English Français

Le paysage de chasse par force de Zélande du Nord

The par force hunting landscape in North Zealand

Located about 30 km northeast of Copenhagen, this cultural landscape encompasses the two hunting forests of Store Dyrehave and Gribskov, as well as the hunting park of Jægersborg Hegn/Jægersborg Dyrehave. This is a designed landscape where Danish kings and their court practiced par forcehunting, or hunting with hounds, which reached its peak between the 17th and the late 18th centuries, when the absloute monarchs transformed it into a landscape of power. With hunting lanes laid out in a star system, combined with an orthogonal grid pattern, numbered stone posts, fences and a hunting lodge, the site demonstrates the application of Baroque landscaping principles to forested areas.

Le paysage de chasse par force de Zélande du Nord

A quelques 30 kilomètres au nord-est de Copenhague, ce paysage de chasse comprend trois forêts et paysages distincts : Store Dyrehave, Gribskov et Jægersborg Hegn/Jægersborg Dyrehave. Il s’agit d’un paysage aménagé où les rois danois et leur cour se livraient à la chasse « par force », ou chasse à courre, qui atteignit son point culminant entre le XVIIe et la fin du XVIIIe siècle, lorsque les rois absolus l'ont transformé en un paysage de puissance. Avec les chemins organisés en système d’étoile, combinés avec une grille orthogonale, des pierres numérotées, des clôtures et un pavillon de chasse, ces sites matérialisent l’application des principes d’aménagement paysager baroque à des zones forestières.

موقع الصيد بالمطاردة في جوتلاند الشمالية
يضم موقع الصيد هذا، الذي يقع على مسافة تناهز 30 كيلومتراً شمال شرق كوبنهاغن، ثلاث غابات ومساحات منفصلة هي ستور ديريهايف وغريبسكوف وييرسبورغ هاين/ييرسبورغ ديريهايف. والموقع عبارة عن منطقة منظّمة كان الملوك الدنماركيون وحاشياتهم يقصدونها لممارسة هواية الصيد بالمطاردة التي بلغت ذروتها في الفترة الممتدة من العصور الوسطى إلى نهاية القرن السادس عشر. ويبرِز الموقع، بممراته المرتبة حسب شبكة متعامدة، وكتل الحجارة المرقمة التي تحدد تخومه، وأسياجه، وما يتخلله من أرواق للصيد، الطريقة التي طبِّقت بها مبادئ تنظيم المساحات في فن العمارة الباروكي على الغابات.

source: UNESCO/ERI

北西兰岛狩猎园林
这片园林位于哥本哈根市北部30公里处,包含三处独特的森林景区:斯托尔·鹿之园,格里布斯科夫,斯克斯堡栅栏和斯克斯堡鹿之园。这里曾是丹麦王室“武力”狩猎:或利用猎犬围猎的地方,在中世纪到十六世纪末达到巅峰。这里道路成网格状排列,编号石板,栅栏与狩猎小屋无不呈现了巴洛克式园林规划风格在森林地带的应用。

source: UNESCO/ERI

Охотничьи угодья Северной Зеландии
Охотничьи угодья Северной Зеландии, расположенные примерно в 30 км к северо-востоку от Копенгагена, включают в себя два лесных массива Store Dyrehave (что в переводе означает «Большой сад животных») и Gribskov и лесопарковую зону Jægersborg Hegn/Jægersborg Dyrehave. Объект представляет собой ухоженную территорию, где короли Дании и их придворные занимались парфорсной (par force) псовой охотой, пик этого увлечения пришелся на период с конца Средневековья по конец XVI века. Охотничьи просеки, расположенные в форме прямоугольной сети, пронумерованные каменные межевые столбы, ограждения и охотничьи домики отражают применение основных принципов ландшафтного дизайна в стиле барокко в планировании лесопарковых зон.

