en paleontologische afzettingen die getuigen van bewoning door Neanderthalers gedurende een tijdspanne van meer dan 125.000 jaar. De culturele tradities van de Neanderthalers blijken uit de aangetroffen resten die bewijzen dat ze op vogels en zeedieren jaagden, veren gebruikten ter ornamentatie en de aanwezigheid van abstracte rotstekeningen. Wetenschappelijk onderzoek in deze grotten heeft substantieel bijgedragen aan de debatten rondom Neanderthalers en menselijke evolutie.

Source : unesco.nl

  • Anglais
  • Français
  • Arabe
  • Chinois
  • Russe
  • Espagnol
  • Japonais
  • Néerlandais
Fouilles en cours dans la chambre arrière de la Grotte de Gorham. © Clive Finlayson, Gibraltar Museum
Valeur universelle exceptionnelle

Brève synthèse

Les falaises calcaires escarpées situées dans la partie est du rocher de Gibraltar renferment quatre grottes dont les vastes gisements archéologiques et paléontologiques témoignent d’une présence néandertalienne sur une période de 100 000 ans. Ces grottes témoignent très largement d’une occupation néandertalienne, en particulier avec des exemples rares d’utilisation d’oiseaux et d’animaux marins pour la nourriture ; et d’utilisation de plumes d’oiseaux et de gravures rupestres abstraites, nouveaux témoignages des aptitudes cognitives des Néandertaliens. Les sites sont complétés par leur environnement de falaises calcaires escarpées et par la flore et la faune actuelles de Gibraltar, dont une grande partie est identifiable parmi les riches vestiges paléoarchéologiques issus des fouilles. Les recherches scientifiques toujours en cours sur ces sites ont d’ores et déjà contribué de manière importante aux débats sur l’homme de Neandertal et sur l’évolution humaine. Les attributs qui expriment cette valeur sont l’ensemble remarquable de grottes qui renferment des gisements archéologiques démontrant l’occupation de Gibraltar par des Néandertaliens et les premiers hommes modernes et l’environnement paysager des grottes qui permet d’observer les ressources naturelles et le contexte environnemental de la vie néandertalienne.

Critère (iii) : L’Ensemble des grottes de Gorham apporte un témoignage exceptionnel sur l’occupation, les traditions culturelles et la culture matérielle des Néandertaliens et des premiers hommes modernes sur une période d’environ 120 000 ans. Cela se traduit par les riches éléments archéologiques dans les grottes, les gravures rupestres rares de la grotte de Gorham (dont l’origine remonte à plus de 39 000 ans), des traces rares de l’exploitation d’oiseaux et d’animaux marins pour la nourriture et la capacité des gisements de la grotte à dépeindre les conditions climatiques et environnementales sur la péninsule durant cette longue période. Le potentiel archéologique et scientifique des grottes fait toujours l’objet de recherches archéologiques et de débats scientifiques, offrant la possibilité de comprendre la vie des Néandertaliens, y compris leur aptitude à la pensée abstraite.

Intégrité

Les délimitations comprennent tous les éléments nécessaires à l’expression de la valeur universelle exceptionnelle du bien, y compris l’environnement des grottes caractérisé par la topographie et la végétation de Gibraltar (falaises calcaires, dunes de sable fossiles, plages fossiles, éboulis, littoral, flore et faune). Le bien est vulnérable à la montée du niveau de la mer, aux inondations et aux autres effets du changement climatique.

Authenticité

L’authenticité du bien est étayée par la présence de strates de gisements archéologiques dans les grottes, les reliefs qui renferment les grottes et témoignent de l’histoire géomorphologique de Gibraltar, et la végétation et la faune des falaises qui peuvent être associées aux conditions environnementales du passé.

Éléments requis en matière de protection et de gestion

Le bien et la majeure partie de la zone tampon sont situés au sein de la réserve naturelle de Gibraltar (réserve naturelle du rocher supérieur). Le bien et sa zone tampon bénéficient d’une protection légale apportée par la loi sur le fonds du patrimoine de Gibraltar (1989), la loi sur la protection de la nature (1991), la loi sur l’urbanisme (1999), les dispositions réglementaires (évaluation d’impact sur l’environnement) du plan d’urbanisme (2000) et le décret de désignation de la zone de conservation naturelle (rocher supérieur) (2013). Les diverses grottes contenant des traces d’occupation par les Néandertaliens et les premiers hommes modernes sont des sites protégés au niveau maximal (Schedule 1, Category A) en vertu de l’ordonnance sur le fonds du patrimoine de Gibraltar.

Les aménagements sont réglementés par la loi sur l’urbanisme et par la mise en œuvre de politiques du plan de développement de Gibraltar (2009), y compris l’amendement d’urbanisme de 2014. Les contrôles et procédures d’urbanisme sont appliqués par la Commission d’aménagement et d’urbanisme.

La zone marine qui jouxte le bien fait partie de la zone de conservation marine orientale protégée en tant que zone marine protégée par la législation européenne (zone marine protégée de l’Union européenne) et par la législation de Gibraltar (réglementation sur les réserves naturelles marines (1995), réglementation sur la stratégie marine (2011) et réglementation sur la protection marine (2014)).

Le bien est géré par le musée de Gibraltar. Le groupe de direction générale (composé des agences gouvernementales concernées) supervise la mise en œuvre du système de gestion, assisté par l’équipe multidisciplinaire du patrimoine mondial du musée de Gibraltar. Le groupe de direction générale rend compte à un Comité directeur (Forum consultatif) qui comprend un vaste éventail de parties prenantes. Le Comité international de recherche et de conservation contribuera à l’établissement de programmes de recherches et à l’examen des résultats scientifiques. Les ressources requises, y compris le personnel, sont revues annuellement.

Les plans de gestion du bien et de la réserve naturelle de Gibraltar (plus grande) sont en place. Cette dernière sera revue pour veiller à la compatibilité avec l’inscription sur la Liste du patrimoine mondial et à la priorité donnée à la conservation de la valeur universelle exceptionnelle du bien. Le système de gestion est en outre étayé par le plan de prévention des risques, la stratégie de recherche et de conservation, et la stratégie touristique intégrée. Un plan d’action sur cinq ans (2016-2020) pour les fouilles archéologiques décrit les travaux prévus et répond au besoin d’équilibre entre les fouilles et la conservation des gisements.

Même si la pression des visiteurs n’est actuellement pas une menace, il est vraisemblable que la fréquentation augmente. L’accès aux grottes est strictement contrôlé, et les visiteurs doivent être accompagnés par un guide reconnu par le directeur du musée de Gibraltar. Le suivi est en place et la capacité d’accueil du bien est revue annuellement. La mise en œuvre de la stratégie touristique intégrée améliorera l’expérience des visiteurs et la présentation de la valeur universelle exceptionnelle.