source: UNESCO/ERI

Paisaje cinegético de montería de Selandia Septentrional
Situado a unos 30 kilómetros al nordeste de Copenhague, este bien cultural comprende tres zonas diferenciadas de bosques para monterías: Store Dyrehave, Gribskov y Jægersborg Hegn/Jægersborg Dyrehave. En esos bosques acondicionados para la caza de montería, los reyes daneses y sus cortesanos practicaban esta modalidad cinegética que estuvo en pleno apogeo desde la Edad Media hasta finales del siglo XVI. Los caminos trazados con arreglo a un plano ortogonal, los mojones de piedra numerados, los cercados y los pabellones de caza edificados en esos bosques constituyen una materialización de los principios paisajísticos del Barroco aplicados al acondicionamiento de zonas forestales.

source: UNESCO/ERI

シェラン島北部のパル・フォルス狩猟景観

source: NFUAJ

Parforce-jachtlandschap in Noord-Zeeland

Dit culturele landschap, gelegen op ongeveer 30 km ten noordoosten van Kopenhagen, omvat de twee jachtbossen van Store Dyrehave en Gribskov, evenals het jachtpark van Jægersborg Hegn / Jægersborg Dyrehave. Dit is een ontworpen landschap waar de Deense koningen en hun hof de parforce-jacht, of jacht met honden, uitoefenden. Deze jachtvorm bereikte zijn hoogtepunt van de middeleeuwen tot het einde van de 16e eeuw. Met jachtpaden die zijn gelegd in een orthogonaal rasterpatroon, hun genummerde stenen aanduidingen, de behuizingen en jachthutten, toont de site de toepassing van barokke landschapsarchitectuurprincipes op beboste gebieden.

Source : unesco.nl

  • Anglais
  • Français
  • Arabe
  • Chinois
  • Russe
  • Espagnol
  • Japonais
  • Néerlandais
Le paysage de chasse par force de Zélande du Nord © Ib Welling
Valeur universelle exceptionnelle

Brève synthèse

La série du paysage de chasse par force en Zélande du Nord comprend les anciennes forêts de chasse royales de Store Dyrehave et Gribskov, des traces de routes les reliant entre elles, et l’ancien parc de chasse royal de Jaegersborg Dyrehave/Jaegersborg Hegn. La totalité de l’ancien paysage de forêts royales couvrait une superficie beaucoup plus grande avec un certain nombre de châteaux royaux. Les éléments ont été sélectionnés dans la mesure où ils englobaient de manière exhaustive les attributs illustrant l’évolution du paysage de chasse par force baroque en tant qu’entité spatiale fonctionnelle et emblématique. Conçu et créé intentionnellement par l’homme, le paysage de chasse par force est un exemple de paysage des XVIIe-XVIIIe siècles aménagé pour la pratique de la chasse courtoise. Son plan est dérivé de la combinaison de modèles de conception française et allemande, basée sur un système de grille organisé autour d’une étoile centrale, avec des subdivisions formées par un quadrillage orthogonal, qui optimisait sa fonction pendant la chasse, et en fait une entité emblématique d’un monarque absolu européen, de son rôle dans la société, de sa raison et de son pouvoir de contrôler la nature. La valeur universelle exceptionnelle du paysage réside dans l’organisation spatiale des forêts réservées à la chasse, des routes pour la chasse, des édifices, des marqueurs emblématiques, des bornes en pierre numérotées, des clôtures en pierre et des numéros de routes, permettant une compréhension de l’application pratique de la conception comme moyen d’orientation.

Critère (ii) : Le paysage de chasse par force en Zélande du Nord est un exemple éminent de l’échange d’influences baroques en Europe sur les évolutions de la création de paysages aux XVIIe‑XVIIIe  siècles et témoigne, en particulier, de l’influence exercée par les paysages français et anglais aménagés pour la chasse. Ces modèles furent adaptés à la situation spécifique du terrain danois et aux aspirations des rois du Danemark. La série illustre une évolution de la conception qui accompagna celle de la fonction du paysage pendant les parties de chasse par force, également en termes d’amplification de sa signification symbolique.

Critère (iv) : En tant que paysage exprimant un pouvoir, créé par un monarque absolu à la fin du XVIIe siècle, le paysage de chasse par force en Zélande du Nord illustre une période significative dans l’aménagement paysager européen appliqué à des territoires de chasse lorsque la pensée scientifique commença à se développer dans le contexte d’ambitions absolutistes. La géométrie orthogonale conçue pour son aménagement améliorait le réseau en étoile à base circulaire ou octogonale utilisé dans des exemples français ou allemands. Grâce à son extensibilité illimitée, la grille orthogonale donnait un accès égal à toutes les parties de la forêt ; à la différence d’exemples comportant des rayons de cercle, ses diagonales créaient plus d’un point de rencontre pour les rendez-vous.

Intégrité

La série comprenant les deux forêts destinées à la chasse de Store Dyrehave et Gribskov, les six traces de routes en partie préservées qui les relient entre elles et le parc de chasse de Jaegersborg Dyrehave et Jaegersborg Hegn présente tous les attributs nécessaires pour exprimer la valeur universelle exceptionnelle du paysage de chasse par force en Zélande du Nord. Le couvert forestier préservé, malgré des interventions de reboisement, les chemins de chasse et leur position les uns par rapport aux autres, les bornes numérotées, les clôtures et marqueurs emblématiques dans leur ensemble apportent une compréhension précise d’un plan spatial qui s’est centré sur la nature et a évolué en répondant aux modifications des exigences pratiques et emblématiques du monarque absolu. L’intégrité visuelle et fonctionnelle de certains éléments a subi les effets négatifs du développement ; toutefois, le bien n’est pas affecté actuellement par le développement ou un manque d'entretien et la pression urbaine sur l’environnement plus large est sous contrôle. Le caractère de l’environnement plus large facilite la compréhension du bien.

Authenticité

L'histoire de la Zélande du Nord en tant que domaine royal, devenu ultérieurement public, est minutieusement documentée dans des sources d’une grande crédibilité. Des cartes historiques confirment que le couvert forestier et les réseaux de routes réalisés selon le plan spatial d’origine ont survécu dans une large mesure. Dans le Store Dyrehave, la plupart des chemins secondaires ont disparu, de même que le couvert forestier, qui a été modifié en raison d’un reboisement ultérieur, et des portions de routes reliant Gribskov à Store Dyrehave. Tous les talus de routes d’origine et les clôtures en pierre autour de Dyrehave sont authentiques, alors que les ponts et clôtures en bois ont été remplacés plusieurs fois. Des bornes en pierre reflètent leurs positions originelles. Le monogramme du roi, sa couronne et ses initiales documentent l’authenticité de Kongestenen, mais le tertre sur lequel il était placé a été altéré. La série donne une idée claire de l’évolution spatiale du paysage de chasse par force. Le caractère de l’environnement plus large contribue à la compréhension de la série en tant que série composée des éléments les mieux préservés d’un paysage de chasse aménagé historique plus vaste.

Eléments requis en matière de protection et de gestion

Le bien appartient dans sa quasi‑totalité à l’État ou à des municipalités et est protégé par des lois et textes législatifs nationaux, des plans et accords régionaux, et des plans municipaux et locaux. Pratiquement toutes les activités sont déterminées par le budget. La responsabilité de la gestion de la forêt incombe à l’Agence de la nature. Des plans de gestion de quinze ans stipulent également la manière dont ce patrimoine culturel protégé doit être géré. L’Agence pour les palais et les biens culturels gère l’Eremitageslottet et met en œuvre des plans de 10 ans. Les municipalités disposent de plans de 4 ans, fournissant un cadre pour les plans locaux et des orientations pour protéger le patrimoine culturel, y compris les traces de routes du domaine privé. La coopération et la coordination entre toutes les institutions et organismes assumant des responsabilités dans le bien et les zones tampons assurent l’efficacité de la protection et de la gestion à long terme et sont garanties par le Comité directeur représentant des agences de l’État, des municipalités et des musées. Étant donné que la sensibilisation du public au patrimoine culturel de la zone et son souhait d’y retourner à maintes reprises sont essentiels pour la réussite d’une protection à long terme du paysage de chasse par force de Zélande du Nord, le bien est bien équipé avec des installations publiques, et la diffusion de la connaissance devrait être basée sur une stratégie globale et centrée sur la valeur universelle exceptionnelle.